• 10. Tout part à vau-l'eau

     

      San Myshuno - Dimanche - à l'aube - appartement de Ludo

     

    10.

    10.

    C'est trop souvent à l'aube que Ludo rentre à son appartement.

    Seuls les premiers rayons du soleil sont capables de le happer et le faire glisser dans le sommeil.  

    Ludo n'a plus jamais sommeil.  Non, il n'a plus sommeil, depuis des mois.

    10.

    10.

    Ludo passe ses soirées et ses nuits à traîner dans les rues de San Myshuno.

    10. 

    10.

    "Encore à trainer, chef?  Je vous ai préparé vos merguez.  Bon app'!"
    "Merci, Julian."

    10.

    10.

    10.

    Il le sait, Hugo.  Il devrait arrêter d'y penser, il devrait tracer un trait sur toute cette histoire.

    10.

    10.

    Chaque matin, c'est ce qu'il se dit, au moment de s'endormir.

                                       ♣♣♣

                                       Forgotten Hollow - mi-matin 

    10.

    10.

    10. 

    "Vous n'êtes pas Diane Van Laer!"
    "Euh non, je ne suis pas Diane.  Et vous qui êtes-vous?"

    10.

    "Bonjour, je suis Monsieur Dupont."
    "Dupont, hein?"
    "Oui, Dupont, avec un "t", s'il faut vous mettre les points i... Pourriez-vous me laisser utiliser vos commodités, j'ai un besoin urgent.  Ainsi, j'attendrai Diane avec vous, sans vous incommoder."
    "Qu'est-ce qui vous dit que j'attends Diane?  Puis d'abord, elle ne m'a pas prévenue qu'elle attend un monsieur dupont."
    "A moi non plus, elle ne m'avait pas dit qu'il y aurait une jeune fille à l'attendre chez son frère, ce matin."
    "Je ne suis pas seule, hein.  Il y a mon pote qui est hyper baraqué à l'intérieur, il est ceinture noire de kung fu."
    "Ah oui?"
    "Pardon d'insister mais puis-je utiliser les toilettes, s'il vous plaît?"
    "Je ne sais pas si Diane serait d'accord..."

    10.

    "Bien sûr, elle le serait.  Puis vous n'avez rien à craindre de moi, Mademoiselle; de toute façon, il y a votre ami hyper baraqué et ceinture noire de kung fu à l'intérieur."
    "C'est bon, entrez."
    "Merci!"

    10.

    ♣♣♣

      San Myshuno - Dimanche toujours - appartement de Ludo

     

    10.

    10.

    10.

    10.

    10.

    10.

    10. 

     "C'est quoi, cette merde?  Sarah!!!"

    Sarah ne sursaute ni bouge, se contente de regarder Ludo sans qu'aucun sentiment n'apparaisse sur son visage lisse, à peine un petit sourire moqueur apparaît aux commissures de ses lèvres.

    10.

    "C'est plutôt réussi, je trouve.  C'est une commande spéciale."
    "Ça, pour être spécial, c'est spécial.  Franchement, Sarah, tu devrais changer de psy, tu ne vas pas bien, ma pauvre vieille!"

    10.

    "Tu ne comprends rien à l'art."
    "Ce n'est pas de l'art, Sarah.  C'est juste glauque et dégueulasse."
    "C'est parce que tu ne vois pas au-delà.  Tu es centré sur ta petite personne, tu n'arrives pas à ouvrir les yeux sur le monde."
    "M'ouvrir au monde?  Ce gars-là, il a violé ta meilleure amie et elle est enceinte et elle ne sait pas si cet enfant qu'elle porte est celui de ce malade mental, Sarah!  Bon sang, Sarah, c'est trop te demander que d'essayer, toi, de te mettre à la place des autres.  Est-ce que tu te rends compte du sentiment qui serait celui de Cassie si elle voyait ça?!"

    10.

    "Oui, je le peux.  Tout le monde le peut, c'est la magie de l'art, tu regardes avec ce que tu es et ce que tu ressens n'a rien à voir avec ce qui ressent ton voisin et pourtant, tu l'imagines.  C'est magique."
    "Je veux que tu dégages, Sarah, que tu dégages avec toutes tes merdes, que tu me rendes la clé de mon appart'.  Tu n'as rien à faire ici et j'en ai marre de te trouver dans mon lit quand je rentre."
    "Tu sais, tu devrais faire un peu de sport, Ludo, tu es tout flasque."
    "Tu es vraiment tarée, Sarah."
    "La folie, ça doit être contagieux. 'gaffe à toi, Ludo!"

    10.

    Sarah tourne sur elle-même.

    "Je vais m'apprêter, je dois livrer mes toiles cet après-m' à Windenburg.  Tu seras tranquille, je rentre chez ma mère pour quelques jours après ça et tu ne les verras plus, mes merdes, des merdes qui valent un fameux paquet de fric, cela dit en passant; sans doute plus que tu n'en verras jamais passer dans ta vie."

    10.

    ♣♣♣

     San Myshuno - Appartement de Sandra

    "Tu en penses quoi?"

    10.

    "J'en pense qu'on n'a pas l'accréditation pour enquêter sur un gars comme Hugo Volk.  Il fait partie de la brigade chargée de la protection dans le cadre des transferts des criminels.  C'est une sacrée pointure."

    Walter pince les lèvres.

    "Et le dossier de Cassie Holporth est déclaré complet, a été transféré à la justice, l'action est en cours.  Je ne vois pas pourquoi cet agent irait menacer Clove.  Qu'est-ce qu'il veut? Tu ne me l'as pas dit.  Une menace n'est jamais gratuite.  Cela doit concerner un autre dossier sur lequel il travaille?"
    "Je ne peux pas t'en dire plus, Sandra."

    10.

    "Alors, je ne peux pas te faire une autre réponse que celle-là, Walter.  Sache que je n'aime pas lorsque mes hommes me font des cachotteries.  Si tu ne peux pas me révéler une information, alors oublie-la et passe à autre chose."

    10.

    "Et disons que si tu étais à ma place et que tu pressentais que cet agent est en danger, vraiment en danger, qui irais-tu trouver?  En prévention?"
    "J'ai vu Clove, effectivement, il pourrait représenter un danger mais pas pour un agent comme ce Hugo.  Ne t'inquiète pas pour ton jeune ami ..."
    "Ce n'est pas Julien la menace, Sandra.  Je ne serais pas venu te trouver si c'était le cas."

    Sandra réfléchit un instant.

    10.

    10.

    "Je ne peux pas te donner cette information, Walter.  Je ne peux pas te dire que c'est Philibert Laroche de la Direction générale de la société intérieure que j'irai trouver si j'avais l'intime conviction que la vie d'un agent du gouvernement était en danger éminent."
    "Merci, Sandra."
    "Je ne t'ai rien dit, Walter."

    10.

    "Vous mangez avec nous, M'sieur?"
    "En vitesse alors, ma femme m'attend."
    "Ah ouiais, vous êtes marié, vous?"

    10.

     "Mathilde!  Quoi, je demande.  Il n'y a pas de mal à demander."
    "Excuse ma fille, Walter."
    "Il n'y a pas de souci."

    10. 

    "Moi, je ne me marierai jamais.  C'est nul de se marier."
    "C'est vrai que là-dessus, tu n'as pas tout à fait tort, Manu", ne peut s'empêcher de déclarer Sandra.

    10.

    "Euh, je vais y aller.  Bon dimanche, les filles."

    10.

    "C'est qui ce gars?"
    "Alors, c'est lui?  C'est ton amoureux?"

    10.

    "Ah non, qu'on m'en préserve.  Ce n'est pas lui."

    10.

    "Ah c'est qui alors?"
    "Tu nous le présenteras?  Il est comment?  Tu l'aimes?"

    "Alors, ça!  Toi, maman, un amoureux!  Pour une nouvelle, c'est une nouvelle!  C'est trop génial!"

    10.

    ♣♣♣

     San Myshuno - devant l'immeuble, appartement de Cassie et Julien

     

    10.

    10.

    10.

    10.

    "Euh, les gars, les petits gars, ..."

    Zack et Mitch se regardent, un rien intrigués par cette jeune fille aux cheveux bleus - ou verts qui les accoste.

    "Qu'est-ce qu'elle nous veut  la clodo, sapée comme une reine?"
    "Hé!  Je ne suis pas une clodo.  Je suis musicienne de rue.  Vous avez bien profité de ma musique d'ailleurs pendant des heures, il serait temps de passer à la caisse."

    10.

    "Dis donc, ma jolie, t'es mignonne mais tu dégages, là."

    Justine soupire.

    "Si vous ne voulez pas que j'attire plus de monde, il faut payer, les gars.  Les clodos, ça repère les flics à dix mile à la ronde,  alors si vous ne voulez pas que je fasse capoter votre planque..."
    "Et une bonne baffe, ça t'irait.  On n'est pas flics, d'abord."
    "Ouiais, c'est ça.  Allez, soyez pas chiens, un petit sou pour la musicienne."

    Zack et Mitch soupirent en chœur, puis filent chacun un petit billet à Justine.

    "Allez, c'est bon, dégage, la mignonne."

    Justine hésite un moment. 

    10. 

    "C'est quel prince qui vous intéresse dans c't immeuble?  J'ai peut-être bien deux, trois infos à vendre sur celui qui vous intéresse.  Je suis là souvent."
    "Ecoute, t'as eu ton fric, alors dégage, maintenant."
    "Ok, ok, les gars, il ne faut pas vous énerver."

    10.

    Justine s'éloigne.   

    10.

    10.

    "Elle fait quoi?"
    "Elle fouille les poubelles, comme tous les clodos.  Laisse tomber, je te dis.  Ce n'est pas la peine d'alerter le chef, tout ça pour une paumée qui croit nous avoir repérés.  Pffiou...  Il n'empêche que je lui proposerais bien de la réchauffer une nuit ou l'autre.  Tu devrais voir le boule qu'elle a!"
    "T'es vraiment un gros dégueulasse, Zack."

    10.

    10.

    10.

    ♣♣♣

     Forgotten Hollow - toujours mi-matin 

     

     "Bonjour, jeune homme.  J'utilise les commodités pour raison d'urgence et je vous reviens.  Ne craignez rien, la charmante créature qui vous accompagne est sur mes talons et elle m'en a donné l'autorisation."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "C'est qui, ce rigolo?"
    "Un pote de Diane.  Dupont, il s'appelle avec un t."
    "Ah ouiais?"
    "Il est spéc', ce bonhomme quand même.  Il me file la chair de poule, à moi."
    "Moi, j'espère qu'elle va arriver, Diane.  J'en ai marre de l'attendre.  En plus, c'est elle qui a les clés du bar."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Alors?  Vous avez connu, vous aussi, Louis Van Laer, le frère de Diane?"
    "Euh c'est à nous qu'il parle, le gars, là?" grommelle Jacques, c'est Sibylle qui répond:

    "Non, Monsieur."
    "Dommage."
    "Dommage, il a dit "dommage"?"
    "Ouiais, c'est ce que j'ai entendu." 

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

     

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Ah!  Diane, enfin!  Qu'est-ce que t'as foutu?  Les autres vont arriver, ça fait trois plombes qu'on t'attend."
    "Salut, Jacques." 

    10.  Tout part à vau-l'eau

     "Ah!  Ma chère, chère, Diane.  Quel plaisir de vous voir.  Je me languissais.  Ce que vous avez fait de la maison de votre frère est magnifique.  Il me tarde de découvrir le reste."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

     "Allons-y...  Mes amis vont attendre dehors quelques minutes.  Je veux que vous découvriez l'endroit seul, vierge. Nous l'avons  aménagé exactement comme nous le voulions."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Oh!  Il me tarde!"

    Et comme un enfant, Monsieur Dupont se met à courir vers la dépendance. 

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    10.  Tout part à vau-l'eau

     

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "C'est dans ses escaliers que votre frère a poignardé votre père, Diane."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "C'est ici que le clochard a été tué par votre frère."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Aaah!  Le petit coin toilette de Cassie.  Magnifique." 

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Et bien sûr, la couche... le lit...  Venez vous assoir près de moi, ma chère Diane."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "C'est vraiment superbe, Diane.  Je sens les vibrations, c'est magnifique, vraiment."

    10.  Tout part à vau-l'eau

     "Ce lieu va devenir le plus prisé...  Seuls les initiés, n'est-ce pas, Diane, auront accès à ce lieu?"
    "Bien sûr.  Cet après-midi, ce sont quelques amis en qui j'ai toute confiance."
    "Bien sûr, mais qui reviendront, c'est sûr plus tard.  Le bouche à oreille, c'est le meilleur."
    "Si mes parents apprenaient..."

    "N'ayez crainte.  Je vous l'ai dit.  Cet endroit est à moi, à  présent.  Vos parents me l'ont vendu en votre nom, ils étaient heureux de s'en débarrasser au plus vite.  Je ne pouvais me passer de vous, Diane, vous êtes la pierre angulaire de mon oeuvre.  Nous sommes associés, liés.  Il n'y a aucune raison que vos parents l'apprennent."

    10.  Tout part à vau-l'eau

     "Allez donc vous amuser un peu avec vos amis, Diane.  Je vais profiter encore un peu de l'ambiance..."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

     

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

     ♣♣♣

    Parc de Willow - Début d'après-midi

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

     

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "Bonjour, Rose.  Quelle surprise!"
    "Bonjour, Monsieur Charlie.  Mademoiselle, Monsieur..."
    "J'accompagnais mes neveu et nièce..."
    "Oui, je vois ça", rit Rose.  "Vous voulez me tenir compagnie?"
    "Avec plaisir..."

    10.  Tout part à vau-l'eau

     "Elle fait quoi, là, mademoiselle Caroline?"

    Charlie rigole.

    "Je ne sais pas trop,  j'espère que ce n'est pas une revisite du lac des cygnes."
    "Quoi que, le contemporain, ça a du charme aussi."
    "Oui, sans doute."

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "Votre mari ne devait pas revenir aujourd'hui?"
    "Si."
    "Et?"

    "Et rien." 

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "Mam'... 'ega'de.  Aillem de quin of dewoooooo'ldeh"
    "Magnifique, mon coeur...!"
    "Elle est parfaite bilingue, votre fille, Rose", rit encore Charlie.
    "Ne vous moquez pas de mon enfant, Monsieur Charlie."
    "Vous pourriez peut-être m'appeler juste Charlie, Rose.  Et nous pourrions peut-être nous tutoyer."
    "Peut-être,...  Charlie, si ça peut te faire plaisir."
    "Oui, vraiment, ça me fait plaisir.  Merci, Rose."
     

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

     "Mam', viens!"
    "J'arrive, ma chérie!"

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Maximilien et moi, nous devons rentrer, Rose.  A demain?  Chez Mamie?"
    "Oui, à demain, les enfants.  Soyez prudents en rentrant.  Et merci pour Mila.  Elle s'est bien amusée avec vous."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "Cha-cha, aussi."
    "Oh oui mais moi, je reste encore un peu, si tu veux bien."
    'D'acco'"

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "Nous allons rentrer aussi, ma chérie."
    "Je te raccompagne."
    "D'accord, avec plaisir, n'est-ce pas, mon amour?"
    "Oui."

    10.  Tout part à vau-l'eau

     

      ♣♣♣

     

    Windenburg - chez Olga 

     

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Ah, monsieur Dupont!  Voilà, ma fille, la plus belle!"

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "Préférez-vous, mesdames, que je revienne plus tard, que je vous laisse un peu de temps pour vous retrouver, toutes les deux?"

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Mais non, mais non, voyons, Monsieur.  J'ai du travail, je verrai ma fille plus tard."

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "Ne perdons pas de temps, je suis impatiente de vous montrer mes toiles...  J'espère qu'elles vont vous plaire."
    "Et bien, allons-y.  Je vous précède, si vous le permettez, ma chère Sarah."
    "Je vous en prie, je vous en prie..."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "C'est splendide, Sarah, clair, lumineux, plein d'espoir.  On croirait ces instants vivants.  On croirait Louis Van Laer encore vivant, à attendre cette naissance avec tout l'enthousiasme d'un jeune père.  Vous êtes fabuleuse, Sarah.  Vous êtes une artiste hors norme avec un talent de fou.  Oui, de fou.  Il y a de votre âme dans chaque toile, je le sens."
    "Vous me flattez."
    "Point du tout.  Je suis la sincérité même.  Vous le savez lorsque je déteste, je le dis.  Et là, j'aime.  J'aime tout ce que je vois, tout ce que je ressens.  Vous êtes une magicienne."

    10.  Tout part à vau-l'eau

     "Vous comprenez, bien sûr, Monsieur Dupont, que ces toiles ne peuvent se retrouver n'importe où.  Les profanes ne comprendraient pas."
    "Evidemment, cela doit être un lieu dédié à de vrais initiés."
    "Vous me montrerez ce lieu?"

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "Bien sûr, il sera votre écrin, l'écrin de votre talent aussi."

    10.  Tout part à vau-l'eau

     ♣♣♣♣

     

    Willow Creek - Chez Miranda/Rose et Mia/Mila

     

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Sandra, je suis chez une amie.  Je mange avec ma grand-mère et je rentre, oui... Je ne sais pas si je passe chez toi, il sera tard...  On verra pour tes filles, Sandra... Je te l'ai dit "il n'y a rien qui presse"... ok, ok, ne t'énerve pas, on en reparle...  Ce soir? Je ne sais pas, on verra quand je rentre.  Oui, oui, je t'appelle plus tard."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Ma fille s'est endormie, le temps que je fasse couler son bain, elle dormait."

    La voix douce de Rose fait frissonner Charlie.

    10.  Tout part à vau-l'eau

     "Ça va, Charlie?"
    "Oui."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "J'ai un petit creux, Charlie, pas toi?"
    "Non, merci, je n'ai vraiment pas faim, là."

    "Un café alors?"
    "D'accord." 

    10.  Tout part à vau-l'eau

     

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "C'était vraiment une journée parfaite", soupire Rose.
    "C'est une journée parfaite", la reprend avec douceur Charlie.

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Oui, c'est vrai, c'est une journée parfaite.  C'est pour ce genre de journée que j'aime vivre."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Je me demande ce qu'il arriverait si je mourais demain...  Ma fille, qu'est-ce qu'elle deviendrait?"
    "Il n'y a pas de raison que tu meures demain, voyons, Rose."

    "Bien sûr, c'est ridicule.  Pardon.  Le bonheur, ça me fait toujours ça."
    "Puis il y a ton mari pour Mila..."
    "Oui, aussi, bien sûr, mon mari..." 

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Et bien, Mila n'a pas dormi longtemps, dis donc."
    Rose sourit.
    "Ma fille, elle est comme les marins, des micros siestes lui suffisent."

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "C'est bon, la puce?"
    "T'op bon, Cha-cha.  'etou'ner su' le toboggan?"
    "Bien sûr, on y retournera, la prochaine fois que je reviens.  Ce soir, je dois rentrer chez moi, j'habite à San Myshuno."
    "La g'ande ville."
    "Oui, la grande ville, Mila...  Ah pardon..."

    Et Charlie se penche sur son portable qui ne cesse vibrer de nouveaux messages.

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Ma grand-mère... et Sandra..."

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "Dessè't!"
    "Tu as eu des fruits, Mila.  C'est stop."

    "Nan, pas stop. Mia a un t'ou dans le vent'e... la faim, mam'.  La faim."
    "D'accord, d'accord."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Je dois y aller, Rose."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Merci pour cette belle après-midi.  Je..."

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "Merci à toi, Charlie.  C'était vraiment très gai."
    "Je reviens d'ici quinze jours, je pense.  La prochaine fois, on pourrait..."

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "Pardon, c'est vraiment agaçant, Rose.  Excuse-moi."
    "Il n'y a pas de problème, à bientôt, Charlie."
    "A bientôt, Rose."
     

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

     ♣♣♣♣

    San Myshuno - Appartement de Cassie et Julien - dimanche fin de journée

     

    "Hey!  Julien, je suis là. Ça fait trois heures que tu frappes sur ce sac, c'est bon, j'ai compris que tu étais fâché.  Arrête maintenant."
    "Je t'avais dit de ne pas mêler Hol à tout ça, Cassie", grommelle Julien, entre ses dents. "Miranda n'aime pas que les flics mettent le nez dans ses affaires."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Oui, mais toi, tu l'aimes bien, Hol. Et moi aussi."
    "rrrmmmph..."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "Ça va, Cassie?"
    "Pas trop, je vais aller m'allonger..."
    "On devrait aller voir ton médecin demain.  Je ne pense pas que ce soit normal que tu aies si mal."
    "Ce sont sans doute des contractions... Je ne sais pas."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    En rentrant dans le hall, Cassie est surprise par un air de guitare.  Intriguée, elle regarde par la porte vitrée puis ouvre franchement étonnée.

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    "Mais qu'est-ce que tu fais devant notre porte, Justine?"

    10.  Tout part à vau-l'eau

      "Justine?  Tu pleures?"

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Bah non, je ne pleure pas.  Mais j'ai ouvert la porte et je vous ai entendus vous disputer Julien et toi.  Alors, j'ai vite refermé la porte.  Je déteste les bagarres, ça me stresse, ça m'embarrasse, ça me met mal à l'aise...  Alors je me suis dit que j'allais un peu jouer avant de rouvrir la porte.  Mais non, je ne pleure pas."
    "Je vois... mais Julien et moi, nous ne disputions pas, Justine."
    "Si tu le dis...  Je suis quand même bien contente de voir que tu as retrouvé le chemin de la raison et que t'es rentrée au bercail.  C'était quand même n'importe quoi, ton comportement des derniers temps.  Enfin, si je peux me permettre."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Aaah Justine, tu ne changeras jamais.  Allez, viens entre."
    "Non mais c'est vrai ce que je dis...  Tu t'es quand même pas très bien comportée avec Julien."
    "C'est bon, Justine."
    "Bon, bon, c'est toi qui le dis."
    "Allez, rentre!  Julien sera sûrement content de te voir, lui."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

     

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "J'avais amené un jouet pour ton bébé.  Ce n'est pas parce que personne n'en veut de ce petit qu'il ne peut pas avoir des jouets.  Tiens, prends-le. "
    "C'est adorable, merci, Justine.  Julien, regarde, Justine a amené un cadeau pour le bébé."
    "Ça, c'est vraiment gentil, merci, Justine."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Fais-le quand même bouillir, ce jouet, une petite heure, dans de l'eau, je ne suis pas certaine de sa provenance..."
    "Ok."

    Cassie se retient pour ne pas rire, en se mordant les joues.

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Alors comment vas-tu, Justine?"
    "Ecoute, je vais bien, j'avais juste besoin d'une petite douche, je me suis dit que ça ne te dérangerait pas.  Ça a été une sacrée galère pour entrer chez toi.  Il y a des flics qui surveillent ton immeuble, j'ai essayé de savoir qui ils visaient mais muets comme des tombes, les gars."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    Mentir ou ne pas mentir?

    "Je crois bien que c'est moi qu'ils surveillent", rougit un peu Julien.

    Justine soupire bruyamment.

    "Je m'en doutais; mais ne me dis rien, je serais capable de tout balancer sans même qu'ils m'aient posé une seule question."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "En parlant de question, Julien, tu as du nouveau sur Lou-Anne?  La Lou-Anne de Monsieur Luigi?"
    "Non, je n'ai rien trouvé, Justine."

    "Tu n'as rien trouvé ou tu n'as pas cherché?"
    "Justine...  Je te l'ai dit, aucun avis de recherche n'a été trouvé qui concerne Monsieur Luigi.  Et ce nom était très probablement un nom d'emprunt." 
    "Oui, j'avais compris.  Que cela ne t'empêche de chercher encore.  C'est important pour moi, Julien."
    "Je sais, Justine. Tu veux des nouvelles de ta mère?"
    "Non."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    Cassie renifle et lance, taquine:

    "Peut-être voudrais-tu des nouvelles de Ludo?"
    "Oh mais je vois que tu n'as pas perdu ton humour, Cassie.  Ouf!  Je vais donc t'offrir une ode, rien que pour toi.  Tu vas kiffer, tu vas voir."

    10.  Tout part à vau-l'eau 

    Alors que Justine se lève, va chercher sa guitare et s'éclaircit la voix, Cassie est prise d'une violente douleur dans le bas des reins.

    10.  Tout part à vau-l'eau

    Cassie tente de rester détendue.

    Julien, il faudrait que tu me conduises à l'hôpital."
    "A l’hôpital?"
    "S'il te plait, oui.  Je crois que c'est urgent, là."

    10.  Tout part à vau-l'eau

      "Ok, on y va.  La voiture est tout près, ça va aller, Cassie."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    Arrivés au pied de l'immeuble, Cassie vacille.

    "Oooh... Julien, ça tourne."

    Julien a juste le temps de se retourner que Cassie lui tombe dans les bras...

    "Cassie..."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    Julien, Cassie inconsciente dans ses bras, se met à crier et à paniquer:

    "Quelqu'un vite!  Je dois emmener ma femme à l'hôpital!" 

     

    ♣♣♣♣

    Willow - Chez Miranda et Mia - dimanche très tard.

     

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Rose..."

    10.  Tout part à vau-l'eau

     "Qu'est-ce que tu fais là, Charlie?"
    "..."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Sandra doit t'attendre à San Myshuno..."
    "Tais-toi, Rose."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

    "Je ne pouvais pas repartir comme ça..."
    "Tais-toi, Charlie."

    10.  Tout part à vau-l'eau

    10.  Tout part à vau-l'eau

     

     

     

    « 9. Une fin de journée bien remplie11. La blessure vit au fond du cœur * »
    Pin It

  • Commentaires

    17
    Dimanche 3 Septembre à 21:04

    La Sarah est presque aussi tarée que l'autre taré, mais bien plus pathétique... mad

    Sinon, heureuse de retrouver Justine... qui a, semble-t-il, repris le rôle de monsieur Luigi !! wink2

    Et que dire de monsieur Dupont avec un -t... Ses motivations semblent bien glauquissimes...

    Sinon, j'espère que rien de grave ne va arriver à Cassie !

    16
    Lundi 28 Août à 11:51

    Si j'ai bien compris, tu t'autorises donc d'avoir une quatrième saison du Lilas.

    Et là, je me demande s'il y a au moins un de tes personnages qui va en sortir indemne. arf

    (Mais sinon, je ne suis pas contre, du tout, du tout, à une quatrième saison^^).

      • Lundi 28 Août à 15:29

        Agathe,

        Définis "indemne"?  :D

        (et merci merci merci ♥♥♥)

    15
    Pythonroux
    Dimanche 27 Août à 16:50

    encore un très bon chapitre, Rose/Miranda qui joue avec le petit Charlie (le pauvre, il va morfler grave...)

    Mia qui s'amuse comme une petite folle au parc, ça c'est cool ^^

     

    Sarah est totalement vrillée de la tête, il faut que quelqu'un l'enferme franchement... et Diane n'est malheureusement pas mieux...

    Le Monsieur Dupont avec un T, il est en train de les embobiner toutes les deux mais je ne vois pas où il veut aller ????

     

    Justine, je l'adore toujours autant, égale à elle-même ;)

     

    et Cassie et Julien qui vont être parents, j'espère que tout va bien se passer... (Les deux "sbires" de Hugo, ils font quoi là ??? non de dious....)

      • Dimanche 27 Août à 20:30

        Pythonroux,

        Merci!

        (m'est avis aussi que Charlie va déguster :o )  Mia a vraiment bon caractère, c'est un ange, cette enfant ♥  Tout lui va, tout lui plaît.

        Sarah, Diane :/  et le monsieur Dupont les entraîne, en profite.  Il se régale, le monsieur.

        Ah Justine ♥

        Cassie et Julien, les nouvelles arrivent très vite, promis.

        Encore merci merci merci ♥♥♥

    14
    nicolasB
    Samedi 26 Août à 16:44

    Ah ah ah Miranda se laisse déborder par ses sentiments ou plutôt ses pulsions on dirait, ça risque de lui jouer des tours surtout que Mia semble aussi s'attachée.

    Heureux de retrouver notre petite Justine, complètement partie mais toujours égale à elle même ;)

    Sinon elle nous fait quoi la Sandra là, elle a complètement lâché prise ou quoi ? et ce monsieur Dupont avec un "t" qu'est-ce que c'est que ce rigolo encore, ça sent le profiteur

     

    Bref très bon chapitre, tu as fait mumuse avec le kit bambin ^^ bref que du bonheur comme d'hab, encore encore encore

      • Dimanche 27 Août à 10:21

        NicolasB,

        Charlie est charmant avec Miranda et Mia.  Je ne juge pas :o 

        Ah Justine ♥♥  

        Sandra, Monsieur T  :/

        Et oui, comme tu l'avais prévu, je me suis bien amusée avec Mia au parc :D  Et merci merci merci ♥♥

    13
    Ggo
    Vendredi 25 Août à 22:59
    Pauvre Julien... tellement de poids sur ses épaules...
    La douleur n'est jamais une bonne nouvelle mais en général ce n'est pas la pire. Au contraire. Elle permet de reagir. J'espère que le prochain chapitre ne va pas trop tarder... ^^"

    Quelle alchimie entre les 2... Chacha me plait pas trop mais qui sait... Miranda est peut être celle qu'il lui faut... (m'enfin... le nombre de filles qui se sont dit ça et... ^^")

    Oh punaise Diane et Sarah... Agathe a raison didon! Un autre tordu qui recrute? :o
    Quand je pense à Eric... nan mais là il va jamais s'en remettre c'est sûr. Peut etre aussi parce qu'à la place de Dana je lui aurais mis un uppercut de rage pour ne manque de soutien dans mon intuition de mère.

    Bon! En voyant le titre, je savais de toute façon que ça pouvait pas bien s'passer ! ^^"

    C'est quand la suite deja?
      • Vendredi 25 Août à 23:58

        Ggo,

        Pauvre Julien et pauvre Cassie :/  
        Les nouvelles ne tarderont pas trop, promis.

        En ce qui concerne Miranda, il y a eu au moins autant de personnes qui se sont dit qu'elles étaient la bonne :o  Le problème c'est, comme elle l'a expliqué à Julien, quand elle aime, elle aime tout le monde... alors, forcément, ça part souvent en vrille :/

        Diane et Sarah :/  deux fragilités que Monsieur Dupont a su exploiter :/

        Forcément, en choisissant le titre, je n'ai pas menti :o  

        La suite?  Elle est en cours.  Je ne pense qu'elle sera clôturée avec fin de la semaine prochaine, au plus tôt mercredi; mais je ne promets rien; il peut toujours y avoir des imprévus.

        Et merci merci merci ♥♥♥

    12
    Ptitemu
    Vendredi 25 Août à 20:30

    Oh là là, Sarah et Diane ont viré fromage blanc, et Justine ne va pas bien du tout (psychologiquement) ni Cassie (physiquement) et et et... MAIS QU'EST CE QUI SE PASSE !!!!!!!!

      • Vendredi 25 Août à 20:51

        Ptitemu,

        Je crains que ce ne soit la débandade, effectivement :/

        Et merci de me suivre, je suis très touchée ♥♥♥

    11
    L'arbre en boule
    Vendredi 25 Août à 16:09

    Le comportement de Sarah est vraiment étrange et ses peintures me mettent mal à l'aise... Louis, toujours Louis, omniprésent sur ses toiles. Je ne sais pas si elle est vraiment dérangée ou si c'est une opportuniste, une tordue qui fait feu de tout bois, et Ludo semble avoir de bonnes raisons de l'avoir virée de chez lui.

    Et puis c'est qui ce Mr Dupont qui a racheté la maison de Louis à Forgotten Hollow ? Il a une tête qui ne me revient pas, mais il a l'air très ami avec Diane en tous cas... Je trouve que Diane file un mauvais coton depuis la mort de son frère : cette maison "musée" dédiée à Louis et à ses déviances, c'est vraiment malsain, mais c'est vrai que les pires assassins attirent des admirateurs, un certain "public" fasciné par le morbide et les monstruosités.

    Aïe... Walter Hol essaye quand même d'obtenir des infos sur Hugo et ses activités. J'espère que cette enquête, officieuse et discrète pour l'instant, ne va pas revenir aux oreilles de Miranda qui a pourtant été très claire sur ce point avec lui. Il joue avec le feu, je trouve...

    Pas très discrets les sbires d'Hugo, puisque Justine les a repérés tout de suite. Elle me fait de la peine, Justine, et c'est vrai qu'on dirait presque une clocharde. La disparition de Mr Luiggi, son confident, lui a fichu un sacré coup au moral et je la sens complètement paumée, la pauvre fille. Il n'y a guère que Julien qui semble éprouver de la compassion pour elle, mais en même temps, c'est sa cousine et il a vécu chez sa mère avec elle pendant quelque temps.

    Eheheh... entre Rose/Miranda et Charlie, c'est une affaire qui marche, on dirait ! En plus, la petite Mila/Mia a l'air de bien aimer "Cha-Cha"... Mais connaissant Miranda, elle sait que Charlie est flic et lui sera certainement utile, à un moment ou un autre, pour piéger Hugo et ses patrons.

    Oh mon Dieu ! J'espère que tout va bien aller pour Cassie et son bébé et que son malaise n'est que passager :/

    Arf... encore un chapitre qui engendre une foule de questions. J'adore ! ;)

     

      • Vendredi 25 Août à 19:02

        L'arbre en boule,

        Déjà, je suis tellement contente que tu aies aimé. Merci merci.

        Pour Sarah, l'un sert l'autre.  Elle est à la fois dérangée et opportuniste.  C'était déjà la raison pour laquelle elle s'était acoquinée avec Louis.

        Pour Monsieur Dupont, comme toujours, tu as bien cerné le personnage :)

        Je le répète mais moi, à la place de Walter, je n'aurais plus bougé une oreille après le mail de Miranda.  Je crains le pire devant son obstination :/

        Justine est particulière et la perte de Monsieur Luigi lui a fait beaucoup de mal.  C'était son ami.  Une amitié particulière, certes, mais une amitié quand même.  Sans doute ce mode de vie, pour l'instant, lui permet de garder ce lien avec lui.
        Julien aime bien Justine, en fait.  Il aime bien les gens un peu particuliers, c'est un de ses plus gros défauts :D

        Effectivement, je ne sais pas si la relation Miranda/Charlie a de l'avenir.  Mais juste là, ça a fait du bien à Miranda et Mia; alors, c'est bien. Carpe diem, je dirais :o

        Pour Cassie et son bébé, je vais y revenir très vite et donner des nouvelles, promis.

        Encore merci merci, tous tes commentaires me touchent énormément ♥♥

    10
    Vendredi 25 Août à 15:11

    Ouh là, par où commencer ?

    Ah si : je te remercie pour ce long chapitre. que d'informations (et de questionnements). J'imagine que cela n'a pas été du tout facile à mettre en œuvre.

    Mais qu'est-ce qui arrives à Cassie ? Mon dieu, j'espère que ce n'est pas grave.... Et j'espère qu'il y en a qui ne vont pas en profiter pour attraper Julien à ce moment-là... (brrr, j'ai peur).

    Sinon, dans le domaine du malaise, donnez-moi Sarah ! Je ne l'aimais déjà pas dans la précédente saison, mais là, elle me sort par les trous de nez. Mais comment peut-elle se permettre de peindre ce genre de toiles ? L'art n'excuse pas tout. Aucune décence envers son ancienne meilleure amie, aucune empathie. Bref, Sarah, tu es complètement tarée.

    Malaise 2 : Diane Van Laer. Son petit groupe d'amis, la maison de son frère et le sous-sol, tu sais à quoi cela me fait penser ? Au tout début du Lilas et au groupe que formait Louis, ses copains et Julia Foison. Diane est attirée du "côté obscur de la force" et la fascination qu'elle ressent pour son défunt frère, je ne penses pas que cela annonce des choses joyeuses....

    Monsieur Dupont. Bon, c'est qui ? sarcastic Je suppose qu'on en saura plus dans les prochains chapitres. Mais il n'est pas net non plus.

    Celle qui me fait beaucoup de peine : Justine. On dirait qu'elle a repris le destin de Monsieur Luigi à son compte, alors qu'elle aurait pu devenir tellement autre chose. Mais c'est au moins la seule qui se souvienne de Monsieur Luigi et qui tienne à essayer d'honorer sa mémoire.

    Et sinon, Charlie, tu crois que c'est le moment de tomber amoureux de Melle Rose ?

    J'ai adoré. Mais où nous emmènes-tu encore ? Et j'ai peur qu'il y ait bien des personnages qui restent sur le carreau.

    Encore ♥♥♥

    (tu te surpasses encore plus dans cette saison)

      • Vendredi 25 Août à 18:41

        Agathe,

        D'abord merci merci merci ♥♥

        Cassie souffrait beaucoup puis le stress aussi :/  Tous les éléments étaient réunis pour causer problème à cette grossesse :/  On saura très vite si elle va bien et si le bb va bien, promis.

        Tu m'étonnes que tu n'aimes pas Sarah :D  Il faut dire que ce n'est pas le personnage le plus sympathique et le plus équilibré du Lilas :D  Et clairement, elle ne va pas bien dans sa tête, c'est sûr :o  L'art est un joli prétexte surtout, je dirais.

        Diane :/ nage en plein délire et elle fait de bien mauvaises rencontres :/  Hélas... :/ dont ce Monsieur Dupont.  Attention spoile : Avec Monsieur Dupont, j'avoue, je m'ouvre une porte vers une partie 4 du Lilas, des fois que l'envie me prenne.  Son cas ne sera pas résolu dans cette partie-ci.

        Justine mène la vie qu'elle a voulu, qu'elle veut pour l'instant.  Elle se met en marge pour un temps.  Mais je pense que sa situation peut évoluer et ses envies aussi.  Elle a du ressort et toute la vie devant elle.  Je ne m'inquiète pas trop pour elle.

        Bah Charlie ♥  pff.. ce n'est pas le moment mais y a-t-il vraiment un bon moment pour aimer dans le Lilas? :D

        Et encore merci merci merci.  Tes commentaires m'encouragent tellement et me font tellement plaisir ♥♥♥  Je suis contente que tu aimes mon histoire.

    9
    Vendredi 25 Août à 15:06

    Passionnant comme d'habitude , par contre Dupont Sarah et Diane sont vraiment la crème des tordus!

      • Vendredi 25 Août à 18:29

        Mango972sims,

        Merci beaucoup.  Et effectivement, avec ces trois-là, on plonge bien bas dans la turpitude :(

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :