• 9.Lalie s'enlise

     

    9. Lalie s'enlise
     


    "Ah mais oui, tu grognes et tu râles et tu grommelles, mon Opie, mais c'est de ta faute quand même. Si tu ne l'avais pas laissé entrer,.."

    eyvb5tdtn779.jpg

    "A moi aussi, elle m' tape sur les nerfs. Je me retiens de ne pas l'éparpiller, par p'tits bouts, façon puzzle dans toute la ville *."

    3frs4icqyqh7.jpg

    Mais je l'ai expliqué dix fois à Opie, je n'ai plus le permis de tuer. C'est comme ça. Changer de vie c'est accepter aussi de se plier à d'autres règles.

    *Ding Dong*

    Ah! Un peu de distraction, ça va être plaisant.

    onnjs6293p65.jpg

    "Cela alors, copine! Tu bois même en pleine journée, toi, maintenant! Qu'est-ce qu'il t'arrive donc comme malheur?"

    zxomk4jjf4l8.jpg

    "Ce sont les fêtes de fin d'année, Lalie."
    "Oh, c'est mignon, ne t'inquiète pas. C'est fini mais l'année prochaine, tu pourras recommencer..."
    "Non, tu ne comprends pas, c'est à cette période que je me sens vraiment encore plus seule."
    "Ah mais oui, je vois, c'est sûr que des chats, on a beau dire, et tu avais beau le crier sur tous les toits, c'est sûr, ça ne peut pas remplacer une famille."

    8jgz1rqt2nb0.jpg

    "..."
    "Je comprends. Tu souffres, c'est sûr, ce n'est pas facile de se lever tous les jours, seule, d'aller se coucher tous les jours seule, de manger, de se laver, d'aller promener, d'aller faire ses courses, toujours seule, sans personne à qui parler, sauf des chats, rien que des chats qui sont malades tout le temps... Evidemment que tu as des raisons de boire et d'être malheureuse, surtout que franchement, ce n'est pas l'espoir qui peut te faire vivre. Tous les mecs que t'as connus, z'étaient tous des enflures; ça ne donne pas envie."

    uqjb48iiyp8f.jpg

    *glou glou glou*

    "Je n'aurais peut-être pas dû venir, Lalie."

    *glou glou glou*

    21uml9y62fb5.jpg

    "Meuh si, sotte. Je suis la personne idéale à venir trouver quand on a une baisse de moral. Tu veux t'asseoir deux minutes?"
    "Je ne sais pas."
    "Meuh si, tu veux t'asseoir! Viens."

    suzgpltbnxlt.jpg

    A peine installées sur le divan, Catarina s'écrie:

    "Oh, mais tu as de la visite, Lalie. Je ne voulais pas... je ne savais pas..."

    nha505cntrbl.jpg

    "Oh non, il n'y a pas de dérangement, c'est Lucette, ma copine."
    "Ah oui, Lucette, ta copine?"
    "Oui, enfin, c'est plus une ex."
    "Ah oui? Une ex?"
    "Oui, une ex-copine, une ex-copine de ma vie d'avant."

    9ahon4kz2cwj.jpg

    "Et c'est fini, maintenant entre vous?"
    "Bah oui et non, elle habite ici pour le moment. Elle refuse de partir, tu vois? Elle s'accroche comme une moule à son rocher, impossible de la faire décrocher. J'essaye pourtant..."
    "Ah oui, je vois..."

    czmql8wzlehy.jpg

    "En plus, ce n'est pas facile, il n'y a qu'une chambre ici."
    "Ah oui, je vois, je te dis. Ecoute, je vais vous laisser entre vous."
    "Mais non, Cat', reste, voyons. Lucette, je te présente Catarina, ma copine."

    5l6287otbhtn.jpg

    "Euh copine, copine, il faut le dire vite", s'empourpre Catarina. Mais qu'est-ce qui lui prend?
    "Bonjour, Catarina. Lalie m'a beaucoup parlé de vous."
    "Ah oui...?"
    "Je suis ravie de vous rencontrer. C'est vous qui habitez seule avec des chats, c'est ça? à quelques pas d'ici?"

    aonbzh0r1r4d.jpg

    Je souris aux anges, avec un peu de chance, Catarina va inviter Lucette à voir sa maison et hop, j'en profite et je fais changer les serrures.

    "Tu pourrais peut-être inviter Lucette un de ces soirs, Cat', pour lui montrer ta maison?"
    "..."
    "Je t'en prie, Lalie, tu gènes ta copine, là."

    8bz4l06y4951.jpg

    "Euh je ne suis pas vraiment sa copine-copine, voyez, Madame Lucette."
    "C'est-à-dire?"

    2z4jl6ngb6gh.jpg

    "C'est-à-dire que vous n'avez pas de raison d'être jalouse."
    "Ah mais je ne suis pas jalouse..."
    Jalouse? Pourquoi Lucette serait-elle jalouse, je m'insurge:

    "Mais enfin, Cat', j'ai le droit d'avoir toutes les copines que je veux. Qu'est-ce que tu racontes?"

    6haeylzesqhk.jpg

    Catarina rit un peu nerveusement et, l'air de rien, change de sujet.

    "Tu sais, Lalie, j'ai eu au téléphone le proprio de ma vété..."
    "La vétérinaire que Lalie remplace, c'est ça? Un peu grâce à vous si j'ai bien compris?"
    "Oui, Madame Lucette, c'est grâce à moi."

    6gtieyzkn712.jpg

    Vite, il faut que je réagisse avant que Lucette ne s'énerve. Celle-ci, en effet, est persuadée que j'aurais cédé plus facilement à sa demande de retour au bureau si je m'étais retrouvée oisive, à errer sans but tout au long de la journée dans ma maison vide.

    "Et qu'est-ce qu'il t'a dit, le proprio?"
    "Il m'a dit que Bianca, donc, en quittant Brindleton, lui a laissé une sacrée ardoise! Plus de six mois de loyer! Alors, il a téléphoné aux parents de Bianca qui l'ont autorisé à vendre ses affaires pour se rembourser. Il leur a renvoyé quelques petits bricoles qu'il ne parvenait pas à écouler."
    "Super! Il t'a donné l'adresse?"
    "Oui, les parents de Bianca habitent à Windenburg."

    vxcjpvgihb6u.jpg

    A Windenburg? J'ai toujours rêvé de visiter cette ville et n'en ai jamais eu le temps. Voilà une opportunité merveilleuse qui m'est offerte; en plus, ça permettra de patienter agréablement jusqu'à revoir Khaled, ce week-end. Oh! J'espère qu'il sera au bar... Il me manque tellement.

    "Et bien j'irai à Windenburg! Et pendant ce temps, tu pourrais peut-être faire visiter Brindleton à Lucette et lui faire déguster tes délicieux sandwichs au fromage fondu, Cat'! "
    "Désolée, Lalie, mais..."
    "Mais quoi? C'est toi qui te plaignais d'être seule, il y a moins d'un quart d'heure."
    "Oui, mais..."
    "Mais quoi, à la fin?"

    wxf4jup36k9b.jpg

    Je vois Catarina déglutir avec peine.

    "Ce n'est pas que vous n'êtes pas séduisante, Madame Lucette, mais disons que vous n'êtes pas tout à fait mon type, enfin ma femme, enfin, voyez quoi."
    "Oui, je vois."
    "Ah tant mieux!"

    qrqtlrm2hx2c.jpg

    "Bon et bien, je vais vous laisser. Au revoir, Lalie. Au revoir, Madame Lucette."

    y8dojf5h9npv.jpg

    A peine Catarina a quitté la pièce que Lucette me saute dessus:

    "Pourquoi tu ne m'as parlé de la vété disparue? De ton enquête?... Tu as honte de moi ou quoi? Je pourrais faire des recherches pour toi, si tu veux..."
    "Il n'y a pas d'enquête, Lucette."
    "Oh allez, Lalie... Au moins, je peux venir avec toi à Windenburg? Hein dis oui. S'il te plaît, s'il te plaît... Rien ne pourrait me faire plus plaisir. Je t'en prie, Lalie."

    i2rnoiabfbri.jpg

    "Et après tu rentreras chez toi?"
    "Mais oui, bien sûr."

    37h94y7hpaue.jpg

    "Alors, d'accord. Tu pourras m'accompagner."
    "Il faudra que tu me mettes au jus, avant, d'accord? Je serai le gentil flic, cette fois-ci... dis, tu veux bien que pour une fois ce soit moi, le gentil flic?"
    "D'accord, d'accord, Lucette."
    "Oh merci merci. Tu es tellement gentille, Lalie."

    ag30ofheucbm.jpg

    « 8. Lucette s'incruste10. Coup de foudre à Windenburg »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :