• 13.Braise de nuit, cendre du matin

     

    A l'ombre du lilas

    13. Braise de nuit, cendre du matin  

                             

    16.  Cassie

                     Les pleurs de Cassie se sont tus.  Une étrange langueur a envahi son corps et son esprit.  L'effet des petits pains amenés par Louis, certainement.

    13.  Cassie

                          Quelle heure peut-il être?  Comment peut-on à ce point se sentir en dehors du temps et de l'espace?  Une impression de flotter, l'estomac en vrac, les paupières lourdes.  A quoi bon garder les yeux ouverts dans l'obscurité, lorsque l'on sait qu'il n'y a rien à voir.  A quoi bon les mots lorsque personne ne peut vous entendre?  L'esprit de Cassie se met à divaguer, son corps à trembler de froid plus que de peur, cette fois.

                              Comment garder le contrôle lorsque la terre tremble, lorsque l'esprit divague?

                              Inspirer, expirer.  Chaque bouffée d'air est douloureuse, rappe la gorge de Cassie et son larynx.  Sa vision se brouille.  Ses membres s'ankylosent.  Aspirer au repos et lutter quand même.  

                              "Je sais que tu viendras.  Tu me cherches, je le sais.  Parce que je sais que tu m'aimes et que tu me cherches, j'ai moins peur.  Je sais que tu me cherches et que tu me trouveras.  Je sais que Louis sera imprudent, à un moment ou un autre.  Alors oui, tu comprendras, tu sauras. Même si je ne m'en sors pas seule, cette fois, je sais que tu viendras, mon amour, que tu ne me laisseras jamais tomber.  Je t'attends, tu sais que je t'attends viens."

     

    13. ♪♫ ba da ba da da da da da da  ♪♫

     

       

      ♣♣♣♣

    San Myshuno - Quartier des arts

     

    13. ♪♫ ba da ba da da da da da da  ♪♫

             Julien avait espéré un miracle en contactant Walter Hol.  Mais ce miracle n'avait pas eu lieu.  Malgré sa déception, Julien décide de suivre le conseil de l'inspecteur et Ludo et lui se retrouvent sur la petite place du quartier des arts.  Ludo parle de Justine à Julien, tente de lui changer les idées, le questionne, rit un peu.  C'est un brave gars, Ludo, en fait.  Et Julien comprend pourquoi Cassie lui est si attachée.

             "Allez, il faut manger un bout...  Tu prends quoi?"

    17. Cassie

                              N'importe quoi et Julien mange, il se remplit, il est un peu saoul, un peu ivre, sonné.

    17. Cassie

                                    Julien ne dit rien, répond à peine, respire douloureusement, regarde partout, cherche Cassie du coin de l’œil, pense à elle, tout le temps, sans arrêt.  Il croit la voir, ici ou là mais ce n'est jamais elle.  Alors, il ferme les yeux, et il la voit, la revoit, assise sur un banc dans le parc, un soir ou un autre. Julien était en retard, très en retard, comme souvent.  Elle l'attend pourtant.  Comme toujours, comme souvent.

    17. Cassie

                                          Des excuses maladroites, une main qui cherche la sienne:

                                         "Cassie, pardon, je suis tellement en retard. "

    13. ♪♫ ba da ba da da da da da da  ♪♫

                                          "Ne t'inquiète pas.  Je savais que tu viendrais, je n'en ai jamais douté."

    17. Cassie

     Oh Cassie...  Où m'attends-tu?  Je te promets que je vais te retrouver, Cassie.  Oui, je vais te trouver, mon amours, je te le promets.

     

     

      ♣♣♣♣

     Windendburg - chez Walter Hol

    18.  Cassie                           

                      Une fois la pizza posée sur la table, l'ambiance s'est passablement réchauffée entre Carine et Walter.

                             "Tu n'as jamais rien compris à Almo' et la magie de son cinéma.  Tu restes toujours fixés sur tes accus et tu refuses d'aller au delà.  Allons, admets-le, Walt'!"

    18.  Cassie

                                  "Je n'admets rien du tout.  C'est un cinéma facilité qui ne me touche pas.  Ce doit être parce que c'est du cinéma de midinettes."

                                       "De midinettes?"

                          Le rire de Carine emporte tout sur son passage et Walter soupire d'aise.  Son rire lui a tant manqué.  

    18.  Cassie

                                    Carine parle aussi un peu de son nouveau travail, elle travaille à la cantine du lycée.  Elle a toujours aimé les enfants, Carine, surtout les ados. Mais soudain sa mine devient grave et Walter fronce les sourcils.  Sa main à couper que c'est la visite d'un fantôme qui fait frissonner Carine.  L'ombre de Lola qui est là, malgré tout, malgré le changement de décor.  

                  "Tic tac, inspecteur..."

    Lola, son corps sans vie s'écroulant sur le sol.  Lola.  Comme un spectre entre eux.  Le spectre de ce qu'ils furent et de tout ce qu'ils ont perdu.

                                          Le silence revient alors.

    18.  Cassie

                                                          Oui, le silence revient, Walter s'en désole mais ne sait comment relancer la conversation.  Il regarde Carine intensément, voudrait se noyer dans ses yeux, y retrouver la flamme qui les embrasait l'un l'autre.  Il voudrait lui dire ses regrets.

    18.  Cassie

                             Walter le désire tellement, la désire tant.  Il voudrait tellement lui dire. 

    13. ♪♫ ba da ba da da da da da da  ♪♫

                           Il voudrait tellement qu'elle se souvienne. 

    13. ♪♫ ba da ba da da da da da da  ♪♫

                               Revivre avec elle, ces instants si précieux qui réchauffent son cœur, son âme, son corps glacé depuis qu'elle est partie, que son rire et son sourire ne lui sont plus destinés.

    13. ♪♫ ba da ba da da da da da da  ♪♫

    13. ♪♫ ba da ba da da da da da da  ♪♫

    13. ♪♫ ba da ba da da da da da da  ♪♫ 

                                "Carine..."

    18.  Cassie

                                     "Carine, tu m'as tellement manqué, si tu savais à quel point je regrette..."

    18.  Cassie

                              "... à quel point, je voudrais revenir en arrière."

                                 "Je le sais, Walt'..."

                             Walter s'approche pour la prendre dans ses bras, parce que c'est trop dur d'être si près et si loin d'elle.  Mais Carine se recule:

                                    "Je t'en prie, Walt', non."

    18.  Cassie

                                        "Je dois y aller", ajoute-t-elle.

                                         "D'accord."

                                        Walter hésite puis se lance:

                                         "On peut s'appeler?  Je peux t'inviter au restaurant...?"

                                          Carine secoue la tête.

                                          "Walter, je...  j'étais venue parce que..."                                      

                                    Pour rendre la chose moins douloureuse, Carine prend délicatement les mains de Walter dans les siennes.

    18.  Cassie

                                           "Je voulais te dire que j'ai rencontré quelqu'un..."

                                            C'est Walter, cette fois, qui se recule offusqué.

                                            "Tu es revenue juste pour me dire que tu étais avec quelqu'un?"

    18.  Cassie

                                             "Euh non, oui.  Enfin... Je ne suis pas à proprement parler avec quelqu'un mais disons que je le vois régulièrement et que je ne voulais pas que tu l'apprennes par quelqu'un d'autre que moi.  Lui et moi, on s'entend plutôt bien et..."

                                               "Et je le connais?"

                                                "Oui, tu le connais, c'est le directeur du lycée..."

                                                 "C'est un sale con..."

                                                 "Walter Hol, je ne te permets pas d'insulter l'un de mes amis."

    18.  Cassie

                                       La colère a saisi Walter.  

                                       "Allez, c'est bon, tu as dit ce que tu avais à me dire... Va-t'en maintenant!"

                                       "Mais Walter, écoute..."

    18.  Cassie

                                Mais Walter n'écoute plus.  L'espoir noyé dans ces quelques mots, il n'a plus qu'une envie : se retrouver seul et oublier cette soirée, cette nuit catastrophiques.

                                "Au revoir, Carine."                            

    18.  Cassie

    18.  Cassie

                          Mais Carine ne dit pas "au revoir", Carine ne s'en va pas, Carine pousse la porte du plat du pied alors qu'elle n'est pas totalement refermée.

                             "Walt', attends..."

                             "Attendre, quoi?", soupire Walter."Sors de chez moi, Carine."

    18.  Cassie

                                                 "Non, Walter.  Regarde-moi."

                                                  Et Walter obéit.                   

    18.  Cassie

                               Et la main de Carine attrape celle de Walter, caresse doucement sa paume, la colère disparaît.  Carine ferme les yeux.  Qu'est-elle en train de faire? Walter serre cette main devenue chaude, un frisson le parcourt tout entier.  Une étincelle embrase son cœur amoureux. 

    13. ♪♫ ba da ba da da da da da da  ♪♫

                      Les mots de Carine caressent son âme, tord sa poitrine d'un étrange émoi qui jamais n'avait disparu.  

                      "Oh Walter, que ne m'as-tu pas appelée cette nuit-là?  Que ne m'as-tu empêchée de tout gâcher?"

                       Doucement, la main de Walter a caressé le dos de Carine, il sent le même frisson la parcourir.  Ses doigts se perdent dans sa chevelure, ses lèvres s'approchent de celles de la jeune femme qui tremble et s'abandonne soudain, le serre fort contre elle.

    13. ♪♫ ba da ba da da da da da da  ♪♫

                               Jusqu'à la chambre, l'embrassant, la caressant, étouffant lui-même, Walter entraîne Carine. 

    18.  Cassie

                     Émerveillé, il la sent le corps de la jeune femme s'accrocher à lui et entend ses mots, chuchotés, murmurés.  

                          "Embrasse-moi, embrasse-moi encore, Walter."

    18.  Cassie

                           Et leurs corps déjà embrasés, s'aiment comme jamais, comme toujours, en sanglotant, en riant, tels des amants que le destin mesquin avait éloigné et se retrouvent tremblants et passionnés comme aux premières heures d'un amour naissant, insouciants, amnésiques du passé, indifférents au lendemain, s'accrochant l'un à l'autre, éperdus de désir et de plaisir.

    18.  Cassie

     

      ♣♣♣♣

     Windenburg - chez Justine et sa mère, Laurine

    19. Cassie

    19. Cassie

                                Justine, de retour à Windenburg, attend que la nuit soit tombée et sa mère dans les bras de Morphée, pour faire entrer Monsieur Luigi, finalement enthousiaste à l'idée de dormir dans un vrai lit, en douce.

                                        "Tout s'est bien passé à San Myshuno?"

                                         Justine hésite, se tortille un peu.

                                     "Oui et non.  M'sieur Luigi, je dois vous dire quelque chose... Voilà, j'ai appris que Cassie Holporth, la copine de Ju a disparu." 

    19. Cassie

                               "Tu l'as dit à ta mère?"

                              "Ben non, sinon, elle m'aurait trop questionnée et elle aurait fini par comprendre que je n'allais pas à San Myshuno pour passer une audition mais pour passer du temps avec un ami."

                                "Un ami?  T'as des amis, toi?"

                    "Et bien oui, je vous ferais savoir qu'il y a des gens qui peuvent me trouver intéressante.  Evidemment, à vous, ça ne doit pas arriver souvent.  Il s'appelle..."

                                Mais Monsieur Luigi interrompt la jeune fille  

                          "Ta vie ne m'intéresse, ne va pas me prendre pour ton confident, ok?!...  Raconte plutôt ... Cassie... Disparue comment ça?"

    19. Cassie

                          Et Justine raconte ce que Julien lui a raconté, ce matin à l'appartement de Ludo.

                      "Et toi, évidemment,  tu laisses le pauvre Julien tout seul là-bas et en plus, tu n'en parles pas à ta mère.  Mais ma pauvre Justine, je vais finir par croire que c'est ta mère qui a raison et que tu es totalement inadaptée à la vie. "

                     "Oh!  Vous pouvez parler, vous, le clochard.  Je n'ai pas de leçon à recevoir d'un bonhomme comme vous!"

                    "Mais, Justine,de quel bois es-tu faite?  Comment peux-tu à ce point te désintéresser des gens?  C'est dingue quand même!  Ce pauvre Julien..." 

                                   "Oh c'est bon, n'allez pas faire comme si c'était de ma faute, hein.  Si ça se trouve, la Cassie, elle en avait juste sa claque de Julien.  Et je la comprends!  Il n'est pas facile à vivre, le Julien.  Monsieur Luigi?  Ça va?"

                          Justine fronce les sourcils, malgré elle un peu inquiète.  Elle a bien remarqué que Monsieur Luigi avait pris un coup de vieux, ces derniers temps.  Elle aurait peut-être dû être moins directe.

    19. Cassie

                                    Le vieillard se redresse aussi rapidement qu'il s'était affaissé et d'une voix pleine de reproches et autoritaire s'adresse à Justine.

                                       "T'es vraiment pénible.  Allez, file-moi ton téléphone, jeune fille."

                                       Justine ricane.                                    

    19. Cassie

                                       "Hé!  Mais je ne suis plus une ado que l'on punit en lui confisquant son téléphone!  Vous vous prenez pour qui?  Mon père?"

                                       "Tais-toi, donc!  Je veux juste sonner à Julien et je te rappelle que je n'ai pas de portable."

                                         En râlant, Justine lui tend le sien après avoir appuyer sur "Ju - appeler".

                                         "Je vous le prête mais n'allez pas fouiller dans mes messages.  Ok?" 

                                          Monsieur Luigi soupire puis ses sourcils se froissent.

                                         "Fils? C'est M'sieur Luigi... Justine vient de me dire pour Cassie..."

    19. Cassie

                                                   "Monsieur Luigi, je suis tellement content de vous entendre... Oui, Cassie a disparu.  Je suis certain qu'il lui est arrivé quelque chose."

    19. Cassie

                         Et Julien raconte, raconte, raconte tout à son ami.             

                    

      ♣♣♣♣ 

                                            Windenburg -  Chez les Van Laer

     

    20. Cassie

    20. Cassie

                                    Lorsque Louis rentre à la maison, après sa soirée avec Sarah, le jour est sur le point de se lever.  Dana l'attend pourtant, assise confortablement devant la maison.  Sans hésiter, et malgré la fatigue, Louis la rejoint.

    20. Cassie

     

                                  Bien qu'il soit évident pour tout le monde que Dana avait attendu toute la nuit le retour de Louis, celui-ci s'exclame:

                                    "Dana, c'est adorable mais ne me dis pas que tu m'as attendu toute la nuit!"

                                     "En fait, si, je voulais savoir comment ça s'était passé?"

    20. Cassie

                                               "... et voir aussi comment tu allais, si ... enfin... je voulais être là quand tu rentrerais.  Ça s'est bien passé?"

                                                      Louis ferme un instant les yeux, respire profondément.

    20. Cassie

                                      En fait, oui, la soirée s'était bien passée.  Elle fut même surprenante.  Oui, Sarah est tout à fait surprenante.  Louis sourit.

                                        "Oui, c'était une belle soirée, Dana.  Je me suis bien amusé."

                                        "Et tu as été correct avec cette jeune fille, n'est-ce pas, Louis?"

    20. Cassie

                             Louis s'efforce de ne pas éclater de rire.

                          "Promis, je ne l'ai ni insultée, ni frappée.  Je me suis comporté en vrai gentleman.  Je l'ai raccompagnée jusque chez elle et elle était en pleine forme, je peux te l'assurer.  Un peu fatiguée mais en pleine forme.  Je t'assure, Dana, j'en ai fini avec tout ça."

    20. Cassie

                           "Ce n'est pas que je doute de toi, Louis.  Mais je me dis que Sarah aurait pu ... enfin, ses propos auraient pu ..."

                             "Sarah a été tout à fait charmante, Dana.  C'était vraiment une belle soirée."

                              "Tu vas la revoir?"

                              "Probablement, oui."

                        "Fais attention quand même, Louis.  Tu connais la réputation de la famille de Sarah.  Sarah prépare une exposition et je ne peux m'empêcher de penser que cela lui ferait une belle pub si on vous voyait ensemble.  Je m'inquiète pour toi, Louis."

    20. Cassie

                                 "Je le vois bien que tu t'inquiètes, mais il ne faut pas, Dana.  Je vais bien, je suis suivi par le professeur Veumeren, je prends mon traitement, je travaille à mon nouveau bouquin, tu es là, Diane est là et papa aussi.  Je te promets que si je sens que je dérape, tu seras la première à le savoir.  Je t'assure, je vais bien.  Bon, là, je suis crevé, je vais dormir."

                                   Alors qu'il se lève, c'est Diane qui sort de la maison.

    20. Cassie

     

                       Décidément, tout le monde est au taquet, sur le qui-vive.  Heureusement qu'il n'a rien à se reprocher, Louis.  Un sourire éclaire son visage.  Ah si elles savaient...

    20. Cassie

                                "Hey, frangin!  Ça va? C'était chouette?"

    20. Cassie

                                  "C'était super, j'ai adoré.  Mais là, il faut que j'aille me coucher.  Promis, je te ferai un rapport ce soir."

                                      Diane rit doucement et en sautillant s'en va rejoindre sa maman, Dana.

                                     "Je crois qu'il est amoureux...", glisse-t-elle à sa mère assez fort pour que Louis l'entende.

    20. Cassie

                                             Amoureux?  Mais quelle drôle d'idée...

    20. Cassie

     

    « 12. Celui qui veut y croire14. Et le matin fut »
    Pin It

  • Commentaires

    6
    Pythonroux
    Vendredi 14 Avril à 11:28

    Arf, ça a dérapé chez Walter ^^

    Dana et Diane sont vraiment aveugles....

    et que j'aime Monsieur Luigi ;) par contre, il est pas tendre avec la petite Justine

      • Samedi 15 Avril à 11:16

        Euh oui, retrouvailles charnelles chez Walter :o  En même temps, c'est plus facile de se bisouter que de parler des choses importantes :gggrrr

        Dana et Diane veulent tellement y croire... :/

        Et Monsieur Luigi, je l'adore. Presque autant que Justine.  

        Encore merci ♥♥

    5
    Vendredi 31 Mars à 21:38

    Je préfère quand tu fais des chapitres un peu plus long et où on a un aperçu d'un peu tout le monde. Je trouve que c'est un peu moins "frustrant" qu'un petit chapitre, même si pour cela on doit attendre un peu plus longtemps. 

    Bisous, bonne soirée et bon week-end kiss

      • Samedi 1er Avril à 00:35

        Merci beaucoup pour ton avis.  Je vais essayer de structurer ça comme ça :) Belle soirée et bon week end à toi aussi et toute ta petite famille ♥♥

    4
    Vendredi 31 Mars à 16:44

    Cassie et Julien... Un si bel amour... J'ai peur que cet amour finisse dans les larmes et la douleur. Mais continues d'espérer Cassie, c'est ce qui t'aides à tenir en face de Louis.

    Quand à Walter et Carine... ahh, je me doutais bien qu'elle voulait lui dire qu'elle voyait quelqu'un. Mais en même temps, je trouve cela ambiguë qu'elle vienne en personne le lui dire : ils se sont séparés, elle a le droit de refaire sa vie sans qu'il en soit le premier informé. Mais je pense qu'elle cherchait une excuse pour le revoir, être tout près de lui et peut-être comparer son ancien amour et ce nouveau qui est entré dans sa vie. J'espère qu'après cette folle nuit d'amour, ils arriveront à mettre les choses à plat entre eux et recommencer une vie ensemble avec une vision finalement un peu plus mature de leur couple. Mais bon, je ne sais pas ce que tu as décidé wink2.

    Je ne comprends pas vraiment le comportement de Justine : pourquoi cache t'elle la relation qu'elle a avec Ludo à sa mère ? Hé quoi ? Elle est majeure, elle a bien le droit d'avoir un petit copain. Ou alors, c'est le fait peut-être "d'officialiser" sa relation avec Ludo qui la gêne ? Car elle n'a pas l'air très sûre de ses sentiments et de ce qu'elle envisage à l'avenir avec lui. Finalement, elle n'a pas l'air d'avoir beaucoup mûri.

    Contente du retour de Monsieur Luigi. S'il y en a un qui peut aider Julien, c'est bien lui. Car qui fait "parti des meubles " comme peut l'être un clochard ? Je me rappelle qu'il avait aperçu Julia et c'est ça qui l'avait intrigué et ce point de détail qu'il avait évoqué à Julien.  Evidemment, personne ne faisait attention à lui. Donc, peut-être pourra t'il voir des comportements suspects ou des choses qui pourrait aider à retrouver Cassie.

    Quand à la famille de Louis.... Mais il a un tel contrôle de lui-même, Louis, pour qu'ils ne se doutent de rien ? Ou alors, ils ont des oeillères et ne voient rien qui pourrait enlever toute "leur famille parfaite". Ou alors, ils ont tellement soufferts et culpabilisés après les actions de Louis qu'ils veulent croire à tout prix à la réhabilitation de Louis. M'est avis qu'ils vont tomber de haut et que la chute sera rude, très rude.

    Et s'il y en a une pour qui le mystère reste entier c'est bien Sarah. Sortir avec celui qui l'a tabassé pratiquement à mort, j'ai du mal. Alors, soit elle a développé un goût malsain pour la souffrance ou soit elle veut se faire de la publicité grâce à Louis. Mais en même temps, sa mère ce n'est pas n'importe qui et être la fille d'Olga devrait être suffisant pour être connue, non ?

    Encore un chapitre où tu me laisses avec pas mal d'interrogations. Et j'aime comme toujours l'étoffe que tu donnes à tes personnages.

    Que dire d'autre ? .... Ah oui, c'est quand la suite ? he

    ♥♥♥

      • Vendredi 31 Mars à 18:29

        Merci beaucoup pour ton commentaire, Agathe ♥♥

        Cassie et Julien ♥  Elle croit en lui et c'est ce qui l'aide, qui adoucit quelque peu sa peur et sa souffrance.

        Walter et Carine, finalement, s'aiment trop, trop fort, trop passionnément.  Mais ils sont faits l'un pour l'autre.  Avec un peu de chance, ils vont arriver à se parler et peut-être recoller ce qui a été cassé.  Je ne sais pas si c'est possible, mais j'y crois en tout cas.

        Justine a de gros soucis avec sa maman.  Je ne pense pas que cela vienne de Ludo ou de leur relation si elle refuse d'en parler à sa mère.  Cela vient de sa mère elle-même, du contentieux entre eux (dont je n'ai encore rien dit) mais qui pourrit entre elles depuis des années.  C'est cela aussi qui fait ce qui ressemble à de l'immaturité chez Justine.  Mais Justine est bien plus maligne qu'il n'y paraît et en vérité, c'est un personnage très attachant.  Je voudrais avoir l'occasion de la développer un peu, je ne sais pas si j'en aurai l'occasion mais je garde tout ça sous le coude, pour le cas où.

        Monsieur Luigi ♥♥  Il aime beaucoup Julien et je pense que si la possibilité lui est offerte, il n'hésitera pas à faire tout ce qui lui sera possible pour l'aider, oui.  Maintenant, Louis est particulièrement discret et prudent... Il faut voir :/

        Dana et Diane ont toutes les deux un rapport particulier avec Louis. Louis n'hésite pas à les remettre sans cesse en face de ses méfaits passés.  Elles sont déstabilisées de le voir parler aussi ouvertement de sa "maladie".  Cela ne doit pas être évident.  Puis elles l'aiment toutes les deux.  L'amour ne rend pas très objectif.

        Pour Sarah, oui, je sais, c'est compliqué à comprendre :/  En revanche, lorsque Dana évoque la possible publicité que recherche Sarah, c'est bien parce que Louis était fatigué et ne pensait qu'à aller se coucher, sinon, je pense qu'il s'en serait senti offusqué que quelqu'un puisse imaginer qu'on ne fasse que se servir de lui et que ce n''est pas pour ces nombreuses qualités que Sarah a accepté de sortir avec lui :D

        Et encore merci et la suite, normalement la semaine prochaine.  A ce sujet, tu penses que c'est mieux que je découpe les "scènes" en petits chapitres ou que je publie l'ensemble dans un plus long comme celui-ci?  Tu en penses quoi?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :