• 6. Libérés, délivrés

    Destinés, ils étaient tous deux destinés 

    6. Libérés, délivrés

     

    Il est une terrifiante différence entre ne pas souhaiter s'engager dans une relation vouée à l'échec, puis savoir que vous n'êtes pas aimable, que même un trou sans fond préfère annihiler tous vos espoirs.  Après la colère ne reste que le désespoir, la solitude, la certitude de ne pas peser plus lourd qu'une feuille morte au milieu de l'automne.  Voilà le triste constat auquel aboutit Tamara ce soir.

    En effet,  mue par son orgueil démesuré et son ego de colosse, Tamara est retournée au puits jeter ses économies, bravant ainsi les recommandations des braves gens, et ce soir encore, alors qu'elle était seule, le puits l'a rejetée et lui a refusé l'amour en chair en os; pire, lui a répété qu'elle ne méritait pas cet amour.

    Destinés 6

    Destinés 6

    Destinés 6

    Destinés 6

    Destinés 6

    Destinés 6

     Enfer et damnation!  Perdant toute dignité, Tamara a contacté Amélie, celle par qui la tragédie est venue.  Il est temps d'avouer sa défaite et retrouver sa liberté.  Rompre une "promesse", tirer un trait sur sa fanfaronnade lui semble la seule idée qui vaille.

    Bien sûr, Amélie n'a pas hésité une seconde à laisser mari et enfants pour la soirée et a répondu présente à l'appel à l'aide d'une  Tamara suppliante.

    "S'il te plaît, Amé.  J'ai besoin de te parler, seule à seule.

    Destinés 6

    Quittant les bras d'Aitor, son mari, pour ceux de Tamara, elle a souri:

     "Alors?  Raconte, Tamara."

    Destinés 6

    "Merci d'être venue, Amé."
    "Que se passe-t-il?  Tu as l'air si triste."

    "Bof, je ne sais pôs", ment Tamara.

    Destinés 6

    Amélie tente de rire.

    "Tu me fais venir le soir, en pleine semaine, et tu ne sais pas pourquoi!  Tu n'es pas enceinte, quand même?" s'étrangle presque Amélie.  

    Tamara renifle:
    "Ça ne risque pas.  Tu sais bien, je suis le genre de fille qui ne peut pas tenir la main d'un garçon plus de dix minutes sans qu'il y ait une embrouille; alors tu penses bien...  enceinte... pffiou"
    "Oh non, ne me dis pas que c'est ça.  Je suis désolée si je t'ai blessée, Tam'.  Je ne pensais pas ce que je disais.  J'étais de mauvais poil, l'autre soir."
    Tamara est contrite en plus d'être mal à l'aise surtout lorsque Tamara répond:
    "Oui et bien tu n'avais pas tort... Non, mais regarde-moi, je suis incapable de me trouver un gars qui tombe amoureux de moi.  Même Laurence y arrive; mais moi, rien, que dalle, toujours à chercher l'embrouille."

    "Tam', Tam', Tam'... arrête-euh." 

    Destinés 6

    "Ouiais, t'as raison, Amélie!  Tu avais raison pour tout.  Il vaut mieux que je laisse tomber.  Voilà, c'est pour ça que je voulais te voir. Je laisse tomber."
    "Tam', tu l'as toujours dit, que tu n'as pas besoin de mec pour être heureuse.  Tu profites, tu butines, tu t'amuses.  C'est toi qui as raison, évidemment.  C'est la vie qui te convient le mieux.  Ne te prends pas la tête avec ça."
    "Tu crois?"
    "Oui, évidemment.  Et il y a plein de monde qui t'aime, Tamara.  Laisse tomber cette histoire de pari stupide.  Je ne te reconnais pas, ma Tam'. Te prendre la tête pour ça!... pour un garçon qui n'existe probablement même pas."

    Destinés 6  

    "Tu as raison, Amélie.  Il n'y a pas d'homme pour moi sur cette fichue terre.  Excuse-moi auprès de ton mari et de tes enfants.  Ça va aller pour moi.  Demain, après une bonne cuite, je n'y penserai plus."
    "Tam..."
     

    Destinés 6

     

     ♣♣♣♣

    Max, à peu près au même moment, réfléchit longuement à ce qu'il vient d'écrire.

    "Le puits au souhait, une fois de plus, n'a pas répondu à mon vœu.  Pourquoi?" 

    Destinés 6

    Effectivement, ce soir, pour la troisième fois consécutive, le puits aux souhaits a refusé de donner une belle jeune fille, amoureuse et pétillante, à notre jeune homme qui est, à nouveau, reparti bredouille, l'amour en tête, juste en tête.

    Destinés 6

    Destinés 6

    Destinés 6  

     "Ça va, fils?  Ton rendez-vous s'est bien passé?"
    "Oh, papa, arrête d'être tout le temps sur mon dos."

    Destinés 6

     "Ah, ça ne s'est pas bien passé alors?  Elle avait quoi, cette fois-ci?  Un cheveu sur la langue qui dépassait d'une de ses canines?   Ses yeux ne sont pas tout à fait symétriques?  Elle me semblait bien sympathique, cette jeune fille à moi."
    "Papa!  Arrête, je ne suis pas comme ça."
     

    Destinés 6

    En fait, c'est la couleur des cheveux de la jeune fille qui a dérangé Max, mais ça, il ne pourrait l'avouer à son père; son père qui s'était donné du mal pour organiser ce rendez-vous avec son fils.  En effet, alors que Max et Auguste déjeunaient au restaurant, Auguste avait repéré une jeune femme, seule à une table.  A l'affût, il profita que Max se rendait aux toilettes pour aborder la jeune fille.

    "Mademoiselle, bonjour.  Mon fils, qui est très célibataire, et moi mangions à cette table là-bas, je n'ai pu que remarquer que vous déjeuniez seule.  Est-ce que ... une petite partie de bowling vous intéresserait?"
    "Oh ben, je ne dis pas non."

    Destinés 6

     "Papa, qu'est-ce que tu fais?"
    "Je demandais à cette charmante jeune fille si ça lui disait de t'accompagner au bowling.  Et bien figure-toi qu'elle a dit oui, n'est-ce pas, Mademoiselle?  Je peux dire "mademoiselle", vous n'êtes pas mariée, n'est-ce pas?"
    "Oui, enfin, oui pour le bowling mais non, non, je ne suis pas mariée, ni fiancée ni rien de tel."
    "Parfait, c'est parfait", a souri la vieil homme.

    Destinés 6

    Max avait réglé la note et entendu son père chuchoter:

    "Ne vous inquiétez pas, il a l'air bougon, comme ça; mais intérieurement, il bout littéralement de joie à l'idée de l'après-midi merveilleuse que vous allez passer ensemble."

    Destinés 6

    Max avait donc accompagné la jeune Doria au bowling, où il s'était ennuyé comme un rat mort; non que la jeune fille soit barbante, loin de là, mais Max ne songeait qu'à une chose: se rendre au puits aux souhaits... pff... pour ce que ça lui avait rapporté.  

    Destinés 6

    Max soupire et Auguste se froisse: 

     "Je ne veux que ton bonheur, Max."
    "Je sais, papa."
    "Mais c'est bon, si tu ne veux pas, si tu préfères rester seul, mener ta petite vie de célibataire endurci, je m'incline."
    "C'est vrai?"
    "Bien sûr, fils.  C'est ton choix si tu préfères rester seul, seul, tout seul, tout le reste de ta vie, comme un pauvre hère, sans personne pour t'aimer, te soutenir, t'accompagner..."
    "Papa..."

    En même temps que Max prononce ce dernier mot, le poids de dix mille tonnes qui pesait sur ses épaules quelques minutes plus tôt s'envole.  Délivré, libéré...

    Destinés 6

    Ainsi, Max et Tamara, déliés pour ainsi dire de leur promesse et fanfaronnade, vont-ils renoncer à l'amour, oublier définitivement le chemin menant au puits aux souhaits et reprendre leur petite vie là où ils l'avaient laissée trois jours plus tôt? 

     

     

     

     

    « 5. Et alors?7. Où tu vas, je vais »
    Pin It

  • Commentaires

    5
    nicolasB
    Vendredi 22 Septembre à 16:20

    mdr les tourtereaux sont libérés, délivrés, de leur promesse ou pari, mais pas de leur conscience ou petite voix.

    Maintenant qu'ils ont tout fait pour trouver une chaussure à leur pied, ils vont être vexés de ne pas y être arrivé eh eh.

    Je le sent bien les futurs visites au puit. Pff comme si on y trouvait l'amour dans un puit, c'est comme les bébé et les roses ou les chouox, c'est bien des histoires de grand mères ça tient :)

    Bref ces 2 p'tits me font bien rire, c'est bô la jeûnesse, mais qu'est ce qu'on est bête à cet âge là :D

    vivement la suite que je continu à rire, pour une fois tu me fais une belle histoire drôle, y aura pas de sang ?

    PS : j'aime bien les titre de chanson en titre de chapitre, ça ajoute encore un peu de plaisanterie au paquet^^

      • nicolasB
        Vendredi 22 Septembre à 20:42

        te sens pas obligée non plus hein, mais le thème musical est marrant ^^ surtout avec des chanson qui ne reste pas en tête ^^

        et pour nos tourtereaux en puissance, j'ai un autre dicton de grand mère: c'est quand on ne cherche plus quelque chose qu'on tombe dessus^^

        en tout cas Tamara à une super copine, prête à abandonner sa famille pour aller la voir, moi je dis chapeau, comme quoi elle sait se sociabiliser :D

        Aller j'arrête mes bêtises et j'attends la suite ^^

        et merci à toi pour cette "gentille" histoire

      • Vendredi 22 Septembre à 18:29

        NicolasB,

        Et s'il y avait une part de vérité aux histoires de grand-mère? :D  Qui sait?  :p  Une chose est sûre, nos petits amis, eux, y ont cru.  Cesseront-ils d'y croire?  Peut-être que oui, peut-être que non.

        Et merci ♥♥♥ je suis tellement ravie que cette histoire t'amuse :D et comme je l'ai promis, je vais essayer de t'intégrer un petit bambino, un de ces chapitres prochains :D

    4
    Vendredi 22 Septembre à 11:53

    Agathe

    Féministe, certes, mais on reste fleur bleue.  Ce n'est pas le compagnon qui fait le bonheur mais il peut y contribuer largement ♥♥

    Je suis d'accord avec toi pour Max :p 

    (ah oui, oui, je confirme, c'est bien une histoire d'amour... entre autres choses, je crois,... enfin, c'était l'idée de base :D )

    (et désolée pour la reine des neiges - je voulais aider nicolasB à se débarrasser de la superbe chanson de G. Marchand ♪♫♪ "destinés, nous étions tous les deux destinés :D ♪♫♪ )

    Et merci merci ♥♥

    3
    Vendredi 22 Septembre à 11:42

    Bon alors, mon petit côté féministe aurait envie de dire : mais tu n'as pas besoin d'un mec pour t'épanouir Tamara. Tu peux faire plein de choses de ta vie sans avoir spécialement un compagnon.

    Mais mon côté fleur bleu me dit : enfin, regarde, Tamara, l'homme de ta vie était là, pas loin. Cours vite le rattraper ! Parce qu'après tout, on est dans une histoire d'amour . (heu... oui, on est bien dans une histoire d'amour, Eulaline ? *yeux mignons qui supplient*).

    Et pour Max, je pencherais surtout pour une pointe d'égoïsme et beaucoup de paresse. C'est tellement plus facile ainsi.

    Bref, vont-ils retourner au Puits aux souhaits ou continuer leur petite vie tranquille ? J'attends de voir ce que va nous proposer l'auteur :)

     

    (et je ne te remercie pas pour le "libéré, délivré....lol )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :