• 9. Viens, mon ange

      A l'ombre du lilas 

     9.  Viens, mon ange 

     

    14.  Cassie

    14.  Cassie

                                              "Alors, petit salopiaud... quand est-ce que tu vas te montrer?  Je t'attends, moi."

    14.  Cassie

                               "Tu as décidé de me laisser crever de faim, hein, c'est ça?!

                                 Pauvre naze..."

    14.  Cassie

                               "Je sais que tu vas venir.  Je le sais, je le sens." 

    14.  Cassie

                                "Je t'attends."

    14.  Cassie

                                "Viens, si t'es un homme..."

    14.  Cassie

                        "Ah mais non, t'es pas un homme, t'es une saleté de cafard, trouillard et vicieux."

    14.  Cassie

                                "Non, t'es pas un homme, Louis."

    14.  Cassie

                                     "Non, t'es pas un homme, juste mon pire cauchemar, celui qu'il est temps que j'affronte."

    14.  Cassie

              "Je t'attends.  Viens, mon ange..."

               Et l'ange vient.  

              Enfin, Louis vient.

             Louis qui n'a pas beaucoup de temps.  Il a décidé de passer prendre Diane à la sortie du lycée avant de rentrer et attendre le coup de fils de Sarah qui, il en est certain, sera positif et lui promet une soirée, qui, il l'espère, sera mémorable.  Depuis qu'il a décidé d'enlever Cassie, Louis prend bien soin d'indiquer au plus grand nombre ses déplacements et de laisser le moins possibles de plages horaires qu'il ne puisse pas expliquer.  Sécurité oblige, pour le cas où.  Ne dit-on pas que la prudence est mère de toutes les vertus.  

                              "Il est l'heure de manger, Cassie."

     

    13.  Cassie

                                 Louis déverrouille la lourde grille.  Impressionné, il n'ose pas lever les yeux.  Il l'entend doucement respirer sur son lit.  Sans bruit, comme pour ne pas troubler son sommeil, il pose l'assiette qu'il a apportée de chez lui, agrémentée à souhait d'un cocktail de médocs à sa façon, à même le sol.  Louis est en transe, il transpire abondamment, il sent son sang battre à ses oreilles et frapper ses tempes avec vigueur. Son émotion est vive de sentir Cassie si proche de lui.  A sa merci. 

    13.  Cassie

    Il hésite, et comme dans un rêve devenu réalité, Louis s'avance doucement.  Juste caresser ses cheveux, fourrer son nez tout contre son cou, se glisser contre elle peut-être, respirer son parfum, la serrer fort contre lui, trop fort, puis d'un geste brusque briser ses côtes et mordre ses joues...

    Oooh Cassie... tant d'années, d'heures à espérer ce moment et le toucher du bout des doigts, des paupières et des rêves.

    13.  Cassie

     

                   Mais soudain, Cassie s'agite dans son sommeil, Louis suspend ses pas. Comme un animal enfoui au fin fond de son terrier qui se croit à l'abri sent l'intrus approcher de sa couche, Cassie se relève.  Ses paupières sont lourdes; dans l'obscurité elle entend une respiration qui n'est pas la sienne, une silhouette à quelques pas d'elle.

                    Il est venu.                  

                    Prestement, Louis fait demi tour.  Courageux, mais pas téméraire, il lui faut d'abord évaluer les forces de sa proie avant de s'y attaquer.  Cassie n'est pas n'importe qui, il lui doit certains égards et surtout celui de ne pas la sous-estimer.

    13.  Cassie

                                  "Où t'enfuis-tu, Louis?"

                                   Le temps que Cassie se soulève, se mette debout, Louis est déjà reparti vers la grille.

                                    "Je ne m'enfuis pas, Cassie."

                              Les voix de Louis et Cassie résonnent dans l'ombre du cachot, celle de Cassie rauque, celle de Louis doucereuse et profonde.

     

    13.  Cassie

                      Louis ne s'enfuit pas mais il passe la lourde grille qui se verrouille automatiquement derrière lui.  

                       La voix de Cassie se fait impérieuse:

                       "Reviens, Louis!"

                        Deux mots, à peine, une menace pourtant.  

     

    13.  Cassie

               Il n'est déjà plus là?  

              Avec précaution, Cassie s'approche de l'assiette posée sur le sol.  Elle se penche.  Il lui a apporté de la nourriture.

                              

    13.  Cassie

                              Cassie frissonne, s'est saisie d'un petit pain.  Est-il empoisonné?  Qu'importe?  Elle prend une première bouchée et reconnaît immédiatement le goût.  C'est le plat qu'on donne en offrande aux défunts.  Pan de la muerte.  Chaque bouchée est douloureuse.

                               Un bruit, une respiration, entre deux mastications.  Cassie fronce les sourcils. Louis est encore là.  Cassie déglutit, inspire, un sourire mauvais égaye sa face.

                               "La prochaine fois, Louis, ne te sauve pas comme une gazelle apeurée.    Tu ne devrais pas avoir peur de moi, mon petit loup.  Non, mais franchement, Louis, à quoi ça rime de m'enfermer ici?  Tu sais, ce n'était pas la peine de te donner tant de mal, ça m'aurait fait terriblement plaisir que tu me parles de tes cauchemars, ô mon cher Louis, n'importe où, même devant un petit café dans un petit bar quelconque."                            

    13.  Cassie

                          Les dents de Louis crissent les unes contre les autres.  Louis sait que c'est contrariant de se retrouver enfermé dans un pièce, à la merci du premier venu et soumis à son bon vouloir.  Mais là, ouvertement, elle se fiche de lui, Cassie se moque de lui, elle ne le prend pas au sérieux, elle pense qu'il a peur d'elle?  Louis soupire, elle n'est pas prête.  Trop insolente.  

                           "Tu ne devrais pas me parler sur ce ton, Cassie."

                           Cassie frissonne.  Il a l'air si calme.                       

                           "Je n'ai pas peur de toi, Louis.  Tu ne me fais pas peur."

                     

    13.  Cassie

                             "Tu mens si mal, Cassie."

                              Le sourire de Cassie tremble un instant.

                              "Je n'ai pas peur de toi", répète Cassie.

                               C'est Louis qui sourit à présent.

                               "Hier, je suis allé chez toi.  J'ai vu ton Julien.  Il doit être mort d'inquiétude dis donc.  Je pourrais y retourner demain, qu'est-ce que tu en penses?"

                                Cassie sent la nausée la saisir, son estomac remonter dans sa gorge.

                                "Oui, demain parce que ce soir, tu vois, j'ai rendez-vous avec Sarah,  nous allons manger ensemble...  Tu es toujours amie avec Sarah?"

                                La respiration de Cassie s'est bloquée.

                                "Réponds, Cassie."

                                 "Ne la touche pas..."

                                 "Ne la touche plus, tu veux dire."

                                  Louis rit doucement.

                                  "Sarah t'a raconté cette nuit-là, Cassie?"

                                   Cassie vacille, l'assiette a rejoint ses pieds, ses poings se sont serrés.

     

     13.  Cassie

     

                "Lorsque nous aurons plus de temps... enfin, je veux dire lorsque j'aurai plus de temps, nous en parlerons tous les deux, si tu veux.  Nous avons tant de choses à nous dire, ma chère Cassie."

                  "Qu'est-ce que tu attends de moi, Louis?"

                  "Ah!  Voilà enfin une question intéressante!  J'attends que tu sois sage, que tu m'attendes et que tu réfléchisses à tout ce que tu as fait."

                   

    13.  Cassie

                             Après un instant de réflexion, Louis reprend:

                             "Il faut que tu apprennes à dire pardon et merci, Cassie, tu comprends?  Il n'est jamais trop tard pour ça, heureusement, oui, qu'il n'est jamais trop tard pour dire pardon et merci."

                              "Pardon?  Merci?  Mais tu es encore plus malade que je ne le pensais, mon pauvre vieux."                           

                               "Tsss, tsss...  Il va falloir apprendre à me parler correctement, tu sais, Cassie."

    Sans se presser, et sans prendre de précaution particulière quant au bruit, Louis remonte les escaliers et ferme avec fracas la trappe qui mène au sous-sol.

         Au bruit, Cassie a vacillé.  Sa gorge s'est à nouveau serrée.  

    13.  Cassie

                            Avec mille difficultés, tant ses jambes titubent, elle se rassoit sur le lit. 

     

    16.  Cassie

                                Attendre, respirer doucement, se vider du monde du dehors pour ne pas sombrer dans la folie.  Garder enfermés les visages de ceux qu'elle aime.  Ne pas penser aux menaces de Louis, aux menaces à peine voilées de s'en prendre à ceux qu'elle aime.  Oublier cette certitude que jamais Louis ne la laissera sortir d'ici, qu'il l'a condamnée.  Il la nourrit, oui, mais jusqu'à quand?  Jusqu'à obtenir ce qu'il veut?   Mais que veut-il?  Merci?  Pardon?  Cela n'a aucun sens, évidemment que ça n'a pas de sens.  Ce type est fou.  Cassie est entre les mains d'un taré qui ne la laissera jamais sortir d'ici.

    Cassie gémit. Ne pas penser.  Ne pas penser au dehors, au temps qui passe, à sa famille.  Ne pas penser à Julien.  Surtout pas.  Surtout ne pas penser à Julien.  Pour éviter de s'abandonner au désespoir.  Ne pas penser à Julien.  Trop tard...

    16.  Cassie

    "Je ne sais pas si je vais y arriver, mon amour.  Je ne sais pas...  Pardon, pardon...  Ce serait tellement plus facile si tu venais me chercher.  Julien, j'ai peur.  Tellement peur.  Viens me chercher, je t'en supplie." 

     Et Cassie fond en larmes. 

     

     

    Résultat de la première manche : Louis, un point.  Cassie, zéro.

     

    « 8. Leçon de chasse10. Celle qui enivre »
    Pin It

  • Commentaires

    3
    Lundi 20 Mars à 13:40

    Bon, ben, je n'ai plus qu'à sortir les mouchoirs pour Cassie, snif, snif !! Par contre, il y a un petit point de détail que j'ai relevé dans la précédente saison qui m'interpelle. Je t'en parle en MP wink2.

    2
    Lundi 20 Mars à 12:17

    Si Louis gère bien son temps et sa patience, il arrivera à ce qu'il veut avec Cassie. Car c'est le temps qui rend plus ou moins fou tous les détenus. Et on en arrive à faire n'importe quoi au bout d'un moment.

    D'ailleurs, plusieurs handicaps s'offrent à Cassie : l'absence de lumière, les médicaments dans la nourriture, la torture psychologique de Louis et l'angoisse. Même si elle est très forte, au bout d'un moment, Cassie cèdera, qu'elle le veuille ou non.

    Un chapitre noir à tout point de vue (lol) et qui ne me laisse guère espérer une suite heureuse. Personne ne sait où est Cassie, Louis est très précautionneux... quoique... Il aurait pu éviter la rencontre avec Julien. Je me demande si ce n'est pas le petit grain de sable dans les rouages. A voir dans la suite ^^.

    Bref, un chapitre qui m'angoisse et que je n'ai guère aimé (pas par ton écriture, mais par la confrontation entre Louis et Cassie et que la jeune femme soit ainsi torturée). Mais je suivrai la suite avec plaisir. ♥

    (et après cette histoire, tu les laisses vivre en paix tes sims, hein ?^^).

    Je suis ballotée ainsi entre la peur, l'angoisse et l'attente du pire. Ce n'est pas confortable, bien sûr. Je ne sais pas où tu nous emmènes. Mais j'envie de dire : surprends-nous encore !

    ♥♥♥

      • Lundi 20 Mars à 12:48

        Dès l'épilogue de "Même le lilas blanc a une ombre", on sait  que Louis trouvera Cassie pour le pire, comme il se doit et sans que personne n'y puisse rien :/  Ce n'est donc ici que l'illustration de ce qui est prédit.   Et que Louis obtienne ce qu'il désire de Cassie, à mon avis, ne changera rien.  Mais bon, tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir :o

        Et merci de me lire quand même et malgré tout.  Il y avait déjà de la noirceur dans le premier volet mais celui-ci me semble encore plus ténébreux.  Pardon pour les angoisses :/

        (il faut voir :D )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :