• 1 . L'arrivée

     

    1 .  L'arrivée

     

    1.  L'arrivée

     

             Nous sommes arrivées un matin d'été, les ombres et les lumières de cette ville sans âme semblaient avoir été dessinées au pinceau d'un artiste, sacrifiant, à mes yeux, la beauté des couleurs et privilégiant la noirceur de son trait. 

     

    L'arrivée

     

             Amaya, ma mère, me serrait très fort contre elle, le regard déterminé malgré le tremblement doux qui s'échappait, en une douce mélopée, de sa poitrine.

              

    L'arrivée

     

                S'il m'avait été permis de voir à travers son regard, j'aurais sans doute été saisie par la beauté de ce nouvel endroit qu'elle nous destinait.

     

    L'arrivée

    L'arrivée

     

                Ma mère avait le cœur pur, l'âme d'un oiseau libre, la douceur et la générosité des innocents.  

                Pourtant, c'était de peu qu'elle avait échappé au massacre.  Cela avait débuté doucement, mine de rien.  On avait fait en sorte de séparer les uns des sorciers.  On avait marqué les sorciers, on les avait peu à peu refoulés dans certains quartiers et ensuite...  ensuite, l'extermination avait débuté.  Usant et rusant, elle avait réussi à fuir.  Comment?  Ceci est une autre histoire que je vous conterai ou non, un jour.

               Amaya Lol, ma mère,  portait fièrement entre les omoplates l'opprobre, la honte de sa race, ce qui lui avait valu de manquer y perdre la vie, la marque des bannis, la marque des sorciers.

     

    L'arrivée

     

                Jamais elle ne renoncerait à ce qu'elle était, toujours, elle croyait qu'il y en aurait pour voir au-delà d'elle, tout au fond.

                Très franchement, je savais qu'elle se trompait, qu'elle aurait mieux fait d'écorcher son dos, cacher ce qu'elle était, se terrer à l'ombre d'une forêt sans accès ni issue.

               Mais que voulez-vous, ma mère, Amaya Lol était la plus pure, la plus douce, la plus naïve de tous les êtres que nos terres n'aient jamais portée.  Et à mon désespoir, j'étais sa fille, Amalia. Voici mon histoire.

     

    (à suivre...)

    « Chapitre VI : Jour J - 18Chapitre VII : Jour J -16 »
    Pin It

  • Commentaires

    5
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 10:55

    Quel début ! :) Je file lire la suite... Elle est troop choupi la petite.

    4
    Lundi 1er Septembre 2014 à 11:55

    Une histoire prometteuse à peine commencé, j'adore.

    3
    Mardi 29 Juillet 2014 à 03:28

    ah ben je l'avais pas vu cette histoire! j'aime beaucoup ce début, comme toujours tu vas nous émerveiller ^^ bisous ♥

    2
    Mardi 22 Juillet 2014 à 16:06

    Merci, Noem, je suis très touchée par ton commentaire.  J'espère que le récit d'Amalya te plaira.  Rien n'est encore figé, à voir si l'histoire virera au sombre ou au lumineux ou dans les tons de gris...  Je ne suis pas encore fixée à ce sujet. :)

    1
    Mardi 22 Juillet 2014 à 14:25

    Trop bien, une nouvelle histoire :). Ça s'annonce prometteur.


    J'aime beaucoup l'idée des sorcières bannies et éliminer avec toutes les références à la Shoah que tu as mise. Bon j'espère que par la suite ce sera un peu plus joyeux quand même et que Amaya et Amalia vont réussir à s'en sortir et à oublier leur passé.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :