• 11. La blessure vit au fond du cœur *

     

    Lundi matin - Forgotten Hollow - chez Monsieur Théodore Dupont

     

    Théodore n'a pas fermé l’œil de la nuit.  Quelle longue et abominable nuit, il vient de passer, le pauvre homme.  En sursaut, il est informé dans la minute que Cassie est admise aux urgences de l'hôpital de San Myshuno.  Après cet appel, ce sont de terribles et interminables heures à se torturer, à se demander comment ça se passe, si le bébé va bien qui attendaient Théodore.

    11. 

    11.

    11.

    11.

    11.

    11.

    Ce matin, Théodore n'est pas encore totalement rassuré, un décollement du placenta peut être fatal à l'enfant.  Théodore erre comme un ours dans sa cage, de long en large dans sa somptueuse demeure.  Il ne sait plus qu'inventer pour détourner ses pensées de son tourment.  Même la poésie ne parvient pas à distraire Théo.

    N'y tenant plus, Théodore décide de reprendre son téléphone.

    "Docteur Rasinsky, bonjour.  Dupont, à l'appareil.  Dupont avec un t , T comme Théodore.  Dupont T.  Dupont, Théodore."

    La voix lasse du patricien répond au riche homme.

    "Monsieur Dupont, bonjour", mais s'agace, tente une petit rébellion toute mignonne, "Ce n'est pas utile de m'appeler toutes les heures, Monsieur, je vous ai assuré que je vous contacterai dès qu'il y a des nouvelles.  Là, Cassie dort, le bébé va bien, il n'y a pas eu de manque en oxygène, d'après nos constatations.  Nous maintenons Cassie en observation malgré tout, encore quelques heures."
    "Vous me rassurez, docteur.  C'est un plaisir de faire affaire avec l'un des plus prestigieux médecins de San Myshuno."

    "J'agirais de même pour toutes mes patientes, Monsieur Dupont."
    "Je n'en doute pas un instant, mais soyez assuré, cher Professeur, que les conséquences ne seraient pas les mêmes si vous me perdiez ce bébé plutôt que n'importe lequel des nouveaux nés de toutes vos autres patientes." 

    11.

    11.

    La menace est claire, mais Théodore préfère s'en assurer en ajoutant:

    "Avez-vous compris ce que je viens de vous dire, docteur?"
    "Oui, Monsieur Dupont.  Je n'ai pas intérêt à perdre cet enfant."
    "Voilà.  C'est bien, bravo, docteur."

    11.

    11.

    11.

    11.

    Quelle catastrophe ce serait que de perdre cet enfant, ce joyau que se réserve Dupont, le joyau de sa collection, la collection Van Laer.

    11.

    11.

    11.

    Finalement toute cette malheureuse histoire donne une idée à Théodore.

    11.

    Dès qu'il termine son verre, il va rappeler le docteur Rasinski.  Cassie en est à son troisième trimestre de grossesse, l'enfant, à quelques jours près, doit être mâture au niveau pulmonaire.  Dès confirmation, pourquoi ne pas césariser Cassie sous prétexte d'urgence médicale?
    Il suffirait alors à Théodore d'organiser le transfert du bébé chez lui.  Cassie penserait que son enfant est mort, le docteur Rasinski pourrait très bien trouver quelques cendres à mettre dans une urne...!

    Théodore ne peut attendre plus longtemps, il lui faut l'enfant.  Il lui faut le rejeton de Louis Van Laer.
    Et ce plan est bien plus subtile que l'enlèvement au domicile des parents qu'il avait élaboré quelques semaines plus tôt.

    11.

    Et si cet enfant n'était pas celui de Louis? 

    Bah, il serait toujours temps d'y penser à ce moment-là.  Théodore rit à cette idée.  Quelle belle blague, ce serait aussi que de berner l'enfant lui-même sur ses origines!  

    Ce serait sans doute encore plus distrayant, comme expérience!

     

     ♣♣♣

     

    Lundi matin, chez Hugo et Léna 

     Hugo a mal dormi, encore.  C'est toujours le même cauchemar qui vient hanter ses nuits. 

    11.

    11.

    Hugo, retrouvera-t-il un jour la paix et la sérénité qui étaient les siennes, avant?  Il en doute et s'en agace un peu plus chaque jour, chaque matin et chaque soir.

    11.

    Son téléphone vibre, une appréhension se saisit de lui, comme à chaque fois.

    11.

    C'est Zack, l'un des hommes chargés de la surveillance de Cassie et Julien. 

    "Je vous écoute."
    "Cassie Holporth a dû être conduite à l'hosto, hier soir.  Décollement du placenta, d'après nos informations.  La mère et l'enfant sont stabilisés.   Julien Clove est toujours près d'elle."
    "..."
    "On continue la surveillance?"
    "S'il vous plaît, oui.  Même s'il m'étonnerait que Miranda se pointe à l'hôpital.  "
    "OK."

    11.

    11.

    Hugo a raccroché, Léna est sortie de la chambre, sans même lui jeter un regard ou un bonjour.  L'ambiance à la maison est à l'image des sentiments de Hugo: dépareillés, tiraillés, étriqués, éteints.

    11. 

    11.

    11.

    11.

    11.

    11.

    11.

    11.

    11.

    11.

    11.

    11.

    11.

    11.

    Peu après le petit déjeuner, Hugo reçoit un nouveau message.

    "Je vais au boulot, Léna.  Je dois organiser un transfert aujourd'hui, ferme la porte derrière moi."

    11.

    Léna ne prend pas la peine de répondre.

    "Léna!"
    "C'est bon, Hugo, j'ai entendu, je ne suis pas sourde."

    11.

    11.

     

    ♣♣♣

    San Myshuno - Appartement de Charlie - Lundi vers 10h30

     

    Charlie a ouvert la porte de son appartement, posé son sac de voyage, il se retrouve seul chez lui et se sent perdu.

    11.

    Il ouvre son frigo, se sert un verre de lait.

    11.

    11.

    11.

    En s'éveillant ce matin, dans le lit de Rose, Charlie s'était senti si heureux.  Il l'avait entendue se lever tôt, il avait tenté de la rattraper mais elle devait partir, elle commençait tôt sa tournée ménages, par sa grand-mère, d'ailleurs. 

    "Dors encore un peu, claque la porte en partant."

    11.

    11.

    "Charlie, je dois y aller..."

    11. 

    Mais il ne voulait plus jamais partir.  Il voulait la serrer contre lui, l'embrasser, la caresser, l'entendre gémir contre lui, sentir le désir, ce frisson délicat qui hérissait la peau de Rose lorsqu'il promenait ses doigts sur son corps nu.

    11.

    11.

    11.

    Charlie avait obéi, il s'était recouché et avait profité du babillage de Rose et sa fille qui petit déjeunaient dans la pièce d'à côté.  

    11.

    11.

    11.

    11.

    11.

    Elle était revenue peu avant de partir.  Elle s'était assise à côté de lui.  Son regard, bon sang, son regard...!

    11.

    11.

    11.

    11.

    11.

    Charlie soupire, pose son verre de lait.  Rose lui manque déjà.  Rose lui manque tellement.  Qu'elle va être longue, cette semaine.  Oui, vendredi, c'est sûr, il y retourne.  Il va revoir Rose. Il faut qu'il voie Rose,  c'est comme une urgence.

    11.

    11.

    Charlie doit prendre son service à quatorze heures.  A l'étage, il entend les pas de Carine.  Hol doit déjà être au commissariat.  Charlie hésite un moment.  Il adore papoter avec sa voisine, ça lui fera du bien, décide-t-il, et puis ça l'empêchera d'envoyer trente-six messages à Rose.  Depuis qu'elle a quitté la maison, depuis qu'il est monté dans le train, il ne cesse de s'empêcher de l'appeler. Il a tellement envie d'entendre sa voix.

    11.

    11.

    11.

    11.

    "Carine, c'est moi, c'est Charlie!"
    "Je suis dans la cuisine!... Ton week-end s'est bien passé, Charlie?"
    "Carine, je crois que je suis amoureux."

    11.

    11.

    Carine rit:

    "Amoureux, hein?  Encore!  Et bien dis donc, ton petit cœur prendra-t-il du repos, un jour?  C'est un vrai guerrier, celui-là.  Entre, tu vas me raconter tout ça et je vais te préparer un petit cappuccino, tu veux?"

    "Oui, avec plaisir, Carine." 

    11.

     

     

    ♣♣♣

     Lundi à peu près au même moment - Dans un endroit tenu secret

     

    11.

    11.

    11.

    11. 

    11.

    11.

    11.

    11.

    "Hugo, bonjour."
    Le supérieur de Hugo, Philibert Laroche, soupire doucement.
    "Vous n'avez pas l'air en forme, Hugo."

    11.

    Hugo ne répond pas.
    "Je vous écoute, Chef."
    "Hier dans la journée, mon secrétariat a enregistré une demande de rappel urgent de la part de l'inspecteur Walter Hol.  Evidemment, on était dimanche et ces incapables ne m'ont pas contacté.  Bref..."

    11.

    Hugo se penche, vivement intéressé.

    "Je l'ai rappelé ce matin.  Monsieur Walter Hol était ulcéré des méthodes que vous avez employées avec l'un de ses protégés, Julien Clove.  Ce nom, nous le connaissons et nous nous en fichons, n'est-ce pas, Hugo?"

    Hugo acquiesce.

    "Là où ça devient intéressant c'est lorsque Hol m'avertit qu'il a reçu un message inattendu suite à un mail que notre ami a envoyé à l'un de ses collègues, le neveu de la Hautevolée à votre sujet."

    11.

    Hugo sourit.

    "Ce message disait : "Ne touchez pas à Hugo."  L'inspecteur Hol a interprété ce message comme étant une menace directe à votre encontre.  C'est pourquoi il m'a contacté afin de vous avertir de la menace."

    Le sourire de Hugo s'allonge encore.  Enfin!

    11.

    Un poids énorme tombe des épaules de Hugo.  Il se serait mis à chanter et à danser, en d'autres circonstances.  Hugo soupire:

    "Nous connaissons la cible de Miranda, chef."
    "Oui, sa cible est de Lahautevolée.  Cela paraît plus que logique.  Il lui faut un moyen de pression pour annuler l'ordre et de Lahautevolée est ce moyen puisqu'il est le lien entre nous et le ministère.  A mon avis, elle cherche un moyen de l'atteindre, par la menace, une menace ni ponctuelle ni spontanée mais qui vaut sur le long terme, sur lui ou un membre de sa famille, probablement.  Il lui faut des garanties que cette menace ne resurgisse pas par un autre biais ou dans le futur."
    "Vous avez prévenu de LahauteVolée?"

    11.

    Philibert sourit.

    "Non, il ne faudrait pas qu'il fasse tout capoter si proche du but."
    "C'est parfait."
    " Toute votre stratégie mise en place a enfin payé, Hugo.  Menacer Julien Clove était une idée de génie.  "

    Hugo ne répond rien. 

    11.

    Le silence s'installe que Hugo finit par briser.

    "Je vais me rendre moi-même à Willow.  C'est là qu'elle est, c'est évident."
    "Evidemment."
    Philibert se lève.

    "Ce soir, tout sera terminé, je compte sur vous, Hugo."
    "Vous le pouvez, oui, Monsieur.  Ce soir, tout sera terminé."
     

    11.

    ♣♣♣

    San Myshuno - vers 14h00 - Appartement de Julien et Cassie

    11.

    11.

     "Alors?"
    Julien ne semble même pas surpris de constater que Justine est toujours là et qu'elle a pris ses aises dans l'appartement.

    "Les nouvelles étaient meilleures ce matin, apparemment, ils envisagent de pratiquer une césarienne.  Le docteur Rasinski qui s'occupe de Cassie, craint toujours que l'enfant manque d'oxygène.  Je viens chercher quelques petits trucs pour Cassie.  Ils vont la garder au moins quelques jours à l'hôpital."
    "Mais pourquoi ils attendent?  Ce serait une catastrophe si l'enfant manque effectivement d'oxygène..."
    "Justine, je t'en prie, je ne suis pas médecin, tu ne l'es pas; s'ils attendent c'est qu'il doit y avoir une raison."

    11.

    "Oui, mais comment de cette nuit, on peut passer de "rien de grave" à "il va falloir pratiquer une césarienne"?  En plus, rien n'est prêt ici, vous n'avez même pas préparé une chambre pour ce pauvre enfant."
    "Justine, ferme-la.  Vraiment, s'il y a un moment où tu as vraiment intérêt à faire quelque chose que je te dis, c'est maintenant.  Ferme-la."

    11.

    11.

    Justine s'approche et se jette dans les bras de Julien.

    11.

    "Je comprends tu es inquiet.  Excuse-moi, je ne réfléchis pas toujours avant de parler, c'est que... ok ... ok, je la ferme."

    Julien sourit doucement en répondant à l'étreinte de sa cousine.  C'est vraiment une drôle de bonne femme, cette fille.

    11.

    "Tu peux compter sur moi, dis, Julien, tu le sais, n'est-ce pas?"
    "Bien sûr, je le sais.  Merci, Justine."
     

    11.

    11.

    ♣♣♣

    San Myshuno -  fin de journée - Commissariat

     

    11.

    "Ah enfin, tu te décides à venir me voir."

    Charlie grimace.

    "Ecoute, Sandra, je..."
    "C'est rien, ne dis rien.  Il n'y a pas de souci.  Tu as raté ton train, ton portable était déchargé.  Ce n'est rien.  Ça peut arriver."
    "Ecoute, non Sandra.  Je ne veux pas te mentir, je dois te parler."
    "Je t'écoute, Charlie."
     

    11.

    11.

     

     ♣♣♣

    Willow Creek - chez Miranda Lol - nuit de lundi à mardi

    Quand tu sais ce que tu cherches, c'est tellement facile.  Il n'a pas fallu cinq heures à Hugo pour établir un lien entre Miranda Lol et Rose Butterfly, cette étrange femme d'ouvrage, soi-disant mariée, qui traine depuis quelques semaines dans l'entourage de Monsieur de Lahautevolée, une gosse collée à ses basques. 

    11.

    11.

    11.

    11.

    11.

    11.

     Lorsque Hugo voit apparaître Miranda, son coeur s'emballe, sa gorge se serre, ses lèvres s'étirent malgré lui en un sourire ravi.
    Elle est toujours aussi belle, encore plus flamboyante que dans son souvenir.

    "Hugo..."

    Sa voix est une coulée de lave qui se répand en ses veines comme un capiteux poison.  Hugo parvient à grande peine à respirer.

    Le regard embrasé de Miranda enlace celui enfiévré de Hugo.  Mais vite, la jeune femme serre les paupières, comme pour échapper à la réalité. 

    11. 

    11.

    11.

     "Tu as encore une chance de prouver que tu n'es pas un assassin, Hugo."

    Mais Hugo ne saisit pas cette chance, la lame de son Blackhawk apparaît blafarde et menaçante dans sa main qui ne tremble pas; sa voix pourtant est rauque, éraillée, comme venue d'un autre monde.

    "Défends-toi, Miranda."

    Mais Miranda ne se défend pas.

    "Frappe au cœur", dit-elle simplement.

    Et Hugo frappe.

    11.

    11. 

    11. 

    11. 

    Miranda jouit de l'ultime chaleur des bras de Hugo, de son odeur musquée et tenace, laisse la lame entrer dans ses chairs, un gémissement à peine s'échappe en même temps que son dernier souffle s'envole.
    Jamais Miranda n'a craint la mort.  A force de la côtoyer, il est même arrivé qu'elle l'appelle et l'espère.  Les tourments de Miranda, fantômes du passé, du présent, s'étiolent et disparaissent.  Il ne reste que le néant, un cœur fissuré, déchiqueté, en lambeaux.  La mort. Le silence. Le vide.

    Hugo desserre alors son étreinte mortelle, dégage d'un mouvement sec son Blackhawk et le corps sans vie de Miranda tombe à même le sol, à ses pieds.

    11.

    Hugo hésite, vacille, le souffle court, la sueur au front. Sa tâche n'est pas terminée.  

    11.

    En entrant dans la chambre de Mia, Hugo ne comprend pas.  Le lit est vide.  

    11.

    Ou plutôt si, il comprend.  Il comprend trop bien. 

    11.

    Il comprend que Miranda l'attendait, Miranda savait qu'il viendrait ce soir.  Mia n'est pas là.  Miranda l'a mise à l'abri.  Miranda savait qu'il viendrait, elle l'attendait et elle a mis Mia à l'abri. Une rage sourde, encore, irraisonnée s'empare de  Hugo qui hurlerait à la mort s'il était un chien ou un loup.  Il se contente d'entendre le grondement sourd de la terre qui s'ouvre sous ses pieds et de regretter les flammes de l'enfer qui déjà embrasent son âme avec délectation. 

    11.

      

    ------------

     

    Virgile " l'éneide" Vivit sub pectore vulnus - La blessure vit au fond du cœur 

    « 10. Tout part à vau-l'eau12. La détresse d'une mère »
    Pin It

  • Commentaires

    24
    GGO
    Lundi 4 Septembre à 22:49

    Je suis pas contente. :p

      • Lundi 4 Septembre à 23:17

        GGO,

        Je me doutais que tu ne serais pas contente du tout :/  

        Mais bon, tu sais bien, moi, je n'y suis pour rien, c'est le jeu :D

    23
    Dimanche 3 Septembre à 21:30

    Eh bien, je suis sous le choc !! Et je me pose plein de questions !!

    Décidément, les tarés attirent les tarés, et il y a une sacrée colonie à Windenburg et Forgotten ! Ce monsieur "T" est bon à enfermer ! Ses manigances pour obtenir le bébé, ce que cela implique, le rendent juste gerbant...

    Je ne pensais pas que tu sacrifierais Miranda, qui est un personnage emblématique et tellement atypique ! Je me demande qui est le père de Mia et auprès de qui la petite a trouvé protection...

    Sinon, Hugo me paraît beaucoup moins sexy, du coup... Je savais que ses missions le conduisaient à se salir les mains, mais être capable d'assassiner un bambin, là, je ne pensais pas qu'il pourrait aller jusqu'au bout !

    Bref, cet épisode fut intense !

      • Lundi 4 Septembre à 09:47

        Parthenia,

        Je te rassure, tous les tarés sont réunis dans ma partie, tu peux tranquillement te promener à Windenburg et Forgotten :D

        Monsieur Dupont est effectivement un personnage qui ne donne pas très envie :gggrrr

        Miranda :/  

        Quant à Hugo, on pourrait penser que, tellement obnubilé par sa mission, il n'a pas été conscient de l'acte qu'il posait.  Oui, on pourrait l'imaginer.

        Et merci ♥♥

    22
    Ptitemu
    Jeudi 31 Août à 19:06

    Bon, je ne vais pas redire ce que les autres ont déjà écrit, surtout Pythonroux... Quand au mystère "pourquoi", pourquoi Miranda, pourquoi Mia... J'en viens à me demander si Miranda n'a pas été victime de quelque manipulation génétique qu'elle aurait transmise à sa fille... Sinon, pourquoi s'acharner sur une enfant, un bébé ? Qui n'est même pas témoin ? Dans leur intelligence, dans leur relation à l'informatique (pour Mia, la tablette...) ni Miranda ni sa fille ne sont très normales... Et si c'était cela la vraie raison ? Une nouvelle étape de l'évolution, qui doit rester secrète ?

      • Vendredi 1er Septembre à 11:34

        Ptitemu,

        Peut-être :o 

        Et merci merci de me lire et pour tes commentaires, j'adore ♥♥

    21
    Mardi 29 Août à 20:39

    Comme d'habitude, je lis toujours tes histoires avec ravissements, surprise et émotions. Et ce chapitre est chargé de tristesse et de colère, d'incompréhension et de questions. Magnifique chapitre avec rebondissements à la clé, et ça... Mais qu'est-ce que j'aime ça !!

    J'ai cru comprendre que l'histoire sera bientôt fini ? Et que tu le découperas en 3/4 chapitres ? Pardonne mon empressement et ma frustration mais, est-ce qu'il possible que cette histoire ne se finisse pas ?! 

    Monsieur Dupont T, avec un T s'il vous plait, me plait bien justement. Pas par sa folie furieuse, mais par sa façon d'être: son faux calme, cette fausse patience, cette fausse humilité. Il arrive même à me faire sourire. J'ai hâte de savoir quel faux pas il va faire pour le voir sous son vrai jour !

    Miranda, notre chère Miranda nationale, elle va tous nous manquer. Et ce qui est bien, c'est que tu nous fais travailler notre cervelle, pour savoir chez qui est Mia. Et pauvre Hugo, peut-être que ça n'a pas du être évident pour lui, de mettre un terme à la vie de Miranda... 

    Quant à Cassie et Julien, j'ai vraiment hâte que ça aille mieux pour eux. Ou pas, puisque tu aimes bien faire souffrir tes persos :)

    Merci pour ce chapitre palpitant et magnifiquement bien écrit. Je reste en retrait, comme toujours, à lire jusqu'au bout tes jolies histoires. sarcastic

      • Mardi 29 Août à 21:18

        Merci beaucoup, Kilinäe, pour ton message.  Je suis très touchée.

        Oui, cette partie du lilas est presque terminée.  Je clôture l'histoire qui concerne Miranda et Mia.  Evidemment, comme tu l'as deviné, l'histoire restera ouverte sur l'histoire Dupont.  Je me laisse la possibilité de faire une petite pause et d'y revenir plus tard (plus ou moins longue, la pause suivant mes envies).  J'y reviendrai sûrement - je n'aime pas laisser mes personnages dans la panade :D - mais j'aime bien me poser entre deux intrigues.

        Encore merci merci de me lire, je suis très touchée que mes histoires te plaisent :D (et surprise aussi que tu aimes Dupont, du coup, je vais peut-être y revenir encore plus vite que prévu à la suite de la suite de la suite de la suite du Lilas :D )

    20
    Pythonroux
    Mardi 29 Août à 18:46

    je reviendrai peut être quand je serai remis.... ohohoh

      • Jeudi 31 Août à 10:03

        Pythonroux,

        J'ai été tellement touchée par ton message, encore merci.

        Monsieur Dupont a un gros grain, c'est sûr :o  et ce n'est pas un imbécile, il a sa logique dans son délire et sa cruauté.  Il est personnage passerelle, le nouveau méchant pas beau, si je décide de continuer le lilas.

        Effectivement, si Monsieur Dupont arrive à ses fins, pour Julien et Cassie, c'est une nouvelle épreuve qui les attend.  De toute façon, la naissance du bébé ne pouvait être qu'une épreuve.  C'est une épreuve pour une autre, ai-je envie de dire. :o

        Franchement, Léna a été courageuse dans sa relation avec Hugo.  Sous prétexte d'amour, elle a accepté beaucoup, elle a fait fi de ses convictions, elle l'a toujours suivi parce qu'elle idéalisait le "toujours ensemble" à tort ou à raison, je ne sais pas mais il est évident que là, elle se retrouve à nouveau à une intersection, un choix nouveau.  Heureusement, elle ne sait pas que son mari vient d'assassiner de sang froid une jeune femme et qu'il s'apprêtait à tuer une petite fille de même pas trois ans :/  Comme quoi, on ne connaît pas toujours la personne avec qui l'on vit et que l'on aime :/

        Pour Charlie, la chute va être rude et le chagrin immense, c'est sûr.
        Et Sandra :/ et ses filles :/ quelle déception :(

        Pour le message adressé par Miranda et Walter, c'était compliqué de deviner ce qui se tramait, la façon dont je l'ai raconté ne pouvait pas le laisser présager.  Et tu as tout compris pour Miranda et Mia ♥

        Quant à l'annonce du décès de Miranda, on verra comment tout s'agence et comment la nouvelle sera reçue.  Julien est tellement dans les embarras pour le moment, qu'il ne manque plus que cette nouvelle.  Pauvre Julien :(

        Miranda était aussi mon personnage préféré dans le lilas.  Avec elle, j'avais toutes les libertés.

        Il y aura des nouvelles de Mia et les méchants payeront, c'est promis :o

        Merci à toi encore et surtout, Pythonroux.  Savoir que tu suis mon histoire est une telle joie pour moi.  Merci merci ♥♥

      • Pythonroux
        Mardi 29 Août à 23:02

        Bon, me voilà revenu avec un peu plus de calme dans ma petite tête. ;)

         

        Alors tout d'abord, on va reprendre depuis le début et développer mon ressenti petit à petit...

        Donc, commençons par cet hurluberlu de Théodore Dupont, il est totalement obnubilé par le personnage de Louis et franchement j'aimerai vraiment beaucoup savoir pourquoi ;) Mais en plus d'être riche, il est plutôt intelligent et il arrive à changer ses plans suivant les derniers événements. L'idée de kidnapper le petit de Julien et Cassie à l'hôpital est vraiment magnifique et c'est celle qui a le plus de chance de fonctionner sans qu'il ne soit pris en chasse par les autorités.

         

        Malheureusement pour Julien et Cassie, ils vont encore connaître des heures sombres et tel que cela est parti, ils ne connaîtront jamais la vérité. Est-ce l'enfant de Julien ou celui de Louis ??? En tout état de cause, pour eux deux, il sera mort à sa naissance... Comment pourront-ils faire le deuil ?

        J'espère pour eux qu'ils y arriveront et peut-être que les idées de Justine vont revenir dans les pensées de Julien un jour ou l'autre...

         

        Pour Hugo, je pense que son couple est définitivement mort. La chasse à Miranda sera sa dernière mission et la mission de trop pour Léna. Je ne suis même pas sûr qu'il retrouvera quelqu'un chez lui en rentrant.

         

        Le pauvre Charlie qui vient de rencontrer à mon avis et au sien, la véritable femme de sa vie en la personne de Rose/Miranda mais malheureusement, la semaine va être bien trop longue.

        Pauvre Sandra qui était très amoureuse et qui encore une fois est tombée sur le mauvais numéro.

         

        Je ne pensais pas que le message "Ne touchez pas à Julien" était dirigé vers les agents spéciaux mais bien à l'attention de Walter. Mais avec Miranda, j'aurai du m'en douter, elle a toujours un voir quatre ou cinq coups d'avance par rapport à ses adversaires.

         

        Chuis super triste qu'elle soit morte. Mais quel courage, attendre son assassin chez soi, sans peur, sans aucune animosité envers celui-ci et très zen. Elle sait que tout le temps qu'elle est en vie, sa fille adorée Mia est en danger. Je ne sais toujours pas qui est le père de celle-ci et si cela a vraiment une importance... Mais pour Miranda, c'est la chose la plus importante de sa vie et il faut que cette petite puce survive quoiqu'il en copute et c'est beaucoup plus simple sans elle-même.

        C'est le seul moyen pour que Mia est une vie normale et heureuse même si Miranda sait que de ne pas avoir sa maman sera difficile. Je pense que Mia a l'habitude de ne pas toujours être avec Maman.

         

        Pour Hugo, je pense que cette mission était très difficile, mentalement et émotionnellement. Je pense que d'un certain coté il était amoureux de Miranda. Et il aurait préféré que celle-ci se défende. Il a pas capté que si sa victime s'était défendu, c'était parce que sa fille aurait été dans la maison. Si elle ne se défend pas, c'est parce que la maison est vide.

        Il va prendre cher en rentrant à la "base" car la mission est un échec. Il avait pour ordre de tuer la mère ET la fille. En rentrant dans la maison pour Mia, il ne faisait que d'obéir aux ordres. Ayant été trop vite avec Miranda, il n'a aucuns moyens de retrouver la trace de la petite Mia. Je dirai presque que c'est un homme mort... surtout que la surveillance qu'il a mis en place autour de Julien a du coûter un paquet de pognons sans les résultats escompter ^^

         

        Maintenant, je me demande comment Julien, Walter et Charlie vont réagir à la nouvelle. Certes, Julien est totalement fou de Cassie mais Miranda est ce qui se rapproche le plus d'un véritable ami pour lui. Walter perd une redoutable adversaire/alliée et il va surement se reprocher encore ce désastre. Quant au pauvre Charlie, je pense qu'il ne va pas s'en remettre. Fais attention à toi Hugo ;)

         

        Voilà, je crois que j'ai tout dit même si je perds mon héroïne (tous tes personnages sont magnifiques Eulaline/pytisa^^) mais c'était Miranda ma préférée avec sa très grande part d'ombre et sa manière directe de résoudre les problèmes.

        J'espère avoir des nouvelles de la petite Mia et que tous les méchants ne s'en sortent pas indemnes ;)

        Merci pour cette superbe histoire.

      • Mardi 29 Août à 19:12

        Pardon, Pythonroux :(

    19
    L'arbre en boule
    Mardi 29 Août à 15:36

    Je suis sans voix.

    Miranda va me manquer... Elle savait. Elle avait tout prévu et c'est parce qu'elle savait qu'Hugo allait venir la tuer chez elle ce soir-là qu'elle a tout préparé et mis Mia en sécurité.

    Mais pourquoi Hugo tenait-il autant à éliminer Mia en même temps que sa mère ? C'est étrange et pourtant, il avait forcément une bonne raison de vouloir aussi assassiner cette toute petite fille sans défense. Et pour moi, la clé, la réponse se trouve dans l'identité du père de Mia dont on ne sait rien, pour l'instant... Ca sent la bombe à retardement, tout ça ! Je me trompe peut-être, mais je ne vois pas d'autre explication : Mia est forcément un personnage important dans cette histoire et j'ai le sentiment que cette "mission" est finalement un échec qui pourrait bien coûter cher à Hugo...

    Quant à Mr Dupont avec un T comme Théodore, il est définitivement perché avec sa "collection Van Laer", mais il est aussi très riche et dangereux : je croise les doigts pour que son plan pour kidnapper le bébé de Cassie soit foireux et j'espère que les interrogations de Justine à propos de la césarienne vont faire leur chemin dans la tête de Julien...

    Ce chapitre m'a bouleversée et le Lilas ne sera plus jamais le même sans Miranda :(

      • Mardi 29 Août à 17:13

        L'arbre en boule,

        :/

        Je pense qu'en se rendant compte que Miranda attendait sa venue (en mettant Mia à l'abri), Hugo a réalisé que sa mission, effectivement, était un échec.  Et je ne vais pas vous mentir, il va le payer cher et il ne sera pas le seul :o  et ce, quelles que soient les origines de Mia.

        Oui, Monsieur Dupont est un collectionneur vraiment particulier.  Il n'est pas très inspirant, j'en conviens :D

        C'est sûr, le lilas perd une figure emblématique en la personne de Miranda, ça sent la fin, tout ça.

        Et merci merci merci ♥♥♥

         

    18
    Mardi 29 Août à 13:59

       NON nononononononononononon!!! Pas Miranda!! Et Hugo comptait tuer Mia aussi? Mais il va pas bien? Je voudrais bien débarquer dans ta partie et lui casser la gueule, j'en profiterais pour remettre Mr Dupont avec un T à sa place aussi.

      C'est un beau chapitre merveilleusement bien écrit, comme à ton habitude, mais je ne suis pas du tout contente!!!

      Au final, je viens de me dire que ton histoire me fait un peu penser au style de Georges Martin ou Stephen King: avec beaucoup de personnages intéressants mais bien tordus, et aucun (surtout nos préférés) ne sont à l'abri de mourir... J'adore!!! J'ai hâte de lire la suite, même si ça fait peut-être de moi une masochiste!

    PS: Encore une fois, COMMENT AS-TU OSE TUER MIRANDA???

      • Mardi 29 Août à 17:08

        PrincesseSey,

        Pardon :( pour Miranda et oui, Hugo comptait bel et bien exécuter Mia.  Et effectivement, Monsieur Dupont T aurait bien besoin qu'on lui remette les idées en place :D

        Et merci, je suis très touchée  et encore pardon :(

        ♥♥♥

    17
    Mardi 29 Août à 10:09

    La nuit est passée, je reviens :)

    Je suis quand même toute chamboulée par la mort de Miranda. Même si je trouves par ailleurs que tu as écris là un très, très beau chapitre.

    Je ne comprends pas le geste de Miranda. J'aurais pensé que le fait d'avoir un enfant lui aurait donné l'envie de se battre à tout prix et de donner une enfance heureuse et joyeuse à sa fille. Puisque apparemment ce n'est pas du tout, ce que elle a vécu.

    Maintenant, tu ne nous as pas donné tous les éléments et je suppose qu'il y a une très bonne explication au sacrifice de Miranda.

    Quand à Cassie et Julien, le sort s'acharne sur eux décidément. Donc, si je comprends bien, si Monsieur Dupont réussi son plan, elle ne pourra même essayer d'être une mère avec son enfant, puisqu'il lui sera enlevé sans qu'elle n'en sache rien. Après, si elle croit qu'il est mort, est-ce que cela ne la soulagera pas un peu ? Sauf si elle apprend que son enfant était vraiment l'enfant de Julien. Là, tu vas la rendre folle...

    J'attends la suite avec impatience et en même temps j'ai peur de ce que tu nous réserves.

      • Mardi 29 Août à 10:23

        Agathe,

        Encore merci d'abord et surtout de me lire et pour tes commentaires qui sont toujours un vrai plaisir pour moi.

        J'espère vraiment à travers l'histoire expliquer correctement les motivations de Miranda.  Effectivement, tu as raison, elle voulait que sa fille ait une enfance "normale" mais sa présence  n'était pas forcément une donnée qu'elle intégrait à ce bonheur-là comme étant indispensable; ça, c'est clair, maintenant :/

        Et oui, tu as bien compris pour Monsieur Dupont :/

        Pour la suite, ce sera pour ainsi dire la fin.  Je pense découper cette fin en deux ou trois chapitres (quatre maximum)  Courage, c'est presque fini :D

        ♥♥♥♥

    16
    nicolasB
    Lundi 28 Août à 23:38

    Alors quoi dire, euh encore encore encore ....

    Oups je suis a l'envers :)

    Je reprends,

    Monsieur "T" je sens déjà que je le hais, c'est encore un grand malade, béatifier Louis à ce point là, un vrai fou celui ci et dangereux en plus, pauvre Cassie, j'espère au moins que ça finira pas trop mal de ce côté là, c'est loin d'être un long fleuve tranquille sa vie.

    Miranda a craquée, je le savais, pauv' Charlie, son prochain week end risque d'être amer
    Mais Hugo tu m'a fait quoi là, j'avais un certain respect pour lui, mais là je le trouve petit
    Miranda a été maline de planquer sa fille, elle a toujours eu un coup d'avance, bon pour une raison que je ne voit pas encore, elle n'a pas réussi à protéger sa propre vie. J'ai peur que Mia soit en rapport avec LE gros secret.

    Bon voilà maintenant je peu dire encore encore encore, et je fais 1 minute de silence pour Miranda, dommage j'aimais bien son personnage ;)

      • Mardi 29 Août à 08:23

        NicolasB,

        Monsieur T, si tu m'avais dit que tu l'adorais, j'avoue que je me serais un peu inquiétée :D  

        Pauvre Cassie, c'est vrai que le sort s'acharne :/  Décidément, elle a un bien mauvais karma et il semblerait qu'elle le transmette à son bébé alors que celui-ci n'est même pas encore né :/

        C'est vrai que Hugo ne s'est pas comporté avec énormément de panache :/  Je comprends ta déception; mais il a préféré choisir l'efficacité :o

        Pour Miranda et les raisons de son sacrifice, j'espère que j'arriverai à expliquer correctement le pourquoi elle a agi ainsi *j'avoue je m'inquiète un peu de ne pas y arriver, on verra :) *

        Mia, quoi qu'il arrive et peu importe la raison, est en sécurité.  Il ne faut pas s'inquiéter pour elle.

        Et merci merci merci ♥♥♥

    15
    Lamé
    Lundi 28 Août à 22:29

    ... ... ... comme tu vois, je n'ai pas de mot pour exprimer ce que je ressens.  Je suis entrain de pleurer, bouleversée par le meurtre de Miranda.  Elle ne s'est même pas défendue et ça, j'avoue que je ne m'y attendais pas du tout. 

    Je crois que le pire dans tout cas, c'est que Hugo était prêt à tuer Mia.  C'est juste horrible ... 

    J'ai peur pour Cassie et Julien, et pour ce bébé.  Parce que, s'il est de Julien ce petit, il va souffrir pour rien ...  être manipulé par un taré pour devenir un second Louis (du moins, je suppose ?).  J'espère que le bébé sera sauvé des griffes de cet ignoble personnage.

    Ne te méprends pas.  C'est incroyablement bien écrit et je crois qu'on tient là le plus beau chapitre de ce cycle du Lilas.

      • Mardi 29 Août à 08:19

        Lamé,

        C'est évidemment compliqué de comprendre le sacrifice de Miranda; Miranda a toujours été un personnage particulier.  Normalement, si j'arrive à me débrouiller correctement, on devrait comprendre quelle était sa logique.

        Bah Hugo :/ Effectivement, il était prêt à tuer à Mia et il l'aurait fait si elle avait été dans cette chambre, inutile d'en douter.

        Pour le bébé de Cassie, l'affaire est en marche et sauf miracle, je ne vois pas comment Monsieur Dupont T pourrait être arrêter.

        Et merci merci merci ♥♥♥

    14
    Lundi 28 Août à 21:58

    Bon, je ne vais pas commenter beaucoup :

    Monsieur Théodore Dupont est un sadique et un taré. Qu'est-ce qu'il veut faire avec l'enfant de Cassie ? Une expérience ?

    Et Miranda,.. Je n'ai pas de mots. Je ne pensais pas, vraiment, que tu la sacrifierais.. Mais bon, on est dans le Lilas. Et elle flirtait trop avec le danger pour ne pas que cela arrive. Mais je suis sous le choc... Et Mia, petite Mia, où est-elle ?

    Bref, je suis toute chamboulée... 

    Mais qu'est-ce que c'est beau.

    ♥♥♥

    (je verrais demain si je commente un peu plus ;))

      • Mardi 29 Août à 08:13

        Agathe,

        Monsieur Dupont T, c'est clair c'est un fou, un fou très riche, cette fois; ce qui n'aide pas.  Bah, pour l'enfant de Cassie, le plan est en marche :/

        Miranda :( 
        Mais sois rassurée, Mia est en sécurité.  Hugo ne peut pas la trouver :)  

        Et merci merci ♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :