• 10. Coup de foudre à Windenburg

     

     

    10. Coup de foudre à Windenburg

     

    Chez Lalie


    "Bon, qu'est-ce que tu m'as fichu, Lucette, à Windenburg? Hum?"

    c8pz3fu98m1l.jpg

    "Je ne vois pas de quoi tu me parles, Lalie."
    "Tu ne vois pas de quoi je te parle, Lucette?! Tu te fiches de moi, c'est ça?"

    tctjlltdagra.jpg

    "Bien sûr que non, enfin, Lalie, je ne me fiche pas de toi du tout. Je ne vois pas ce que j'ai pu faire de mal?"
    Je soupire.
    "Lucette, tu étais sensée m'accompagner à Windenburg pour m'aider à obtenir des infos sur la vété, là, que je remplace... Et toi... toi...Toi! Tu joues les jolis cœurs avec le premier inconnu venu!"
    "Ah tu parles de Pascal?"
    "Oui. Lucette. Je te parle de Pascal."

    lbkbbc4rhgaj.jpg

    "Ecoute, Lalie, ce n'est pas de ma faute. C'est dès que je l'ai vu, dès que nos mains se sont frôlées...

    7lu9alav3o8g.jpg

    y06u8roa41uo.jpg

    "Bam! C'était comme une apocalypse... Enfin, comme toi avec Khaled."
    "Cela n'a rien à voir, Lucette."
    "Et pourquoi moi, je n'aurais pas le droit d'avoir le coup de foudre, comme toi?"
    Ok, je vois où elle veut en venir. Ce n'est pas très sympathique, je trouve.

    21l46s1m0f3b.jpg

    Et elle continue à se ficher de moi, en plus.

    "Non, mais tu as vu ses yeux?!"
    "Arrête de te moquer de moi, Lucette."
    "Je ne me moque pas, Lalie. Nous, c'était si évident. Je ne pensais plus, Lalie, qu'à obtenir son numéro de téléphone. Tu vois, c'était une question de vie ou de mort."

    q6si13cootni.jpg

    y0u1rd7t7h8e.jpg

    qbbehldfjyhz.jpg

    "Et oui, toi, tu l'as eu, son téléphone. Ok, Lucette, j'ai compris le message. Ecoute, nous n'allons pas nous appesantir plus avant là-dessus. Tu m'as dit qu'après Windenburg, tu partais. Donc, tu pars, maintenant."
    "Partir?"
    "Ah mais oui, tu pars! Tu rentres chez toi. Tu reprends le travail. Tu déguerpis. Tu me rends ma maison, ma vie et tu dégages."

    a3k5riaom1wc.jpg

    "Lalie, tu ne peux pas me faire ça."

    gtjuxk14wpe0.jpg

    "Bien sûr que si, je peux faire ça."
    "Non, tu ne peux pas; j'ai dit à Pascal que j'habitais chez toi à Brindleton et je lui ai donné mon numéro de téléphone."
    "Tu lui as donné ton numéro de portable, Lucette. Ton portable fonctionne très bien ailleurs que chez moi."
    "Oui, mais non."
    "Si et si. Tu t'en vas, Lucette. C'est assez-assez. Je vais à la clinique, là, j'ai un rendez-vous et quand je rentre, tu seras partie."

    irln3figr5lu.jpg

    Peu de temps plus tard, à la clinique vétérinaire de Lalie.


    "Non, mais c'est vrai, M'sieur, hein. Je sais que ce n'est pas sympa mais je n'ai pas le choix. J'en ai assez, moi, de devoir me la trimbaler toute la sainte journée, la Lucette. Vous serez d'accord avec moi, évidemment!"
    "..."

    Il me regarde d'un drôle d'air, celui-ci; à croire qu'il n'en a rien à faire de ma vie.

    "'Z'êtes M'sieur Berg?"
    "Oui. Je suis venu pour mon chat."
    "Mais oui, je sais. Je vois que vous être pressé. C'est bon, suivez-moi, je vais l'ausculter, votre chat."

    qkhefp63eubh.jpg

    *passe passe - ne regarde pas le renard qui passe et qui baille, j'ai déjà ma tenue de travail*


    9kn2384285wn.jpg

    "Si c'était toujours Noël, je vous dirais que votre chat a trop fricoté avec le renne du Père Noël."
    "Docteur, s'il vous plaît, vous pouvez faire vot' travail, juste faire votre travail..."
    "Oui, c'est bon, je plaisante-je plaisante. Je vais vous le guérir vot' chat. Il n'empêche que vous auriez pu au moins faire l'effort de sembler intéressé quand je vous racontais ma life tout à l'heure. Non mais c'est vrai, quoi, il y a un cœur qui bat sous cette blouse de vétérinaire. Je suis un être humain, flûte alors. Alors, mon minou, tu n'es pas bien, viens là, Lalie chou va te soigner."

    d0ykyxfu5f04.jpg

    eom39qmilovc.jpg

    Une fois le client mal élevé reparti, je traîne un peu sur l'ordi. Je n'ai pas envie de rentrer et de découvrir que Lucette, évidemment, n'a pas déguerpi, dégagé le plancher...

    h0mcdosjj6aj.jpg

    Chez Lalie


    uyiajsldgmex.jpg

    Ah qu'est-ce que je disais? Evidemment, qu'elle est encore là!

    "Tu fais la tête, Lalie?"
    "..."

    j7jsc60y69r5.jpg

    "Je pars dès que j'ai reçu l'appel de Pascal, promis, juré, craché, cochon qui s'en dédit."

    Mais qu'elle me laisse en paix avec son Pascal. Je n'y crois plus à ses promesses.

    "Tu ne veux vraiment pas rentrer avec moi, reprendre le boulot, gentiment?"
    "Non. "
    "Allez, Lalie, si tu devenais raisonnable, hum? Tu reviens avec moi, tu reprends le boulot. Et voilà."
    "Je vais courir avec Opie. J'ai besoin d'air, tu me bouffes tout mon oxygène, Lucette."

    op4riu8c28iy.jpg

    Au phare



    29nnf0sozqqw.jpg

    2l5v7ao1h173.jpg

    Reprendre le boulot? C'est la seule solution pour me débarrasser de Lucette; mais je ne veux pas renoncer à ma nouvelle vie, à tous mes rêves. Pourquoi est-ce si difficile de changer de vie, d'enterrer le passé, de tout recommencer à zéro?

    mdv3uvq9icee.jpg

    Ce matin, à Windenburg, chez les parents de la vétérinaire que je remplace, Bianca Stall. J'ai eu cette étrange sensation, en discutant avec ses parents, qu'elle et moi, finalement, nous n'étions pas si éloignées.

    "Bianca voulait recommencer une nouvelle vie à Brindleton Bay. Elle disait que cette ville lui inspirait l'amour. Elle était certaine d'y trouver son âme sœur. "

    L'amour? L'a-t-elle trouvé, l'amour?

    6i2nfjp55p0n.jpg

    "Elle avait rencontré un gars là-bas; mais nous n'en savons pas plus, n'est-ce pas, Béate?"
    "En effet, Ruben. Elle devait venir rechercher sa fille dès que possible. Mouais, du vent, tout ça. C'est toujours le même refrain depuis que la petite est née."
    "Sa fille?"
    "Oui, Ludivine. La petite qui joue avec votre chien. Et c'est son père, là, qui parle avec votre amie. Un garçon charmant mais son boulot ne lui laisse pas beaucoup de temps pour voir sa fille. Il est sportif de haut niveau."

    3ocanw2kl2yk.jpg

    Et si au final, toute cette histoire de disparition n'en était pas une?

    "Bah, disparue, comme vous y allez. Comme d'hab, notre fille a voulu fuir ses engagements. Elle ne tardera pas à nous rappeler... quand elle aura vidé le compte en banque de son nouvel amoureux, probablement."

    8c5pb92fl84y.jpg

    Peut-être que toute cette histoire, je l'ai inventée de toute pièce, réminiscence de mon passé et de mon job d'antan? Et si Bianca avait juste décidé de prendre l'air, qu'il n'y avait aucun mystère là-dessous?
    Je soupire. A nouveau, je n'ai pas envie de rentrer.
    Je m'en veux de ne jamais avoir demandé son numéro de portable à Khaled. C'est Lucette qui a raison, j'aurais dû au moins lui demander son numéro de téléphone. J'ai tellement envie de l'entendre, de le voir. Je misais sur le hasard.
    Qui mise sur le hasard?
    Moi. Résultat: je suis seule. Désespérée seule. Comme toujours, comme je l'ai toujours été.

    qaep6fw7l1f0.jpg

    Peut-être si je ferme les yeux, si je les serre très fort? Si je pense à lui, très fort? Peut-être va-t-il apparaître?

    a9bmy2eo9hf5.jpg

    Non, évidemment, non.

    sg3ai494p5or.jpg

    cln4slp6m0oe.jpg

    cmk0y7q7dq2d.jpg

    m59a1gaxkwuz.jpg

    *vvvrrr vvrrrr*


    Si c'est mon boss, je fais un malheur. Un numéro inconnu?

    i7eoqe6c9gcj.jpg

    "Allo?"
    "Lalie Lol?"
    "Oui, c'est bien moi."
    "Bonsoir, c'est moi. C'est Khaled, je ne sais pas si vous vous souvenez de moi? J'ai téléphoné à la clinique, vous m'aviez dit que vous y travailliez. Vous avez laissé votre numéro de portable sur le répondeur et ... demain, je suis de passage à Brindleton. "

    Mon cœur se soulève dans ma poitrine, un souffle chaud me parcourt toute entière. C'est lui! C'est Khaled. Je l'entends prendre une profonde inspiration.

    "... et je me demandais si cela vous dirait que nous allions boire un verre ensemble, demain, donc."
    "Je ne suis pas sûre d'avoir bien entendu, Khaled. Vous me proposez d'aller boire un verre avec vous?"

    Je n'y crois pas! Je rêve encore ou quoi?

    "C'est cela oui."
    "J'aimerais beaucoup, Khaled. Avec plaisir."

    26pyxs2kfuhv.jpg

    "Alors, on dit 21 heures au bar de la piscine?"
    "Oui, c'est d'accord."
    "A demain, Lalie."
    "A demain, Khaled."

    mbhkfal0ntc4.jpg

    xn6g6q1eh8zd.jpg

    « 9.Lalie s'enlise
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :