• 2. Le comité d'accueil

     

    2. Le comité d'accueil


    *Ding dong*

    Chouette, c'est le comité d'accueil du quartier qui vient me souhaiter la bienvenue.

    Apparemment, ici, le comité est plutôt limité: une seule voisine s'est déplacée et elle ne m'amène même pas le petit cake traditionnel qui va avec. Tout se perd, ma pauv' dame. Bah, on va faire avec... ou plutôt sans, quoi.

    Et là voilà sitôt entrée qui regarde mon chien d'un drôle d’œil.

    Histoire de briser la glace, je me lance:

    "Vous n'aimez pas les chiens, voisine?"
    "C'est le quartier des chats ici, je vous signale."

    a2gm6bwxthp4.jpg

    Ah oui, c'est ce que m'avait raconté l'agent immobilier quand j'ai acheté ma maison.

    "Opie ne dérangera pas vos félins. Il s'en fiche, des chats, Opie. N'est-ce pas, Opie, que tu t'en fiches des chats?"

    Evidemment, ce crétin ne répond rien.

    "Oui, mais bon, si tout le monde faisait comme vous, Madame Lol..."
    "Appelez-moi Lalie."
    "Lalie. Moi, c'est Catarina. Je disais, Lalie, si tout le monde faisait comme vous, cela deviendrait vite le quartier des chiens ici."
    "Certes. En même temps, ce ne serait pas si grave."
    "Oh! Vous dites ça parce que vous n'aimez pas les chats."
    "Bien sûr que si, j'aime les chats. J'aime tout: les chiens, les chats, les poissons, les serpents, les enfants, les mouettes, les pigeons. Tout, vous dis-je, j'aime tout et tout le monde. Il n'y a pas personne plus aimante que moi sur terre, sur mer, dans l'univers et dans tous les univers parallèles."

    svf7eqyxfz63.jpg

    "Mouiais, c'est toujours louche quand quelqu'un vous dit ça. Moi, j'ai tendance à me méfier des gens qui vous parlent d'amour et le mettent à toutes les sauces."
    "Ah bon? "

    1omus2noefc5.jpg

    "Oui, j'ai l'habitude qu'on me parle d'amour, moi, Lalie, sachez-le. J'y ai eu droit des tas de fois. Il faut dire que j'inspire."

    mprk3rgtbdlt.jpg

    "Ah ça, c'est sûr, vous inspirez."

    Puis elle expire aussi. Oh misère, pourvu qu'elle n'expire pas au milieu de mon salon, cela ferait vraiment mauvais genre, le cadavre de ma voisine étalé sans dignité au milieu de chez moi, à peine arrivée quelques minutes plus tôt! Je ne donnerais pas cher de ma réputation si un tel drame arrivait.

    "Mais stop, Lalie. N'insistez pas, je ne vous en dirai pas plus. Tout ça, c'est fini pour moi. Je vis très bien avec mes quatre chats, toute seule, dans ma petite maison."

    jvj3pqc86daf.jpg

    D'accord, je ne vais pas insister; en même temps, ce n'est pas comme si j'en avais envie.

    "C'est super, cool, trop bien. Je suis contente, ravie que vous soyez heureuse, toute seule, dans votre petite maison avec vos quatre chats, Catarina."

    nj66yus384ri.jpg

    Bien, moi, j'ai de la route. Je veux aller au phare avec Opie.

    "Allez, bisous-bisous, Catarina. Ce n'est pas que je suis pressée mais, vu qu'on n'a même pas un p'tit bout de cake à se mettre sous la dent, je vous souhaite la bonne journée et vous ramène à la porte."

    Un câlin à ma nouvelle copine, je ne la serre pas trop fort, hein; et c'est parti; enfin, elle est partie.

    waihirfbx0qj.jpg

    "Oh Opie, c'est bon, ne me regarde pas comme ça."

    ol0rjhzowzty.jpg

    Même si c'est vrai, j'avoue, j'avais peut-être un peu oublié de préciser à Opie que nous emménagions dans le quartier des chats. Oups au temps pour moi.

    "Allez, fais risette à ta da-dame d'amour, Opie. Je n'aime pas quand tu es fâché, tu le sais."

    crz1kn1sja8q.jpg

    « 1. Arrivée à B.Bay3. Le phare »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :