• 10. La fin de l'histoire

    Destinés, ils étaient tous deux destinés

    10. La fin de l'histoire

     

    C'était un puits maudit, tout le monde le savait.  Pourvu que l'on ait un peu de jugeote, on évitait autant qu'il fut possible d'y passer, de s'y présenter, d'y penser, d'y jeter un coup d’œil même furtif.

    9.

    Pourtant, deux intrépides avaient bravé le danger par quatre fois et s'étaient rendus de leur propre chef, au pied de ce maléfique puits, né de la magie ancestrale de quelques maléfiques sorciers.  Et, tenez-vous bien, accrochez-vous, ces deux inconscients étaient sur le point d'y revenir!

    9.

    En effet, après avoir y trouvé l'amour, Max et Tamara comptaient bien y trouver fortune afin de mener belle vie avec les amoureux respectifs.

     Alors que Max n'en est encore qu'à ébaucher le plan qui le rendra riche, Tamara est déjà au puits.  La jambe légère, le sourire aux lèvres, il ne fait aucun doute pour elle que le puits répondra favorablement à sa demande.  Si elle se retrouve dans la dèche, c'est quand même à cause de ce crétin de trou sans fond.  Quelle idée de lui offrir deux amoureux, à elle, qui n'a, aussi mignonne qu'elle le soit, qu'une toute petite maison, tout à fait inadaptée à trois adultes.   

    9.

    9.

    Allongeant sa foulée, Tamara rit doucement, lance son obole au puits et sereine prononce les mots adéquats:

    "Que me soit donnée la fortune!  Monnaie, monnaie, billets, billets, remplissez mes poches!"

    9.

     Un grondement sourd, titanesque ébranle le puits, de la fumée noire et opaque s'échappe, à la fois, du puits et des orbites de son gardien.

    Tamara sursaute.  Qu'est-ce encore cette diablerie?

    9.

    9.

     Une chaleur brûlante, des flammes entourent Tamara, s'insinuent dans les poches de sa mini jupe et y brûle les quelques billets qu'elles contenaient.

    Tamara a la rage!

    9.

     "Non mais oh, quoi!  Que sont-ce ces manières de chapardeur?!"
      Saleté de puits, ne veut-il point le bonheur de Tamara?

    9.

     Son bonheur?  Son bonheur!  Tamara retrouve le sourire.  Evidemment, l'argent ne fait pas le bonheur, sotte va.  Si les billets ont tous brûlé, les pièces, non, et en souriant béatement, Tamara en jette une au puits.

    "Je veux être heureuse", dit-elle.  
    Quel meilleur vœu pourrait lui apporter tous les bonheurs de la terre?  Aucun, c'est le seul, le seul qu'elle aurait dû dès le départ formuler; c'est évident!  Quelle perte de temps et d'énergie...!

    9.

     Sitôt a-t-elle énoncé son dernier vœu que Tamara se sent soulevée de terre par un souffle surgi de nulle part.  Elle s'élève, chiffe molle, dans les airs à hauteur des yeux et de la bouche du gardien du puits maudit.  Tamara est sous le choc, une multitude de sensations la parcourent toute entière, sa respiration est bloquée, une onde bienfaisante s'insinue en elle, la réchauffe, la tourneboule.  Il n'y a plus de temps, d'âge, d'espace, de lumière, seul compte ce rire qu'elle sent monter depuis les profondeurs de la terre et résonne en elle comme un chant d'enfants innocents et naïfs.  L'expérience est aussi merveilleuse qu'elle est terrifiante. 

    9. 

    9.

    9.

    9.

     Après un long, très long moment, le souffle du puits libère Tamara.  Tamara s’appuie, un moment au muret, tente de retrouver son souffle.

    "La vache!  C'était génial!"

    Oui, c'était tellement génial que Tamara en rit de plaisir. Une joie formidable, extraordinaire l'a envahie toute entière.  Tamara n'arrête plus de rire, tant cela lui fait du bien, tant elle se sent bien.  Et elle rit, elle rit...  Elle est tellement heureuse, tellement! 

    "Merci, le puits, c'était génial!  Je suis tellement heureuse!"

    Et elle rit, elle rit...

    9.

     Tamara rit.  Et Tamara rit et ne voit pas le moment fatidique arriver.  Toute prise par l'hystérie joyeuse dont elle est victime,  la jeune femme s'écroule, raide morte... de rire.

    9.

    9.

    La faucheuse, par l'odeur alléchée de la mort, s'approche à petits pas.  Celle-ci, qui a un brin de jugeote, n'aime point s'approcher du puits au souhait; elle connaît sa réputation et les sorciers et leur magie qui y sont enfermées.  Combien de fois a-t-elle dû résister à leur attrait, à leurs promesses si elle leur livrait les âmes des défunts?  Des centaines, des milliers de fois, oui, oui, oui.  La faucheuse frisonne.  Quand il faut y aller, il faut y aller.

    9. 

    9. 

    Le pacte est clair, net et précis entre les forces du bien et du mal, seules les âmes tombées au pied du puits, derrière le portail de fer forgé blanc appartiennent aux sataniques magiciens qui y sont enfermés.  Celle-ci, celle de Tamara, appartient donc au puits.

    9.

    La faucheuse suit donc le protocole et, sans joie, livre ce qui appartient au puits, au puits.  Pauvre petite âme que voilà, destinée, malgré elle, sans l'avoir jamais su, à  nourrir la magie ancestrale. 

    9.

    Alors que la faucheuse s'en est allée, Max se présente au pied du jardin maudit, là où repose, tranquille et serein, le puits aux souhaits. 
    La jambe légère, le sourire aux lèvres, il ne fait aucun doute pour Max que le puits répondra favorablement à sa demande. Un amour tel que celui qu'il partage avec Saja ne peut qu'émouvoir celui par qui il est advenu.  

    9.

    9. 

    9. 

    Allongeant sa foulée, Max rit doucement, lance son offrande au puits et serein prononce les mots adéquats:

    "Que me soit donnée la fortune!  Monnaie, monnaie, billets, billets, remplissez mes poches!"

    Un grondement sourd, titanesque ébranle le puits, de la fumée noire et opaque s'échappe, à la fois, du puits et des orbites de son gardien.

    Max sursaute.  Qu'est-ce encore cette diablerie?

    9.

    9. 

    9. 

    9. 

    Une chaleur brûlante, des flammes entourent Max, s'insinuent dans les poches de son pantalon et y brûle les quelques billets qu'elles contenaient.

    Max a la rage!

     "Non mais oh, quoi!  Que sont-ce ces manières de chapardeur?!"
      Saleté de puits, ne veut-il point le bonheur de Max?

    9. 

    Son bonheur?  Son bonheur!  Max retrouve le sourire.  Evidemment, l'argent ne fait pas le bonheur, sot va.  Si les billets ont tous brûlé, les pièces, non, et en souriant béatement, Max en jette une au puits.

    "Je veux être heureux", s'écrie-t-il, inspiré.  Quel meilleur vœu pourrait lui apporter tous les bonheurs de la terre?  Aucun, c'est le seul, le seul qu'il aurait dû dès le départ formuler; c'est évident!  Quelle perte de temps et d'énergie...!

    Sitôt a-t-il énoncé son dernier vœu que Max se sent soulevé de terre par un souffle surgi de nulle part.  Il s'élève, chiffe molle, dans les airs à hauteur des yeux et de la bouche du gardien du puits maudit.  Max est sous le choc, une multitude de sensations le parcourent tout entier, sa respiration est bloquée, une onde bienfaisante s'insinue en lui, le réchauffe, le tourneboule.  Il n'y a plus de temps, d'âge, d'espace, de lumière, seul compte ce rire que Max sent monter depuis les profondeurs de la terre et résonne en lui comme un chant d'enfants innocents et naïfs.  L'expérience est aussi merveilleuse qu'elle est terrifiante. 

    9.

    Après un long, très long moment, le souffle du puits libère Max.  Max s'appuie, un moment au muret, tente de retrouver son souffle.

    "La vache!  C'était génial!"

    Oui, c'était tellement génial que Max en rit de plaisir. Une joie formidable, extraordinaire l'a envahi tout entier.  Max n'arrête plus de rire, tant cela lui fait du bien, tant il se sent bien.  Et il rit, il rit...  Il est tellement heureux, tellement! 

    "Merci, le puits, c'était génial!  Je suis tellement heureux!"

    Et il rit, il rit...

    9. 

    Max rit.  Et Max rit et ne voit pas le moment fatidique arriver.  Tout pris par l'hystérie joyeuse dont il est victime,  le jeune homme s'écroule, raide mort... de rire.

    9.

    9. 

    La faucheuse, par l'odeur alléchée de la mort, s'approche, à petits pas, pour la seconde fois ce soir, du puits aux souhaits.  Ses sourcils, sous sa capuche, sont froncés.  Quelle est donc cette activité inhabituelle au jardin maudit?  Il faudra qu'elle en fasse rapport en haut lieu.

    9. 

    En attendant, la faucheuse respecte le pacte qui est clair, net et précis entre les forces du bien et du mal, les âmes tombées au pied du puits, derrière le portail de fer forgé blanc appartiennent aux sataniques magiciens qui y sont enfermés; celle-ci donc, celle de Max, appartient  au puits.

    9.

    9.

    9. 

    La faucheuse suit, droite comme la justice malgré les questions qui se bousculent sous sa caboche, le protocole et, sans joie, livre au puits, ce qui appartient au puits.  Pauvre petite âme que voilà, destinée, malgré elle, sans l'avoir jamais su, à  nourrir la magie ancestrale. 

    9.

     

    ♣♣♣♣ 

    Au matin  

    "Allons, sorcier, un peu de dignité!  Nous savions depuis longtemps que ton fils et mon amie étaient destinés , destinés tous deux, à mourir pour le puits.  Nous les avons guidés jusqu'à leur destination finale; nous n'avons fait qu'accomplir notre mission.  Point.  Ce n'est pas comme si nous avions eu le choix." 

    9.

    "Nous avions le choix, Sorcière, et eux, l'avaient aussi.  
    Mais compte sur moi le jour où tu pleureras sur la tombe de ton mari et celle de tes enfants, parce que telle était ta mission et qu'ils étaient destinés à mourir pour nous, je te répéterai ces mêmes mots et ils ne te seront, comme à moi, d'aucun réconfort parce que tu sauras qu'il n'en est rien et que, oui, tu avais le choix et eux l'avaient aussi."

    Les doigts d'Auguste comme des serres enlacent les épaules fragiles de la jeune femme qui inspire et ferme les paupières.

    9. 

    Amélie vacille, l'aura du vieillard est terriblement forte si proche du puits, attire la sienne et la vide de ses forces.  Encore un peu de patience et la magie sera de retour, Amélie le sent, le pressent.  L'euphorie la saisit.  Elle est son apprentie, si le vieux meurt, elle héritera de sa magie, pourvu que cela arrive avant que le puits ne soit trop puissant et le rende immortel.

    9.

    "Tu te trompes, Sorcière.  J'ai déjà un héritier.  Et celui-là aura le don."

    Amélie observe attentivement Auguste.

    "Saja?" devine-t-elle, simplement.

    9.

    "Saja", acquiesce Auguste qui ne prend pas la peine de préciser que Saja ne sera jamais un problème, tant cette jeune fille est naïve.  Ne pas s'être inquiétée de la façon et de la raison pour lesquelles les ingrédients nécessaires à la préparation de l'ambroisie se retrouvaient comme par miracle dans le frigo du foyer, c'était la preuve indéniable de sa bêtise.  Saja était vraiment la femme parfaite pour Max.  Max, ah Max!  Max aussi bête que Saja.  Max, cet imbécile heureux qui avait couru au puits chercher fortune alors qu'il était de notoriété et vrai qu'il faisait partie des nantis parmi les nantis, quant aux richesse sonnantes et trébuchantes.

    "Demain, à l'aube, Saja saura qu'elle est enceinte de mon fils."

    9.

    "A l'heure où Edgar et Alex mourront."
    "A l'heure où Edgar et Alex mourront", répète le vieillard.

    Puis soupirant et se détournant, Auguste lance:

    "Assez bavardé, Sorcière..."

    Et avec lenteur, douceur et respect, Auguste et Amélie s'agenouillent auprès des tombes de Max et Tamara.

    Ils psalmodient un instant, se récitent l'un à l'autre les hommages et sans hâte, avec émotion, détruisent les tombes.  

    9.

    9.

    9.

     "A bientôt, petite sorcière."
    "Au revoir, Sorcier.  Que les âmes vous prêtent courage et force."
    "Ainsi en soit-il de même pour toi, Sorcière."

    9.

    Un dernier regard échangé entre le maître et l'élève et déjà, le puits peut à nouveau reposer, calme et tranquille, au milieu de son jardin maudit, cet endroit peu fréquentable, ce lieu où volette l'écho des larmes et des lamentations, des grincements de dents et des sanglots longs auxquels se joignent à présent ceux de Tamara et Max.

     

    Fin 

    « 9. Le plan parfaitUne promesse est une promesse »
    Pin It

  • Commentaires

    9
    Samedi 30 Septembre à 17:11

    Ah, je comprends mieux le titre de l'histoire maintenant : ils étaient destinés à mourir ! 

    La fin m'a bien surprise mais m'a aussi ravie. D'un semblant de bluette on passe finalement à une histoire bien plus sombre et dramatique. 

    Après, je m'interroge :  Max et Tamara ont réussi à avoir l'information sur le puits aux souhaits assez facilement je trouve. N'auraient-ils pas été aidés un petit peu ? (et puis c'est vrai que c'est Auguste et Amélie qui ont initié la quête de nos deux pauvres personnages). 

    Par contre, tu diras à ton jeu que cela serait bien la prochaine fois une histoire toute rose bonbon : rose, hein, pas noir ^^.

    Et si jamais on a les sorciers dans les sims 4, cela pourrait peut être amener une suite par ici, non ? 

    Merci pour ce joli moment de lecture ♥♥♥

      • Samedi 30 Septembre à 17:48

        Agathe,

        Oh je suis contente que tu aies aimé la fin ♥

        En même temps, si le puits est maudit et si tout le monde le sait c'est aussi que tout le monde le connait.  C'est sans doute le pourquoi Max et Tamara y ont eu accès aussi facilement, en plus du fait qu'ils étaient destinés à y mourir.  

        Je fais passer le message à mon jeu :D 

        Ah s'il y a des sorciers qui apparaissent vraiment dans les sims 4, c'est sûr, ça pourrait faire une suite, pourquoi pas?  

        Merci à toi surtout.  J'attends toujours avec impatience tes comm' qui me font toujours tellement plaisir.  Merci merci ♥♥♥

    8
    Samedi 30 Septembre à 11:10

    Wow, quelle fin pour quelle histoire! J'ai aimé tes personnages et surtout comment la fin est inattendue. Le style aussi est très original, avec cette façon de plus ou moins répéter la même chose deux fois, désolée de n'avoir pas laissé plus de commentaires et j'ai hâte de lire la prochaine histoir que tu nous concocteras!

      • Samedi 30 Septembre à 11:12

        Roooh merci beaucoup, PrincesseSey.  Je suis tellement contente que tu aies aimé cette petite histoire.  Ça me touche beaucoup ♥♥

        Merci merci ♥♥♥

    7
    nicolasB
    Vendredi 29 Septembre à 16:57

    ben zut, je ne vais plus pouvoir me marrer maintenant avec Max et Tamara, bon y aura bien 2 nouveaux inconscient hein, mais tant pis

    J'aime bien la Fin de cette histoire, je leur avais dis d'arreter de jouer avec ce puit pourtant, barf, les jeunes ca n'ecoute rien :D

    Bon bah je n'ai plus qu'à trouver 2-3 sons pour illustrer cette fin, souhaitez un bon futur de lamentations à Max et Tamara, et j'aurais bien aimer me venger de ces deux sorciers à la manque :)

    En plus je ne peux meme plus dire encore encore, snif tu m'as eu

      • nicolasB
        Vendredi 29 Septembre à 18:40

        pas bien grave pour Bambino, je sais pas trop si tu l'as vu mais tu as ce qui faut pour le chp 10, j'ai du arranger un peu, j'ai eu peu d'appel sur celui là :D

      • Vendredi 29 Septembre à 17:50

        Nicolas,

        Oh je te sens déçu :(  Bah, je vais trouver une autre idée d'histoire :D 

        J'en profite pour te présenter mes excuses, je n'ai pas pu placer Bambino.  Je me la garde sous le coude pour une autre prochaine histoire, justement.

        Encore merci pour tes commentaires (qu'est-ce que j'ai ri!) et pour m'avoir suivie tout le long.  Merci merci ♥♥♥

    6
    Vendredi 29 Septembre à 11:46

    J'ai adoré l'histoire! C'était écrit de façon géniale, très poétique. 

    Seule la fin me chiffonne un peu, j'aurais préféré que l'histoire s'arrête à la mort des deux héros et que la raison de la magie du puits reste mystérieuse, inexpliquée ou que la fin soit exploitée en gardant le pattern du récit qu'elle casse un peu du coup. 

    Enfin, autrement, cette histoire fera partie de mes favorites écrite avec les sims. J'ai beaucoup aimé. 

      • Vendredi 29 Septembre à 11:51

        Peu,

        Je comprends pour la fin :/  En même temps, je ne voulais pas laisser cette fois  des questions et je voulais justement casser le récit et sa forme.  Bref, je ferai mieux la prochaine fois :D

        Et merci merci merci de m'avoir suivie et pour tes commentaires, je suis très touchée que cette histoire t'ait plu ♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :