• 1. Max et Tamara

    Destinés, ils étaient, tous les deux, destinés

    1. Max et Tamara

     

    Max a vingt ans passés, il vit seul avec son père, Auguste, dans une jolie petite maison de Windenburg.

    Destinés - 1.

    Destinés - 1.

    Destinés - 1.


    Les journées de Max sont rythmées par ses séances de jeu, son jogging, son yoga et sur les réseaux sociaux, il s'éclate.
    Parfois, Max et Auguste vont au restaurant.
    Parfois Max s'offre une soirée fléchettes ou une soirée bar, un peu arrosée.
    Max a une petite vie sympathique d'adolescent sur le tard; les bêtises, l’acné et les filles en moins. 

    Destinés - 1. 


    De plus en plus souvent, Auguste s'interroge.  Qui s'occupera de son fils lorsque lui-même rognera les pissenlits par la racine?  Qui veillera sur lui?  Qui l'aimera?
    N'y tenant plus, un soir, le vieil homme décide de prendre le taureau par les cornes et d'invectiver Max. 

    "Dis, Fils, tu attends quoi?  Tu dois te trouver une fille!"
    "Heink?  Pourquoi?"
    "T'as pas envie de te marier, avoir des enfants, tout ça?"
    "Tout ça quoi?  Euh non, papa"
    "Tu es gay?  Il n'y a pas de souci, tu n'as qu'à trouver un gentil garçon."
    "Euh non, je ne suis pas gay, papa."
    "Et bien, c'est une fille que tu dois te trouver alors."

    "Une fille?  Euh non, toujours non, papa."
    "On ne dit pas non, papa."
    "Non, merci, papa."
    "S'il te plaît."
    "Non, merci, papa, s'il te plait."
    "Voilà, il me plaît que tu te trouves une fille.  C'est super, fils.  Merci à toi, t'es un brave petit."

    Max en resta bouche bée de s'être fait si facilement avoir par le bagout de son paternel. 

    C'est ainsi que forcé et contraint, Max doit se résoudre à trouver fille à son pied, à sa vie, un couvercle pour sa marmite, une dulcinée...  Bref. une petite amie, quoi.  Ne nous leurrons pas malgré tout, Max n'a pas du tout l'intention de s'attacher définitivement à un membre de la gent féminine.  Une petite amie, soit, mais juste pour faire plaisir à papa.  Il n'est pas question qu'il en tombe amoureux!  Ciel, qu'on l'en préserve!

     

     ----------

     

    Destinés - 1.

     Tamara a vingt ans passés.  Elle vit seule dans une petite maison de Windenburg dans laquelle elle se sent bien et libre surtout.

    Destinés - 1.

    Son militantisme en faveur de la nature, de l'écologie l'a conduite très naturellement à se lancer dans une carrière politique.  Solitaire, passionnée, idéaliste, elle passe ses journées à manifester pour le respect de l'autre, de la vie, des animaux, du monde végétal, elle apprend à vivre en harmonie avec elle-même et tient à ses petites soirées entre filles qu'elle organise une fois par semaine, où elle peut tout à sa guise laisser sa gourmandise s'exprimer.

    Destinés - 1.

    Un soir répondant à un appel d'une des ses amies, Amélie, elle se retrouve attablée dans une taverne à boire un délicieux lama salé.

    1.

    "T'as reçu le carton d'invitation pour le mariage de Laurence?", lance Amélie, prenant place au côté de son amie.
    "Oui, dis donc.  Oh c'tte nouille, jamais je n'aurais cru qu'elle se marierait un jour", crache Tamara dans son verre.

    1.

    "Bah, c'était quand même moins improbable que toi qu'elle se marie!"
    "Quoi, moi?"
    "Ben toi, quoi.  Je te connais depuis le jardin d'enfant et je ne t'ai jamais vue même tenir la main d'un gars plus de dix minutes sans qu'il y ait une embrouille."
    "Oh ça va, tu exagères.  Il y a eu euh..."

    Tamara cherche dans ses souvenirs, désespérément.  Il y a bien dû y avoir un amoureux de passage qui s'est incrusté, non?

    "Ah tu vois! C'est bien ce que je disais."

    1.

    Tamara en reste soufflée et un vent de rébellion agite ses cheveux bouclés.
    "Oh ça va, moi aussi, je peux me trouver  homme à mon pied, à ma vie, un couvercle pour ma marmite, un mec...  Bref. un petit ami, quoi.  Arrête de me regarder comme ça, c'est gênant."

    1.

    Et voilà comment, par défi, par orgueil, Tamara s'est retrouvée un beau soir à se chercher un petit ami.  Ne nous leurrons pas malgré tout, Tamara n'a pas du tout l'intention de s'attacher définitivement à un membre de la gent masculine.  Un petit ami, soit, mais juste pour clouer le bec à cette peste d'Amélie.  Il n'est pas question qu'elle en tombe amoureuse!  Ciel, qu'on l'en préserve!

     

    « Le désespoir est assis sur un banc2. La décision commune »
    Pin It

  • Commentaires

    7
    Samedi 14 Octobre à 10:27

    Ben dis donc, t'es doué dans tous les registres !! happy

    Comme Peu, j'adore ce comique de répétition...

    6
    Lundi 18 Septembre à 19:29

    Le comique de répétition marche tellement bien. 

    J'aime beaucoup, je suis curieuse de lire la suite du coup. 

      • Mardi 19 Septembre à 09:29

        Peu, 

        Merci, je suis très heureuse que ça te plaise et j'espère que la suite te plaira aussi :p

    5
    Lundi 18 Septembre à 11:43

    Ouh quelque chose de plus léger que Le Lilas, cela fait du bien ^^.

    Ils sont mignons tes deux personnages, même si ils n'ont pas vraiment envie de se caser (et pourquoi donc d'ailleurs ?^^).

    C'est marrant, Max me fait penser à Charlie, mais en moins mature.

    J'adore la coiffure de Tamara. Cette coupe est vraiment une merveille.

    Bon, et sinon, je vais aller lire la suite.

      • Lundi 18 Septembre à 16:54

        Agathe2013

        Effectivement, je le confirme, ça ne leur dit rien de se caser :D

        C'est vrai que Max et Charlie se ressemblent.  Pourtant, pour créer Max, je suis partie d'Auguste qui est un personnage créé par le jeu.  Pour le caractère, ils se ressemblent aussi mais Max adore buller; ce que Charlie faisait vraiment rarement, c'était un acharné du boulot et aussi et surtout, il était tout le temps amoureux, Charlie :D

        Pour la coupe de Tamara, je suis vraiment fan, moi aussi.  

        Hâte (et inquiète) de savoir si la suite t'a plu :o

        Merci merci de me lire, Agathe ♥♥

    4
    nicolasB
    Mercredi 13 Septembre à 21:28

    mdr, ça sent les embrouilles, le cacasse, le bonheur quoi, presque du niveau de la pub de RED avec le suçons le temps que ça charge tiens.

     

    Je vais surveiller histoire de m'en taper une bonne tranche :D

    Vivement la suite !! :D

      • Jeudi 14 Septembre à 09:09

        NicolasB,

        Puis ça sent la marmaille aussi, toi qui adores la marmaille, je sens que cette histoire va particulièrement te plaire :D

        Merci merci ♥♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :