• 8. Ne jamais dire "jamais"

    Destinés, ils étaient tous deux destinés

    8.  Ne jamais dire "jamais"

     

    Cette journée qui s'annonçait pour Tamara devait être une journée de loisirs et de plaisirs exclusivement.  
    En effet, Tamara avait pris sa décision: elle renonçait, explicitement à l'amour et elle n'ira plus au puits aux souhaits.  Elle fera mille détours comme les autres afin de l'éviter, elle ira au bon lui semble (non pas au puits à souhaits, tais-toi, petit génie du mal), sport, détente au spa, manif' l'après-midi et le soir, elle ira danser en boîte, si l'envie lui prend.  C'est une belle vie de célibataire, libre et heureuse de vivre qui se (re)présente à Tamara et elle n'a pas l'intention d'y renoncer pour futile raison.  Ce n'est pas comme ce malheureux Max.  Max, à qui elle pense ce matin, c'est bien "Max" que la fantôme l'a appelé, non, près du puits? -  Le puits? Quel puits?  Oublie le puits, Tamara!  Saleté de puits, va.  Pourquoi a-t-il répondu à Max et pas elle?  Même un fantôme, c'est toujours mieux que rien, non?  Euh non.  Enfin si, mais non.  Bien sûr que non.
      

    Destinés 8 

    Bien sûr que non, n'est-ce pas?   

    Cette journée qui s'annonçait pour Max devait être une journée de loisirs, de plaisirs; même si ce matin, Max s'est réveillé tout courbaturé de sa nuit.  

    Destinés 8

    Quelle nuit!  

    Destinés 8

    Au matin, du feu ne restait que des cendres, mais ici, depuis l'arrivée de Saja, les cendres sont braises et d'un souffle, d'un seul, le désir se rallume en pétaradant.  Quelle vie de prince que voilà, au point que Max en oublie son père, sa quête sur la connaissance de lui-même et même le tournoi de jeu video - qui l'eut cru? - auquel il devait participer ce matin.  Saja lui fait tourner la tête... Saja c'est son manège à lui... toujours à la fête quand il est dans ses bras... 

    Destinés 8

    Destinés 8

    Destinés 8

    Oui, décidément pour Max et Tamara, cette journée devait être une journée de détente et de plaisir.

     Alors pourquoi?  Comment? Pourquoi et comment, à quelques heures d'intervalle, Max et Tamara se retrouvent-ils encore auprès de ce satané puits?  

    Destinés 8

    Destinés 8

    A cette question, une seule réponse: la faim.  Non, ils n'ont pas décidé d'aller demander un panier de fruits au puits.  Voyons, un peu de sérieux...!

    Non, c'est parce que Tamara a eu faim après avoir déclamé avec force ses convictions qu'elle a rencontré par le plus subtil des hasards Laurence; la fameuse Laurence qui avait, rappelez-vous, trouvé chaussure à son pied au grand dam de Tamara. 

     "Oh Tam!  Je pensais bien que c'était toi qui déclamais devant des chaises vides.  J'ai failli ne pas te reconnaître, tu as grossi, non?... Dis, Tamara, tu n'as pas encore répondu à mon invitation pour le mariage, mais je suppose que tu viendras seule, comme toujours, n'est-ce pas, Tam'?"

    Destinés 8

    Destinés 8

    Destinés 8

    Destinés 8

     Quelle peste, cette Laurence. 

    Et c'est parce que Saja a eu faim que Max a réalisé qu'il se retrouvait face à un sacré problème. 

     "J'ai faim, mon Max-i-loulou."

    Destinés 8

    Max se fige.  Les fantômes, ça mange?

    "Euh non, tu  n'as pas faim."
    "Ah si, je t'assure.  Si on descendait à la cuisine?"
    "Ah non, non, non, mon père doit y être."

    Je vous rassure, ce ne serait pas la première fois que Max descendrait à la cuisine avec une amante.  Ce n'est pas son père qui en ferait tout une fromage.  Mais là, c'est différent.  Saja n'est pas qu'une amante, c'est surtout un fantôme.  Et bizarrement, Max ne se voit pas présenter Saja à son père :

    "Papa, je te présente Saja, mon amour né mort .  T'es content, hein, dis?"

    Le pauvre homme, s'il ne meurt pas dans la minute, c'est qu'il est immortel.

    "Attends-moi là, je vais te chercher quelque chose à la cuisine."
    "T'as honte de moi, Max-i-loulou?" boude Saja.

    Max soupire.  Ça y est, ça commence.  Alors même avec un fantôme, ce genre de simagrée ça existe aussi?!  C'est dommage, c'est nul, c'est tellement décevant.
    "Non, je n'ai pas honte de toi, Saja.  Mais si je dois te présenter à mon père, il faudrait que tu aies forme humaine et..."
    "Et?"

    "Et tu seras une femme comme les autres."
    "Et ça te pose souci?" 

    Evidemment que ça pose souci à Max et même que ça le fait flipper; mais comment dire ça à Saja?

    Destinés 8

    Destinés 8

     Alors, il lui dit doucement, une lame de rasoir dans le fond du gosier.

    "Bien sûr que non, ça ne me pose pas de problème."
    "Ah et bien tant mieux!  Alors, comment on fait pour me donner forme humaine?"

    Comment donner forme humaine à un fantôme?  Voilà qui est une très bonne question.  Et si tu te poses une question, google est ton ami, Max le sait.  

    Destinés 8 

     Alors que Max abandonne les plaisirs de la chair, tout à sa question sur google à résoudre; Tamara, elle, a décidé de ne pas se laisser miner le moral par cette rencontre fortuite avec cette peste de Laurence.  Mais c'est à croire que quand ça ne veut pas, ça ne veut pas.

    Elle essaye pourtant... Dessiner une petite fresque, ça aide toujours à se vider la tête.  Hélas, les passants n'ont pas le même vision qu'elle de l'art.

    "Et donc, vous prônez le retour à la terre et vous polluez l'espace avec vos aérosols, mademoiselle.  C'est malin, tiens."
    "Gnagnagna..."
    "Puis vous avez de merveilleux arguments, dites donc.  C'est votre mari qui ne doit pas s'embêter avec une femme qui a tant de répartie."

    Destinés 8

    Tamara essaye encore: un petite massage aux pierres chaudes, ça vous remet une femme d'aplomb.

    "C'est Monsieur qui va être content de vous retrouver toute décontractée, c'est que vous étiez bien stressée, dites donc."

    Destinés 8 

    Destinés 8

     En ce qui concerne Tamara, je pourrais encore vous parler de cet ami qu'elle a croisé cet après-midi, juste devant la croissanterie.

    "Hé c'est toi, Tam!  Quelle surprise!  Tu es seule, évidemment."
    "Oh ça va, Julien.  Tu la mets en veilleuse ou on parle de ce qui fâche."

    Destinés 8

     Ça, c'était vraiment méchant et je dirais, si j'osais, "petit", mais ce serait de mauvais goût, vraiment.

    Bref, c'est donc bien la faim - et la pression sociale aussi, c'est vrai, qui ne tolère pas qu'une jeune femme puisse s'épanouir sans amour - qui mène Tamara au puits en cette fin de journée aussi fastidieuse qu'elle paraissait devoir être agréable ce matin même.

    "Allèèèèèèèz, un dernier essai!" s'encourage Tamara, "Vraiment, un dernier essai, histoire d'avoir l'âme en paix et la certitude d'avoir vraiment fait le max."

    Destinés 8 

    En parlant de max, Max, lui, finit par venir s'installer auprès de sa belle qui ronfle comme un bucheron, derrière lui depuis des heures alors qu'il trime comme un damné sur son ordinateur.

    "Oh, Saja!  Si je te dérange, ou si ce que je fais t'ennuie, tu le dis."

    Destinés 8

    Destinés 8

     "Max-i-loulou, pardon, je dormais."
    "Ouiais, vu le bruit, ça ne faisait aucun doute que tu dormais.  Bon, ça t'intéresse ou non?"
    "Bien sûr."
    "Je préfère ne pas te mentir, Saja.  C'est le fiasco, la loose!"
    "La loose?"

    Destinés 8

    Destinés 8

    "Ouiep: la loose!  Vous, les fantômes, vous n'avez pas de costume pour vous déguiser comme les extra-terrestres et pas de forme humaine qui correspondrait à la forme claire du vampire."
    "Bah oui, je te l'avais dit, mon max-i-loulou." 
    "Oh ça va, il valait mieux que je vérifie avant de me donner du mal."
    "Ah ça, c'est sûr.  Ce n'est pas ton style de te fatiguer pour rien."
    "C'est un reproche?"
    "Pas du tout."

    Destinés 8

    "J'ai quand même trouvé quelque chose.  L'ambroisie!"
    "L'ambroisie?"
    "Oui, un fantôme peut revenir à la vie s'il mange de l'ambroisie."
    "Oh Max, c'est super."
    "Ne t'emballe pas, Saja.  Je n'ai ni les compétences ni les ingrédients pour fabriquer de l'ambroisie."

    Puis surtout, Max ne se voit pas passer toutes ses journées à cuisiner, à pêcher, à jardiner, tout ça pour fabriquer de l'ambroisie qui changera Saja en femme et qui définitivement mettra un terme à leur idylle parce que bon, ne nous voilons pas la face, toutes les histoires d'amour finissent mal en général et il l'étonnerait que se donner autant de mal y change quelque chose; les probabilités parlent pour lui!

    "Pourquoi tu me regardes comme ça, mon Max-i-loulou?"

    Destinés 8

     "J'ai peur que toi et moi, nous ne nous aimions plus si tu deviens une femme."
    "Sot, va!  Le puits m'a désignée.  Je t'aimerai toujours, Max.  Je suis ton âme sœur."

    Le puits?  Le puits, mais c'est bien sûr.  Tout à sa joie, Max embrasse Saja.

    Destinés 8

     "Allons au puits, Saja.  Demandons-lui de te rendre la vie.  C'est le plus simple."
    "Au puits?  Tu es sûr?"
    "Bien sûr, c'est évident.  Fais-moi confiance.  Tu as confiance en moi, Saja?"
    "Oui, bien sûr."

    Destinés 8

    Et voilà, comment Max et Saja se sont retrouvés au puits, quelques instants seulement après Tamara.

    Destinés 8 

    Mais que s'est-il donc passé au puits pour Tamara?  Hé hé!  Une obole lancée au puits plus tard...

    Destinés 8

     "Que me soit donné l'amour en chair et en os."

    Tamara se précipite à mieux formuler son vœu:

    "Surtout pas un fantôme... je ne veux pas un fantôme!  Que les choses soient claires! Pas de fantôme!" 

    A cet instant, un grognement monte du plus profond du trou sans fond, encaqué dans un bien miséreux petit mur de briques.  Comme si le puits répondait à Tamara, la fumée devient étincelante, rouge comme un soleil d'été, plus aveuglant que dix feux rugissants.

    Destinés 8

    Destinés 8

    Destinés 8

    Destinés 8

    Destinés 8

    Et plop...  aux côtés de Tamara bondit un vieil homme.  Ce n'est pas là un vieil homme habituel.  Non, c'est un vieil homme qui à la fois fait, c'est dingue, battre le cœur de Tamara d'un amour infini mêlé à une haine rageuse.  Tamara est aimée de son pire ennemi.  Quel bouffon, ce puits!

    Destinés 8

    Destinés 8

    "Oh le ciel est tellement beau, ce soir.  Je crevais, moi, dans le fond.  Il était temps que tu me sortes de là, Tamara...   J'ai failli attendre, dis donc.  Tu attendais quoi au juste.  T'es vraiment une sacrée empotée!"

    Destinés 8

     Souriant, le vieil homme se penche vers Tamara et prononce la parole consacrée:

    "Je suis Alex.  Tamara, je te veux, prends-moi."

    Mais Tamara n'est pas chaude comme la braise, là.  Elle hésite.

    "Et pas si vite, gamin!  Je ne veux bien croire que ça fait un certain temps que vous êtes là-dedans:  'n'êtes plus tout jeune, hein.  Mais vous me parlez mal, là,  puis vous êtes agressif, et, en plus - cerise sur le gâteau! -  vous avez le cheveu gras!"
    "Le cheveu gras? Meuh non puis ça se lave, un cheveu.  Puis, tu t'es regardée, toi, avec ta coupe de caniche!  
    Allez, ne fais pas ta chienne, je te veux, prends-moi, Tamara!"
    "Vous allez vous en prendre cinq, vous, monsieur Alex, je vous préviens.  Personne ne s'en prend à mes cheveux qui sont toujours soyeux, d'abord, je vous ferais savoir."

    Destinés 8

    "Saja a eu plus de chance, elle, hier.  Ton ami n'a pas fait tant d'histoires", bougonne Alex.
    "D'abord, ce n'est pas mon ami."
    "A tant mieux, je n'aurais pas aimé que tu fréquentes ce gringalet."
    "Déjà, je fréquente qui je veux, ok?!  Puis bon, revenons à nos moutons, je disais: je ne suis pas comme ce  gars d'hier; -ok! - moi, je réfléchis avec ma tête."

    Et paf, sitôt réfléchi, Tamara balance une nouvelle pièce dans le puits.  En effet, apparemment, elle a le droit de rejouer, ce soir, et il n'est pas question qu'elle laisse passer sa chance de tirer le jackpot.

    Destinés 8

    Destinés 8

    Destinés 8

    Destinés 8

     Et bien voilà, ça s'améliore.  Le nouveau prétendant de Tamara n'a pas les cheveux gras, lui, il n'en a plus.  Tamara en est soulagée et d'autant plus qu'à part une tendresse immense elle ne ressent pour celui-ci aucune haine.  Ouf vraiment!  Elle n'aurait su que faire de deux ennemis à aimer

    Je vous imagine d'ici, ricaner que c'est soirée senior, ici.  Et bien non, point du tout; le puits a juste compris que l'amour toujours avec Tamara ne peut durer si longtemps, et c'est ce qu'elle comprend d'un regard en jugeant à la louche l'âge des ces prétendants: aux alentours des quatre-vingts ans, oui, ça doit être ça.

    "Je te veux, me prends-tu, Tamara?" demande le vieil homme à Tamara, en chuchotant. "Je suis Edgard", ajoute-t-il.

    Destinés 8

     "Est-ce que tu serais très triste, Edgar, si je préférais réserver ma réponse à plus tard?"

    Destinés 8

     Edgar rigole.

    "Ah mais non, j'aperçois un engin à grillade, je vais en profiter pour me faire rôtir quelques saucisses."

    Destinés 8

    Ah!  C'est une bonne nature, ce Edgar.  En voilà une bonne nouvelle!

    Tamara est sur le point de rentrer chez elle.  Tant d'amour d'un coup, ça épuise mais Edgar abandonne ses saucisses pour lui courir après.

    "Pardon, Tamara.  Je ne voudrais pas déranger mais si tu rentres, je voudrais rentrer avec toi, je n'ai pas de toit, vois-tu, sur cette terre, je viens du puits et je n'ai pas d'autre point de chute."
    "Pas de problème, Edgar, tu es le bienvenue."

    Destinés 8 

    Destinés 8

     "Et toi, schtroumph grognon, tu as un champignon, où crécher, ce soir?"
    "Je ne suis pas un schtroumph grognon, il y a juste que toi et moi on s'aime autant qu'on se hait.  Je suis tenu à un minimum de méchanceté, je dois être cohérent avec mon statut d'ennemi, tu vois."
    "Oui, bien sûr, pardon, je ne voulais pas te faire de peine, Alex.  Tu es le bienvenu chez moi, toi aussi, c'est ça que je voulais dire."

    Destinés 8 

    "Oh, ça, c'est vraiment gentil; mais non, je préfère dormir à la belle étoile, ce soir, si ça ne t'ennuie pas.  Je te déteste encore trop pour supporter de partager ta couche."
    "Wow!  C'était mon divan que je proposais, hein."
    "Ton divan non plus, merci."
    "Ok, à plus alors, Alex."
    "A plus, Tamara mon ennemie adorée que j'aime."

    Destinés 8

    Destinés 8

    C'est ainsi donc que Tamara est rentrée chez elle, accompagnée cette fois d'un homme, qui l'aime et qui a envie de partager son toit; ça change, ça fait du bien, ça ennivre!

    Destinés 8

    Destinés 8

     Revenons à Max qui s'est présenté lui aussi au puits, cette nuit, accompagné de Saja.  Après un dernier câlin pour la route, Max n'ignore pas que ce merveilleux puits qui lui donna l'amour est aussi un puits maudit, il encourage Saja.

    "Vas-y, mon amour.  C'est toi qui dois faire le vœu."

    Destinés 8 

    Destinés 8

    Destinés 8 

    Max se détourne, il préfère ne pas regarder, prêt à déguerpir en cas de malheur.  Saja, elle, prend une inspiration de fantôme et s'en remet à son créateur.

    "Oh puits, grand puits, oh âmes ancestrales de si merveilleux magiciens, tous unis dans une même magie, offrez-moi forme humaine.  Que mon amoureux soit exaucé."

    Destinés 8

    Destinés 8 

    Destinés 8

    Destinés 8 

    Mais les âmes ancestrales de si merveilleux magiciens, tous unis dans une même magie, après avoir irradié et caressé le corps doux et souple de Saja restent silencieux à la demande.  C'est un flop magistral.

    "Je suis désolée, Max."
    "Ce n'est rien, nous reviendrons demain, Saja."
    "Je ne sais pas... Il y aurait peut-être une autre solution."

    Max fronce un peu les sourcils.  Le ton de voix de Saja est si doux, une caresse.  Il a déjà envie de répondre oui, de se jeter à ses pieds et de s'en remettre à elle, aveuglément.  Elle est si belle, si parfaite.

    Destinés 8 

    Destinés 8 

    Max bégaie, chuchote, tente de se racler la gorge:

    "L'ambroisie, oui, je sais, Saja."

    Mais Saja secoue la tête.

    "Non, une autre solution.  Rejoins-moi de l'autre côté, Max.  Viens, là où nous mène ta quête.  Que la mort nous unisse plus sûrement que ne le pourra jamais la vie."

    Destinés 8 

    Max frissonne.

    "Mourir, devenir un fantôme?  Euh, Saja, on verra demain, d'accord?  Demain, si nous ne sommes pas exaucés, on en reparlera."

    Saja, à ces mots, reste figée un moment, un très long moment. 

    Destinés 8 

    Ensuite, avec grâce, elle se tourne vers Max, lui sourit tendrement, presque tristement, avant de se saisir de sa main et de poser ses lèvres douces comme du satin sur la main du jeune homme.

    "Demain?  Demain!  Ainsi soit-il, Max." 

    Destinés 8

     

     

    « 7. Où tu vas, je vais9. Le plan parfait »
    Pin It

  • Commentaires

    6
    nicolasB
    Mardi 26 Septembre 2017 à 18:51

    Alors que dire de ce beau chapitre ?

     

    encore encore ? nan trop tot, ça :D j'adore en fait, Tamara ma cocotte tu as joué une fois deux fois de trop, c'est pas un distributeur ce puit, et tu n'es pas coluche donc arrête de jouer sinon tu vas vraiment gagner ;)
    mias je vois que le prénom de Max commence à pénétré, petit à petit on va y arriver, ah ah ah

    Bon ben Max, il est mal parti, le voilà enchaîné à un fantôme, lui qui se croyait libre ! aller envole toi Max ;)

    Là je peux le dire encore encore !! j'adore

      • Mardi 26 Septembre 2017 à 19:25

        NicolasB,

        Tamara, tant qu'elle gagne, elle joue :D  

        Oh j'adore la référence à Il est libre, Max.  Merci merci, je me régale à lire tes commentaires (et merci pour les vidéos, j'ai adoré)

        Et merci merci merci ♥♥♥

    5
    Mardi 26 Septembre 2017 à 18:41

    J'ai bien rigolé devant les deux vieillards qu'a sorti Tamara du puits. 

    Par contre, c'est assez malsain que Saja lui demande de la rejoindre dans la mort mais bon ça ferait une fin "satisfaisante" que Max rejoigne Saja dans la mort et qu'on trouve Tamara au mariage de son amie au bras de son vieillard. J'ai hâte de voir comment tout ça va se résoudre ^^

      • Mardi 26 Septembre 2017 à 19:23

        Peu,

        Ah oui, surprenant que le puits ait offert deux seniors à Tamara :o

        Quant à la fin, elle ne va plus tarder.

        Et merci merci ♥♥

    4
    Mardi 26 Septembre 2017 à 14:28

    Agathe,

    bah, il y a plein d'amour dans cette histoire :D ; non, c'est vrai, je suis d'accord, j'ai complètement capoté mon histoire d'amour, là :( mais bon, je garde la foi :D  Mon jeu va me remettre dans le bon et le droit chemin et tout ça va très bien se terminer :o

    Cela dit en parlant de "drogue", je crois que tu as mis le doigt sur quelque chose... hé hé 

    Et merci merci ♥♥♥

    3
    Mardi 26 Septembre 2017 à 14:21

    Mais...mais, c'est une drogue ou quoi ce puits ? Ils n'arrêtent pas d'y retourner.

    Bon, Tamara, c'est bien gentil, là, mais je ne penses pas qu'ouvrir une maison de retraite soit dans tes aspirations à long terme... Ah, la pression sociale pour une femme c'est ce qu'il y a de pire je crois (quand est-ce que tu as un copain, quand est-ce que tu te maries, quand est-ce que tu as un enfant, un deuxième, etc...^^).

    Quand à toi, Max, tu files un mauvais coton je crois avec Saja. Cette Dame de l'ombre veut t'emmener dans son royaume, fais attention à toi !

    Bref, le grand gagnant dans cette histoire pour le moment, c'est le Puits aux Souhaits !

    J'espère que cela va changer prochainement et que nos deux petits héros vont enfin arriver à ouvrir leurs yeux.

    Et, heureusement, que tu as bien fait de préciser "qu'à la base, c'est une histoire d'amour"... sarcastic... Chassez le naturel, il revient au galop.

    Je me demande ce que tu vas leur inventer encore.

    Vivement la suite :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :