• Chapitre III : Nouvelle ville, nouvelles vies.

    Screenshot-88.jpg

     

     

    C'était devant cette nouvelle maison que le taxi nous avait déposées.

    Monte Vista avait une couleur de nostalgie qui allait bien avec mon humeur.  

    Moi, j'avais juste envie de me mettre dans un coin et de bouder. Je m'ennuyais déjà ici, je m'ennuyais de ma maison, de mes jouets, de ma jumelle.  Le voyage avait été long et silencieux. Aucune de nous trois n'avait parlé.  Il y avait pourtant tant à dire.  

    Babou fut la première à se décider: 

    -  "Maman, on va rester longtemps ici?  Quand papa va-t-il nous rejoindre?

    Maman avait commencé par serrer Babou dans ses bras, puis moi. 

     

    Screenshot-89.jpg
     

    Screenshot-90.jpg

     

     

     Ensuite, les mots terribles qui scellèrent mon destin se précipitèrent hors de la bouche de ma mère:

     - "Ceci est notre nouvelle maison.  Elle symbolise notre nouvelle vie.  Et votre père ne viendra jamais nous y rejoindre."

     Babou s'étrangla:

     - "Pourquoi?"

     Elisa, ma mère, s'abîma dans un long silence.  Elle semblait chercher ses mots.  

    Maman, si elle raconte les histoires comme personne, n'est pas très douée pour dire la vie, les sentiments, les rêves, ce qu'elle pense ou ressent.  C'est comme si personne ne le lui avait appris.  Et maintenant que j'y pense, je réalise que je ne sais rien de son passé, de son enfance, de ses parents - si elle en a eu.

    -  "Disons que j'ai décidé de partir et de quitter papa parce que c'était mieux pour nous de nous séparer.  "

     J'aurais bien hurlé tant j'eus l'impression que mon corps se coupait en deux.

     - "Mais, maman... si papa ne nous rejoindra pas, nous aurons le droit d'aller le voir?  puis Zabou et ...Lilou??? "

     Le prénom Lilou s'étrangla dans ma gorge.

    Babou ajouta:

     - "Oui, même si vous ne vous aimez plus, nous, on s'aime encore.  Je t'aime, maman, mais j'aime aussi papa."

     Elisa, ma mère, a secoué la tête.

     - "Bien sûr, bien sûr...  nous verrons... plus tard..."
    Ses paroles étaient aussi vagues que son regard.  Cela m'a agacée mais avais-je le choix?  Je savais qu'elle ne m'en dirait pas plus.  

    Je tentai tout doucement de retrouver une respiration normale et de calmer mon coeur meurtri qui battait si fort que cela me faisait mal.  

    Un peu plus tard, ce jour-là, je profitai que maman se mette au piano.  C'est toujours ce qu'elle fait lorsqu'elle est stressée.

     

    Screenshot-16 (2).jpg



    Et je convoquai immédiatement Babou dans ma nouvelle chambre pour un conseil de famille exceptionnel.

     

    Screenshot-4 (2).jpg

     

     

     Lou : 

    -"Babou, que penses-tu de tout ça?"

     Babou:

    - "Maman nous ment."

     Lou:

    - "Evidemment qu'elle nous ment!  Ou en tout cas, elle ne nous raconte pas tout.  Papa et elle, ils s'aiment très fort.  C'est sûr qu'ils ne se séparent pas pour ça." 

     Babou acquiesça.

    - "C'est clair.  Et souviens-toi des signes, Lou..."

    Certes, mais nous n'étions pas plus avancées.  Babou finit par hausser les épaules:

    - "De toute façon, ça ne sert à rien de savoir ce qui s'est passé.  Le résultat est le même.  On pourrait en parler pendant des heures, ça ne changerait rien."

    Et là, je compris que Babou se sentait coupable.  Toujours cette histoire de princesse (?).

    Je ne fis pas comme maman, je lui posai directement la question.

    - "Tu penses que tout est de ta faute, n'est-ce pas?  Que c'est parce que tu es une princesse?  que maman s'est sauvée pour te protéger?"

    Babou:

    - "Un peu."

     Lou:

    - "C'est possible mais ce n'est pas sûr et je ne vois pas et pourquoi nous séparer ainsi?  Se partager les enfants?"

     Babou:

    - "Tout simplement pour protéger mes héritières.  Si je disparais ce sera toi ou Lilou ou Zabou... qui hériterez de mon trône.  C'était mieux de nous séparer, c'est ce que maman a dit."

    Je dus avouer que sa théorie tenait debout.

    Pleine d'espoir, je dis:

    - "Tu pourrais renoncer au trône et alors, papa et maman n'auraient plus de raison de vivre séparés et nous pourrions rentrer à la maison."

    Malheureusement, Babou secoua la tête.

    - "Ce n'est pas aussi simple que cela.  Pour renoncer au trône, il faudrait que j'aie découvert mon royaume.  Or, là, on me garde au secret.  Sinon, tu penses bien que je sacrifierais immédiatement mon royaume pour notre famille."

    Bizarrement, je n'en étais pas complètement convaincue.

    Babou:

    - "Pour l'instant, faisons comme si on croyait maman, faisons ce qu'elle nous dit, attendons de voir si papa nous contacte, essayons de nous habituer à notre nouvelle vie."

     Je dis "oui" à Babou, l'enlaçai, mais déjà j'avais une autre idée en tête.

     

    Screenshot-5 (2).jpg

     Dès que Babou eut quitté ma chambre, je m'installai devant mon ordinateur.

    Screenshot-46.jpg

     

     

    Lilou et moi nous étions inscrites sur un site de jeux où les membres pouvaient s'affronter.

    Mon pseudo était "Loup" et celui de Lilou "mi-loup".

    Sur ce site, nous pouvions discuter avec les autres joueurs via une salle de chat, si les membres étaient connectés ou envoyer des messages privés, dans une autre section.

    C'est ce que je fis puisque mi-loup n'était pas connectée.

    Ce site était totalement anonyme et personne d'autre que nous ne savait que nous y jouions ni connaissait notre mot de passe.  C'était l'endroit parfait pour tenter d'entrer en contact avec Lilou.

    Je souris et je me lançai donc sous mon pseudo à écrire ce message:

     chat2.jpg              "Ma chère Lilou,
    Le temps passe et avec lui mon espoir de te revoir un jour. Maman nous a annoncé ce matin à Babou et moi que tout était terminé, qu'elle avait quitté papa.

     J'ai tellement peur, Lilou.  Tellement peur que tu m'oublies, que tu m'en veuilles, qu'il te soit arrivé malheur.

    Que s'est-il passé, Lilou?  Pourquoi nos parents se sont-ils séparés?  Pourquoi nous ont-ils séparées?  Le sais-tu?  

    Qu'est-ce que papa t'en dit?

     Voudras-tu bien me répondre?  Je t'en prie, réponds-moi.

     Ma chère Lilou, je t'embrasse comme je t'aime et attends avec impatience d'avoir de tes nouvelles.

    Signé: ta lou."

     

    J'ai relu mon texte puis le coeur battant, j'ai appuyé sur "Enter".  

     Une bouteille à la mer, un message plein d'espoir.  Pourvu que Lilou me lise, pourvu qu'elle me réponde.

     

    -------------------

     

    Les jours passèrent mais je n'avais toujours pas de nouvelle de Lilou.  Mon message restait désespérément "non lu".

     Mon inquiétude grandissait.

     La vie doucement faisait son chemin à la maison.

     Maman engagea Annette pour veiller sur nous.

     

     Screenshot-104.jpg


     Elle était vraiment très gentille, peut-être plus encore que Angèle et elle ne s'énervait jamais au moment de mes devoirs, lorsque je ne comprenais rien.

     A l'école, je dois avouer que je n'arrivais pas bien à me faire des amis.  C'était compliqué.  Les élèves de ma classe m'ennuyaient.  Non, je n'avais pas envie de poser des pièges et non, je n'avais pas envie de faire des batailles de polochons... Alors, évidemment, ils ne m'aimaient pas beaucoup puisque je n'étais pas très drôle et les autres aiment qu'on les fasse rire, c'est connu, sinon ils vous tiennent à l'écart et c'est ce qui se produisait pour moi.

     

    Maman s'occupait de son nouveau potager.  

     

    Screenshot-94.jpg

     

     

      Elle découvrit les joies du four à bois et nous prépara de merveilleux repas. 

     

    screenshot_original (3).jpg

     

     

     Si nous discutions, c'était toujours en présence d'Annette.

    Je soupçonnai d'ailleurs maman de l'avoir engagée aussi pour ça. 

    Plus jamais papa ou nos soeurs n'entrèrent dans nos conversations. 

     

    Screenshot (2).jpg

     

     

     Babou reprit son meilleur rôle dans la vie. 

     

    Screenshot-12 (2).jpg

     

     

     Moi, je continuai à m'exercer à être une grande cuisinière. Cela me plaisait de plus en plus de faire des petits plats.  Ils s'amélioraient d'ailleurs de fois en fois.  J'étais très fière de moi.



    screenshot_original (1).jpg

     

     

     Babou reçut son insigne des scouts et ne tarda pas à frimer devant maman qui adora ça. 

     

    Screenshot-60.jpg

     

     

     Maman changea de style vestimentaire pour mieux se couler dans le décor de Monte Vista: gris et nostalgique.

    Même si ce n'est pas vrai, c'est comme ça que je perçois la ville de mon exil.

    Hidden Springs et ses vertes et brillantes végétations me manquaient presque autant que la mer au marin qui ne peut plus que regarder passer les bateaux depuis le rivage.

     

    Screenshot-95.jpg

     

     

    Elle changea aussi de vêtements de travail et sur le coup, j'avoue que je me posai sérieusement la question de savoir si je voulais vraiment devenir cuistot et porter un jour ce genre d'habit.

    Non mais franchement, les chaussures, c'est pour faire du golf, non? mouaaarrrfff... mouaaaarrrfff... Meuh non, je ne me moque pas du tout!

     

    Screenshot-100.jpg

     

     

     Babou continuait en bonne princesse à convoquer sa cour et râlait toujours lorsque je préférais m'occuper de mes devoirs que de répondre à l'ordre du jour.

    Depuis notre déménagement, mon altesse sérénissime avait perdu sa couronne et j'avoue que ça ôtait malgré tout de son panache impérial qu'elle maintenait pourtant avoir, le crâne chauve.

    Mouaaaarrrfff ... mouaaaarrrrfff... Meuh non, je ne me moque pas.

     

    Screenshot-68.jpg

     

     

    Le temps passa tant et si bien que c'est en pleine audience royale que ma petite princesse fêta son anniversaire sous mes applaudissements.

     

    Screenshot-70.jpg

     

     Screenshot-73.jpg

     

     

    Maman lui proposa immédiatement de l'emmener chez le coiffeur et de lui offrir un petit relooking.

    Ma soeur accepta et choisit le rose princier distingué comme couleur phare de sa tenue quotidienne, bien sûr.

    Ma foi, je dois avouer qu'effectivement, elle avait un air de princesse, ma Babou.

     

    Screenshot-75.jpg

     

     

    Malheureusement, avec le déménagement, Babou avait vu ses notes scolaires dégringoler de A à C et elle hérita du trait "Excessive".

    Bah, je trouvais que cela lui allait bien.  Excessive en tout, et même en amour, Babou était sûrement l'une des personnes les plus excessivement attachantes que je n'aie jamais rencontrées et excessivement drôle lorsqu'elle tentait d'imiter l'éléphant, juste pour me faire rire.  Parce qu'elle adorait mon rire, disait Babou.  Moi aussi, j'aimais l'entendre rire. 

     

    Screenshot-89.jpg 

     

    C'est le soir de l'éléphant, alors que je riais toujours en m'asseyant derrière mon ordinateur que je découvris que mon message à Lilou portait désormais le statut "lu" et que s'affichait la notification selon laquelle j'avais un nouveau message.

    Oui, c'était ça: la réponse de ma jumelle.

    Fébrile, tremblante, tellement heureuse d'avoir de ses nouvelles et tellement angoissée aussi, j'ouvris le message.

    Ce que j'y lus me fit l'effet d'un ouragan de perplexité, un mélange de joies et de souffrances.  Avide, je dévorai les mots de ma soeur jumelle, me faisant l'effet d'être cannibale de sa vie, tant j'étais avide d'elle, tant son absence était pour moi un gouffre de vide. 

     

    Screenshot-134.jpg

     

     

     

    (à suivre)

     -----------------

    « Chapitre II : Les signesChapitre IV : La réponse de Lilou. »
    Pin It

  • Commentaires

    4
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 19:25

    En fait, j'ai tous les disques additionnels mais je joue rarement avec Animaux et Cie parce qu'il est vraiment très instable sur mon ordinateur et me causent de nombreux "bugs".

    3
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 18:18

    J'en suis maintenant au chapitre VIII !! Quels disques additionnel as-tu ? 

    Moi j'ai :

    - Sims 3 (normal)

    - sims 3 animaux et cie 

    - sims 3 ile de rêves 

    - sims 3 saison

    2
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 18:13

    Merci beaucoup, Tigreremix.  Je suis très touchée. 

    1
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 17:45

    J'adore cette histoire ! Viiiite ! Je vais lire la suite !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :