• Chapitre IV : La réponse de Lilou.

    chat1.jpg            Ma chère Lou, bonjour!

    Quel plaisir d'avoir de tes nouvelles.  Je n'avais pas deviné que tu avais envie de parler avec moi, que tu me cherchais. 

    Tu me demandes ce qui s'est passé.  En fait, rien que tu ne saches déjà, je crois, du moins, en partie. 

    Ce jour-là, c'était la maison du bonheur.

    Il y avait toi et moi qui faisions ensemble nos devoirs et des photos stupides. 

     

    Screenshot-62 (2).jpg 

    Screenshot-64.jpg 

     

    Il y avait papa et maman qui s'aimaient et qui faisaient de la musique ensemble : 

     

    Screenshot.jpg

     

    Screenshot-37.jpg 

     

    Il y avait toi et moi qui nous aimions:  

     

    Screenshot-69.jpg 

     

    Il y avait Babou et moi qui nous aimions.  

     

    Screenshot-52.jpg

     

     

    Il y avait aussi papa et Babou qui s'aimaient.

    Il y avait maman qui aimait Zabou. 

     

    IScreenshot-28.jpg

     

    Bref, nous étions la famille M'amour, pleine de bisous, pleine d'étreintes, pleine de chaleurs, pleine de tendresse.  Tous ensemble et unis, nous n'étions jamais très loin les uns des autres. 

     

    Screenshot-34.jpgScreenshot-33.jpgScreenshot-32.jpg


    Et puis ce jour-là, il y a eu papa qui est parti donner un concert.

    Moi qui ai vu maman qui disait au revoir à Zabou, à sa façon.

     

    Screenshot-55.jpg 

     

    Elle vous a appelée toutes les deux.  Je vous ai vues monter dans la voiture et disparaître.

    A moi, maman n'a pas dit au revoir.  Elle ne m'a pas serrée dans les bras.  Elle m'a laissée seule, sans un mot.

    Elle a "oublié" de me dire au revoir. 

     

    Screenshot-48.jpg 

     

    Je ne vous en veux pas à Babou et toi.  Vous ne saviez pas que c'était pour toujours que vous partiez.

    Et en fait, je n'en veux pas à maman non plus.  Maman n'a jamais su dire les choses, même si elle raconte si bien les histoires.

    Moi, je l'avais vue dire adieu à Zabou.  Je savais qu'il n'y avait plus de maison du bonheur.  J'aurais pu, moi, courir derrière elle et la supplier de rester avec moi, de ne pas m'abandonner. Mais je ne l'ai pas fait.  C'est pour ça aussi que je ne lui en veux pas.  Tu peux le lui dire si tu veux. 

    Ensuite, papa est revenu.

    Il n'est pas rentré tout de suite dans la maison.  Une journaliste l'avait suivi et il la laissait le prendre en photo.  Il en a profité pour arroser un peu le potager de maman.  Il disait en riant que ça donnait une image positive du musicien de rock qu'il était.

     

    Screenshot-91.jpg

     

    Je l'avais vu par la fenêtre, je me suis précipitée pour lui dire que maman était partie avec vous deux.

     

    Screenshot-95.jpg

     

     

    D'abord, il ne m'a pas crue, bien sûr.

    Si j'avais été un bambin, il m'aurait soulevée dans ses bras et et attaquée avec la pince.

    Là, il m'a simplement dit :

    - " Elle est sûrement à la librairie."

    J'ai grimacé:

    - "Je ne crois pas, papa."

    Il m'a serrée contre lui.

    - Ne t'inquiète pas.

    Il est rentré et bizarrement, son premier réflexe fut de s'installer à son ordinateur.

     

    Screenshot-98.jpg

     

     

    Il a écarquillé les yeux et il s'est précipité sur Zabou.

     

    Screenshot-101.jpg

     

     

    Et il m'a crié:

    - "Vite, Babou, dans le taxi, on va la rattraper!!!"

     

    Screenshot-103.jpg

     

    Nous avons roulé et tourné et tourné dans la ville.  Parfois, papa descendait, il regardait au loin.  Il maudissait son portable parce que maman n'en avait plus depuis un bon moment.  Puis, il revenait dans l'auto et serrait très fort ma main en disant :

    - "Ne t'inquiète pas, Lilou.  Tant que nous sommes ensemble, tous les deux, ça ira très bien."

    Tu me demandais ce que papa avait dit et bien voilà, c'est cela qu'il m'a dit.

    Puis la nuit est tombée et papa a demandé à la dame qui conduisait le taxi de nous mener à l'aéroport.

    Il m'a expliqué que ce n'était pas possible de rentrer à la maison.  Pas sans maman.

    Il a étouffé un sanglot et serré plus fort Zabou contre sa poitrine et il a embrassé doucement ma main.

    Nous étions seuls mais ensemble.  Je n'avais pas peur. 

    J'ai posé la tête contre son épaule et je me suis collée à lui pour qu'il sache qu'il pouvait compter sur moi et que je lui faisais confiance.

    J'ai fini par m'endormir.

    Je n'ai aucun souvenir de notre voyage jusqu'à notre nouvelle maison.

    Regarde, j'ai fait une photo.  Je te la montre.  Elle est trop belle, ma nouvelle maison:

     

    Screenshot-23 (2).jpg

     

     

    Et l'endroit est trop beau, lui aussi.  Oui, moi, Lilou, je vis sur une île paradisiaque: avec la mer, la plage, des hôtels.  C'est vraiment trop gai.  Papa m'a vraiment gâtée.

    Tu voulais des nouvelles de moi:

    Et bien, je continue à peindre, évidemment!

     

    Screenshot-5.jpg

     

     

    Papa m'a réservé tout un pan de murs pour exposer mes chefs d'oeuvre!! 

    Papa m'a offert un nouveau vélo aussi!!!

     

    Screenshot-148.jpg

     

     

    Il a engagé Raymondo pour s'occuper de moi lorsqu'il est au travail.

    Raymondo, il est trop drôle.  Il parle comme un pingouin; enfin comme j'imagine que les pingouins parleraient s'ils savaient par

    Et tu vois, sa coupe de cheveux ressemble à une grattounette.   Pourtant, il ne gratte pas d'un poil.  Au contraire, il est très doux.  Oui, il est vraiment gentil avec moi, en tout cas.

     

    Screenshot-146.jpg

     

     

    Avec papa, tu sais bien, c'est tout de suite la fête.

    Je me plaignais de ne connaître personne ici.

    Alors papa m'a dit :

    -"Hé, ma petite surfeuse, tape m'en cinq et je t'apprends comment on se fait des amis!"

     

    Screenshot-12.jpg

     

     

    J'ai signé le surfeur et papa a tenu sa parole.

    Il m'a emmenée au parc et m'a montré comment on devenait ami avec des gens.

     

    Screenshot-16.jpg

     

     

     Je l'ai imité et c'est comme ça que j'ai rencontré mon nouveau meilleur ami.  Il s'appelle Philippe Han.  Il est trop coooool!  Je l'adore et si je pouvais, je ferais comme papa avec sa copine Anna-Lola, je lui proposerais d'emménager avec nous, tellement nous nous amusons bien tous les deux.

    J'ai une photo de nous, je te la montre aussi.

     

    Screenshot-22.jpg

     

     

    Il a gagné cette fois-là, mais parfois, il perd aussi tu sais.

    Je me réjouis d'être à demain et de le retrouver à l'école.  Il me fait trop rire.

    Ah oui, je te parlais d'Anna-Lola.  Elle vit avec nous, maintenant.

    Je suis contente parce que papa ne pleure plus depuis qu'elle est là. Et elle l'aide vraiment beaucoup.  Elle est un peu comme ma nounou-maman.  Elle est super!

     

    Screenshot-23.jpg

     

     

    Elle fait la cuisine avec talent et me prépare de bons petits plats succulents.

     

     Screenshot-145.jpg

     

     

    Elle s'occupe de Zabou avec beaucoup de tendresse et de savoir-faire, pourtant, elle n'a pas d'enfant.  Je pense qu'elle doit avoir le gêne maman dans son sang. 

     

    Screenshot-143.jpg

     

     

    Elle me lit des histoires aussi.  Elle prend les voix des personnages et le fait trop bien, surtout la voix de Mimi Sims, tu sais, la petite souris qui fait des bêtises tout le temps?

     

     Screenshot-39.jpg 

     

    Et le plus génial: elle peint aussi!!!  Elle adore mes peintures et elle me donne des petits conseils pour m'améliorer.  Elle le fait si gentiment, si tu l'entendais, tu l'adorerais aussi. 

     

     Screenshot-153.jpg 

     

    Oh tiens, cette photo a été prise le jour de l'anniversaire de Zabou!!

    Regarde: 

     

    Screenshot-154.jpg 

     

    Elle est devenue une charmante bambine, notre soeur, tu ne  trouves pas? 

     

    Screenshot-155.jpg 

     

    Elle a déjà changé depuis.

    Anna-Lola lui a appris à utiliser le pot. 

     

    Screenshot-159.jpg 

     

    Papa lui a appris à marcher. 

     

    Screenshot-186.jpg 

     

    Anna-Lola lui a appris à parler aussi.

     

    Screenshot-202.jpg 

     

    Et moi, je lui ai appris à faire des câlins à la façon des Lol parce que tu sais, ma Lou, mon rêve serait de vivre encore dans la maison du bonheur avec des m'amours et des bisous et des tendresses partout. 

     

     Screenshot-200.jpg 

     

    Parce que oui, j'ai ce rêve-là et que j'ai entendu Raymondo dire à Anna-Lola: 

    - "N'oubliez pas mademoiselle, que ces enfants ne sont pas les vôtres.  Qui veut éviter de se piquer ne saisit pas la tige de la rose à pleine main." 

     

    Screenshot-157.jpg  

     

     Et j'avais vu aussi le regard triste d'Anna-Lola devant les portraits de maman.

     

     

     

    Screenshot-144.jpg 

     

    J'ai demandé à papa de les décrocher.  Il l'a fait immédiatement. 

     

    Screenshot-150.jpg 

     

    Je lui en suis reconnaissante.

    Depuis, comme je l'avais prévu, Anna-Lola a tenté sa chance avec papa.  Il a eu l'air dans un premier temps de ne pas réagir.  Pourtant, elle fait trop bien la fille qui admire trop l'homme et qui craque pour lui.

     

    Screenshot-165.jpg

     

     

    Mais peu après... comme quoi, il faut savoir persévérer:

     

    Screenshot-172.jpg

     

     

    Les coquins, hein?!!

    Et sur le mur de la cuisine est apparue un nouveau portrait d'amoureux: yyyeeeessss!!!!

     

    Screenshot-169.jpg

     

     

    Anna-Lola a souri.  Je crois que vraiment, elle est aussi heureuse que moi d'être à la maison.  Et je pense que si tout se passe bien, elle, elle ne partira pas.

    Tu vois, ma Lou, tout se passe très bien pour moi et papa et Zabou aussi.

    Prends soin de toi, ma chère Lou.  Je t'aime infiniment et c'est ainsi que je t'embrasse.

     

    Signé : Ta Lilou. 

     

     

     

     (à suivre)

     

    « Chapitre III : Nouvelle ville, nouvelles vies.Chapitre V : Grenouilles, amitié et premier amour. »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :