• 7. Qui cherche trouve

     

    7. Qui cherche trouve


    *mode ninja enclenché*

    Ni une ni deux, je saute sur le fieffé dormeur, le saisit par les oreilles, le fait bourlinguer à travers toute la pièce.

    mqeftzf6db7q.jpg

    Lorsque j'entends une voix, affleurer à ma conscience enragée.

    "Lalie... Lalie... *sacré**** de*****, nom de ******, sale ****** c'est moi."

    ow4zcczuovqr.jpg

    Oh je sais que c'est elle, je l'ai reconnue dès que je l'ai tirée par les oreilles. Et alors?

    kiw151ptiedn.jpg

    "Personne n'entre chez moi sans y avoir été invité, bon sang ne saurait mentir, tu le sais ça! Tu le sais ça! Tu le sais ça! Dis que tu le sais ça, graine d'idiote!"
    "Oui bblll blll ... m****** Lalie! Pitié!"

    j3t0bxeh8cy2.jpg

    *mode ninja doucement s'assoupit*

    "Plus jamais, jamais, tu n'entres chez moi sans autorisation! Dis-le."
    "Je le dis, je le dis, f****** de *******, Lalie!"

    Allez, une petite dernière, un petit taquet derrière la tête; ce n'est pas bien méchant.

    2e13mvvbno5t.jpg

    Inspiration, soupir, on ouvre ses bronches à l'air, on récupère.

    "Tu n'as jamais été à la hauteur en combat, ma pauvre Lucette. Je te l'ai dit cent fois. T'es une vraie brêle."

    yegqr7l69kty.jpg

    "Pardon?"
    "Ouiais, tu peux bien demander pardon. C'est une véritable injure de se battre contre toi, à se demander comment tu as pu obtenir tes galons d'agent spécial."
    "T'es vraiment une pourriture, Lol."

    db91iwxrow9r.jpg

    "Oui, c'est vrai."

    1ylvo82qgw0x.jpg

    "Hé! Arrête de rire ce n'est pas drôle!"
    "D'accord. Fini de rire. Qu'est-ce que tu fais ici? Qu'est-ce que tu veux? "

    icdezxwc3b11.jpg

    "Je voulais juste savoir comment tu allais."
    "Tu pouvais téléphoner..."
    "Je ne voulais pas te laisser toute seule pour Noël."
    "J'ai toujours passé Noël seule, Lucette."

    ab19gww7sqx2.jpg

    C'est une dure à cuire, Lucette. Au bureau, sa réputation n'est plus à faire et je n'ai pas envie de perdre mon temps à lui tirer les vers du nez. Ce temps-là est révolu. Je sais de toute façon que c'est mon crétin d'ex boss qui l'a envoyée aux nouvelles. L'important c'est qu'elle rentre chez elle et qu'elle me fiche la paix.

    "Ce n'est pas lui qui m'envoie, Lalie. Tu n'as rien à craindre. Je voulais vraiment juste... enfin, tu vois. Je m'inquiétais pour toi."
    "..."

    C'est cela, oui. En plus, elle me prend pour un lapin de six semaines.

    "Tu ne veux pas savoir comme il a pris ton départ?"
    "Non."

    Je sais comment le boss a pris mon départ puisque je l'ai eu au téléphone plus d'une fois depuis.

    8ilz7c242ch7.jpg

    J'inspire encore et:

    "Il faut que je trouve Opie. Toi, tu t'habilles et tu t'en vas. La prochaine fois, si tu veux savoir comment je vais, tu fais comme tout le monde, tu donnes un coup de fil et tu te demandes. Pareil si tu veux me voir. On est d'accord, Lucette? Je ne fais plus partie de la maison, Lucette. Je suis libre, libérée de toute obligation. Je n'ai plus à accepter tout ça. Je ne veux plus de cette vie-là."

    23842i719plb.jpg

    "Espion un jour, espion toujours, Lalie."

    Je fais comme si je n'avais rien entendu.

    "Et bien dis donc, Opie, je t'avais dit d'aller très loin de la maison et je te retrouve en bas des escaliers, c'est quoi, ça?"

    rkdkgvt0sdls.jpg

    "Bon, pour cette fois, je passe l'éponge mais que je ne t'y reprenne plus. Allez, mon gamin, au bain."

    vd0gfzvepikf.jpg

    q594kzzdp5mc.jpg

    9gthwq8l5jdu.jpg

    "Tarte aux pommes, mon Opie, si tu veux mon avis. Ouiep, je pense que c'est ce qu'elle va nous préparer.
    Que tu es beau, mon loulou."

    47mywmbudu3v.jpg

    "Je sens que ça ne va pas être évident de nous débarrasser d'elle, zut. J'aurais dû l'assommer et l'emmener dans une ruelle sombre du côté de San Myshuno, hein, Opie?! Nous aurions eu le paix comme ça. Avec un peu de chance, elle tombait sur un gang de malabars et on ne la revoyait plus jamais."

    mce3gy644v71.jpg

    "Je peux encore décider de la découper en morceaux et de te donner les bouts dans ta gamelle... Ah! cette idée t'amuse, hein, mon chien?! Un ragoût de Lucette comme repas de Noël ce serait top, hein?"

    u3qtzpdqhjx9.jpg

    Comme je l'ai deviné, Lucette s'est habillée mais n'a pas vidé le lieux. Elle a préparé une tarte aux pommes - Hé! Hé! -, un thé glacé et remplit le lave-vaisselle. Je me demande si Lucette n'est pas passée à côté de sa vocation: majordome lui aurait mieux convenu.

    e0ti3e1mlkoz.jpg

    40kr77q5rqpg.jpg

    ki3eo5j5i8f4.jpg

    stcjvn1544ye.jpg

    "Je pensais que tu serais contente de me voir, Lalie."

    7ve8cfkbns20.jpg

    Sérieux?

    "Je pensais que je te manquais autant que tu me manques."

    Sérieux?

    nhzdlr1jblnl.jpg

    "En partant, tu as tiré un trait sur ta vie passée, c'est ça? Et sur notre amitié aussi, c'est ça? Et sur les autres aussi, n'est-ce pas? Tu ne nous as même pas dit au revoir, Lalie."

    5ubbhicbewvc.jpg

    Encore deux réflexions de ce type et je sens que je vais me rouler par terre en demandant pardon. C'est qu'elle arriverait à me donner mauvaise conscience, dis donc.

    "Lucette, arrête, tu me donnes mal au bide. J'ai juste démissionné et déménagé à Brindleton Bay, comme vous le savez tous. Mon numéro de téléphone n'a pas changé et si vous voulez de mes nouvelles, vous m'appelez, tranquille. Je vous aime tous, tu le sais."

    pm5htv2mfs9p.jpg

    "Et toi pourquoi tu ne l'as pas fait? Pourquoi tu ne nous as pas appelés?"
    "Vous êtes des espions, Lucette. On ne dérange pas un espion. Moi, on peut me déranger, je ne suis plus un espion."
    "Espion un jour, espion toujours!"

    22j42d6fl3ar.jpg

    "Arrête avec ça, Lucette, si tu ne veux pas que je te démolisse ta petite trogne. Je te le dis en toute amitié."

    1szr86ehr9u3.jpg

    "OK"

    8aeu5nmki76y.jpg

    "Dis, Lalie, je pourrais rester un peu chez toi? J'ai dit au boss que..."
    "Ah non, désolée, mais je ne crois pas que ça va être possible. Tu vois, mon amoureux est à un deux doigts d'emménager avec moi et tu serais un obstacle."
    "Ton amoureux?"
    "Oui, c'est dingue, hein. Cela m'est tombé dessus, comme ça. Pffiou.. Bang! Le coup de foudre, dès que je l'ai vu... Incroyable!"

    rtcwaps7yk0v.jpg

    Je ne me fais pas prier, je raconte toute l'histoire - qui est assez courte, en fait - à Lucette.

    "Tu veux dire que ce gars, tu l'as vu qu'une seule fois, que tu connais juste son nom..."
    "Son prénom, Lucette. Tu écoutes ou pas quand je te parle?"
    "... juste son prénom, même pas son nom donc... Et tu m'annonces il y a trente secondes que tu es à deux doigts d'emménager avec lui?"
    "Tout à fait."

    x6wr0nyg7wgn.jpg

    "Mais tu es complètement à l'Ouest, ma pauvre Lalie."
    "Meuh pas du tout. Je ne vois pas pourquoi tu dis ça."
    "Laliiiiie..."

    0blhseucchpz.jpg

    Un chirurgien avec une crête d'iroquois, Lalie! Enfin, tu vois, c'est ridicule. Et il en fait quoi de sa crête quand il opère? Comment tu veux, avec une telle crête, porter un calot de chirurgien pour opérer?"
    "Ben, il n'en met pas, c'est tout. Moi, je ne mets pas de calot pour opérer."
    "Tu n'es pas chirugien, Lalie."
    "Je suis vétérinaire, c'est presque pareil. C'est lui qui l'a dit..."
    "Lalie...."
    "Arrête ça, je te vois, Lucette."
    "Arrêter quoi?"
    "Ton portable. Laisse-le dans ta poche."
    "Mais... et si le barman avait raison? Une petite recherche sur notre base de données et on saura. Dips' sera discret, tu le sais."
    "Non, je ne veux pas, Lucette."
    "Mais Laliiie... comme ça, tu sauras ... au moins, s'il existe un Khaled chirurgien et on pourra comparer avec sa fiche d'identité et tu auras son nom et son adresse et..."
    "Arrête! Lucette! Je te dis que je ne veux pas."
    "Mais pourquoi? Pourquoi, Lalie?"

    tz06rrdnpmtn.jpg

    Pourquoi? Parce que je ne veux pas connaître son nom, son plat, sa couleur préférée, l'endroit où il a grandi, s'il a des frères, des sœurs, s'il aime la mer autant que moi, ses rêves, ses envies avant que lui ne m'en parle. Ce sont ses mots que je veux, son regard lorsqu'il me racontera.

    Pourquoi? Parce que je sais, viscéralement, je sais qu'il ne m'a pas menti, qu'il est qui il a dit être. Je l'ai lu dans ses yeux. Bon sang, ses yeux! Un puits de douceur, de joie de vivre, les yeux d'un homme qui en a vu tant et qui pourtant garde foi en l'humanité.

    "Et imagine, Lalie, si tu ne le revois plus jamais?"
    "Ne sois pas sotte, nous, c'est une évidence. Bien sûr, que je vais le revoir."

    etrcat4fjr3h.jpg

    "Tu sais, Lalie, je me demande, tu voulais tellement tomber amoureuse, peut-être que tu te jettes sur le premier homme que tu croises et que tu crois que tu es amoureuse... mais en fait, non. Tu vois ce que je veux dire? Tout cela me semble un brin précipité, non?"

    w3lkqurelj7c.jpg

    Je ne crois pas, non. Je suis sûre que non. Je sais que non. Qui cherche trouve, j'ai trouvé, voilà tout, l'amour avec un grand A. Le reste n'est que détails. Je le sais, n'en déplaise à Lucette.

    « 6. Qu'est-ce que t'as fait, Opie?8. Lucette s'incruste »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :