• Chapitre V : Jour J - 22 (plus tard)

     

     

    Les orphelins de l'Apocalypse

     

     

     

     Chapitre V : Jour J-22 (plus tard)

     

        Bertrand, depuis la veille, était en proie à des sentiments contradictoires.  Il ne savait s'il devait raconter ou non ce qu'il avait vu.

     

     

          Sophie était à l'évidence celle vers qui il aurait dû se tourner et Bertrand avait tenté de lui parler ce soir-là.  

     

    Chapitre V : Jour J -

     

           Il avait finalement renoncé à lui faire aveu de ce qui lui brûlait les lèvres, il sentait que Sophie n'était pas prête à l'écouter, que ses révélations devaient être confirmées, sûres, analysées et non douteuses comme elles l'étaient à cet instant précis.

     

    Chapitre V : Jour J -

     

           Alors spontanément, il s'était tourné vers Evy.  Evy doutait de tout et de tout le monde, tout le temps.  C'était la personne idéale pour aborder un sujet obscur.

           Evy avait tout de suite compris que quelque chose clochait et embêtait Bertrand.  Elle s'était laissée guider à la table d'échec et en y prenant place avait lancé, montrant qu'elle n'était pas dupe du subterfuge mis en place par Bertrand.

     -  Tu voulais me parler... je t'écoute.

     

    Chapitre V : Jour J -

     

        Bertrand inspira profondément et se lança: 

      -  Crois-tu qu'il soit possible que Eunice et Amarice ne soient pas morts?

        Evy plissa les yeux.  Elle se remémorait le saut dans le vide, l'atterrissage dans la mer froide et agitée, les minutes et les heures qui suivirent.  

     

    Chapitre V : Jour J -

     

        Evy n'avait pu garder un œil attentif à la fois sur elle et ses compagnons tout ce temps, à chaque instant, trop préoccupée par sa propre survie.  Elle ne pouvait  affirmer qu'elle savait, avant le comptage sur le pont du bateau qui les avait repêchés, qu'ils n'étaient plus sept.  A vrai dire, elle ne savait ni quand ni comment Eunice et Amarice avaient disparu.

        Elle énonça donc simplement:

        -  Imaginer qu'ils sont morts est la théorie la plus évidente.

      Bertrand s'agita un peu sur sa chaise.

        -  Que penserais-tu si je te disais que l'un d'eux a tenté d'entrer en contact avec moi?

       Evy tenta de digérer l'information puis:

        -  Si tu me disais cela, je m'inquiéterais pour toi.  

        Elle se mordit la lèvre.

     

    Chapitre V : Jour J - 

      

       Bertrand la regarda attentivement, cherchant à savoir s'il devait ou non persévérer ou  laisser tomber sa confidence et la détourner en blague douteuse.

     

    Chapitre V : Jour J - 

     

           Bertrand choisit le risque et la vérité.

           -  Ce que je vais te dire va sans doute te choquer mais hier, alors que je passais devant le miroir, installé au grenier, j'ai vu Amarice.  

     

     

              -   Il était debout dans une pièce sombre, sans fenêtre, il me regardait et je pense qu'il voulait me parler. 

     

    Chapitre V : Jour J -

     

             Evy se concentra un petit moment et déclara d'un ton sans appel:

             - Ce que tu as vu ne peut pas être Amarice, tu m'entends.   N'en parlons plus!

           Bertrand parut surpris par le ton sans appel d'Evy, il en resta sans voix.

     

    Chapitre V : Jour J - 

     

     La fillette se leva, il la suivit, presque plus furieux que déçu par son attitude.

     

    Chapitre V : Jour J -

     

                  Evy voulait protéger son compagnon du reste du groupe, elle aurait sans doute dû le préciser à Bertrand, se montrer moins autoritaire mais bouleversée par l'aveu qu'il venait de lui faire, elle n'avait pas été capable de réagir autrement qu'en niant l'évidence.

                  Elle avait pressenti plus tôt dans la journée qu'il se passait une étrangeté dans le manoir.  Ce matin-là, Elle s'était précipitée à toutes jambes vers le car scolaire comme poursuivie par une ombre maléfique, comme pour fuir cette étrange bicoque ou plutôt ses trop nombreux miroirs.

     

    Chapitre V : Jour J - 

     

               Evy, elle aussi, se sentait attirée par sa propre image, mais il ne fallait pas céder à la tentation et il ne fallait surtout pas répondre à l'appel du dedans.

             Après les cours, elle n'était pas rentrée avec les autres au manoir.  

     

    Chapitre V : Jour J - 22 (plus tard)

     

           Elle s'était faufilée dans le cimetière.  C'était, lui semblait-il, un des seuls endroits de Hidden Springs à peu près vide de gens.  Evy avait besoin de calme et de sécurité.

     

    Chapitre V : Jour J -

     

                 Après s'être occupée de ses devoirs, elle avait plongé la main dans son sac à dos et en avait sorti le livre sur les mythes et légendes d'Hidden Springs, elle voulait relire le passage relatant les exploits des sept, ayant déversé une part de magie dans les eaux et rivières de cette étrange contrée.

     

    Chapitre V : Jour J - 

     

        "Au crépuscule d'un hiver sans fin, à l'heure où la lumière rejoint l'obscurité pour s'y confondre, les Sept entamèrent leur combat.  Leurs larmes et leur sang se mêlèrent à l'eau des rivières, à la brume et à la bruine.  Leurs douleurs, leur détresse, leurs cris  se répandirent dans la vallée, semant effroi et terreur parmi les vivants. Mais bientôt le silence se fit, le combat du bien contre le mal était terminé. L'eau devint source de jeunesse. Le bien avait-il triomphé du mal ou était-ce l'inverse?"

          Tout à sa lecture, Evy n'avait pas entendu des pas s'approcher et ce furent des paroles indistinctes qui finirent par lui faire relever la tête.

           A quelques pas d'elle, Monsieur Harrold Denoël, le psy en mission auprès des orphelins, semblait en vive conversation avec les restes d'une personne enfouie sous une pierre tombale.

     

    Chapitre V : Jour J -

     

               Evy, importunée, avait hésité à changer de place, tout simplement, en silence et sans se faire remarquer.  Cette idée avait eu pour le moins le mérite de l'amuser quelque instant, mais la curiosité avait été plus forte et elle s'était avancée vers Harrold.

     

    Chapitre V : Jour J - 22 (plus tard) 

     

             -  Quelle surprise, Monsieur Denoël, de vous voir ici. 

             Harrold s'était tourné vers l'enfant surpris.

             -  Oh Evy, bonjour.  Que fais-tu donc ici?      

           -  Je cherchais le calme.  Je n'avais pas envie de rentrer au manoir.  Et vous?

              Harrold avait haussé les épaules.

          - De temps à autre, je viens me recueillir sur la tombe d'une personne qui m'est chère.  C'est la maman d'Elizabeth, si tu veux savoir, Vénus Lol, qui est enterrée ici.

    Un petit sourire avait traîné sur les lèvres d'Harrold, un très court instant.

     

    Chapitre V : Jour J - 22 (plus tard)

     

                  -  C'est à cause d'elle, de cette Vénus Lol, que vous êtes venu vous installer à Hidden Springs et que vous avez arrêté votre travail?

                    - Non, ce n'est pas à cause de Vénus, c'est grâce à Elizabeth.

         Evy avait hoché la tête, elle avait saisi la différence.

                   -  Et toi, Evy?  Raconte-moi, où est ta famille, d'où viens-tu?

          La gamine avait grimacé.

                    -  Je ne sais pas. 

           Et elle avait ajouté, de la déception dans la voix.

                     -  Je pensais que vous ne vous intéressiez qu'à nous aujourd'hui, que ce que vous vouliez, c'était  nous aider à être bien parmi les autres.

     

    Chapitre V : Jour J - 22 (plus tard)

     

           Evy avait secoué la tête.

                  -  Tout le monde ment, ici.

          Le regard de Harrold s'était fait perçant.

                  -  Autant que toi tu mens, Evy, en soutenant que tu ne sais pas d'où tu viens et pourquoi tu es ici par exemple.

     Cette fois, cela avait été sur les lèvres d'Evy que s'était dessiné un petit sourire.  Elle avait répliqué en se sauvant :

                 - Je dois rentrer, ils vont finir par s'inquiéter...  A ciao, M'sieur Harrold!

             De retour au manoir, elle avait trouvé les siens installés au salon, occupés à terminer leurs devoirs.  Evy était très intelligente, plus que la moyenne et le petit génie qu'elle était, était bien plus rapide que les autres pour toutes les tâches intellectuelles qu'on pouvait lui donner à accomplir.  

     

    Chapitre V : Jour J - 22 (plus tard) 

     

           Un court instant, Evy s'était interrogée sur l'absence de Bertrand mais avait été distraite par Madame Alexa qui selon toute vraisemblance continuait sa mue et ses tentatives de séductions du brave Geoffrey.  Elle était canon, Madame l'assistante sociale, en fait.    

     

    Chapitre V : Jour J - 22 (plus tard)

     

               C'était intéressant d'observer quel côté des gens ressortait au contact des rescapés de l'Apocalypse.  Evy avait beau avoir été prévenue, elle en restait malgré tout étonnée, surtout qu'il fallait peu de temps, apparemment, à la face cachée des gens pour se révéler.

                     Ce soir-là, le regard plongé dans le jour couchant, Evy se reprochait son attitude envers Bertrand, se reprochait de n'avoir pas immédiatement compris que toute sa journée n'avait été qu'une succession de funestes présages.  Elle se promit dès le lendemain d'aller à la rencontre de Bertrand et de lui présenter des excuses.

     

    Chapitre V : Jour J - 22 (plus tard) 

      

                Evy,  ferma les yeux, ce soir-là, tard dans la nuit, s'endormit sans se douter que l'un des siens s'était levé, était descendu sur la pointe des pieds, avait tisonné le feu ouvert avant d'en répandre quelques brindilles de ci de là... L'incendie ne tarderait pas, avec un peu de chance, très rapidement, le manoir partirait en fumée et ses habitants avec ...

     

    Chapitre V : Jour J - 22 (plus tard)

    Chapitre V : Jour J - 22 (plus tard)

     

     

     (à suivre...)

        

    « Ailleurs 1. Jour J - 22, à l'aubeChapitre VI : Jour J - 18 »
    Pin It

  • Commentaires

    7
    Dimanche 27 Juillet 2014 à 17:45

    ps: c'est vrai qu'elle est conon l'assistante sociale lol 

    6
    Dimanche 27 Juillet 2014 à 17:45

    mais qui a bien pu provoquier un incendi? le mystere s'épaissi de plus en plus. Tout le monde ment, oui c'est vrai ou du moins tout le monde cache des choses.

    qui est Amarice, les enfants sont ils vraiment des enfants? est-ce le bien ou le mal qui triomphera.. a suivre ♥

    5
    Vendredi 30 Mai 2014 à 08:20
    Sylvania

    Le mystère s'épaissit encore avec ces miroirs qui renvoient autre chose et cet incendie déclenché par l'un des enfants. Qui ? Pourquoi ?
    Un passage en particulier m'a frappée, "C'était intéressant d'observer quel côté des gens ressortait au contact des rescapés de l'Apocalypse. [...] Il fallait peu de temps, apparemment, à la face cachée des gens pour se révéler." Tu n'as pas idée à quel point ça m'intrigue !
    Bravo madame l'auteur ! Je suis toujours plus pressée de découvrir la suite !  ^^

    4
    Lundi 26 Mai 2014 à 15:08

    Elle n'est pas la seule à être génée par cette maison avec trop de miroir..

    Super chapitre comme d'habitude^^

    3
    Lundi 26 Mai 2014 à 13:26

    Tant de secrets tournent autour d'Amarice ! 

    J'ai beaucoup aimé le passage du livre ( encore une fois lol).
    On ne sait pas si finalement le bien a triomphé !

    "L'eau devint source de jeunesse" Est-ce la raison pour laquelle Amarice apparaît à l'âge enfant ? Beaucoup de questions me trottent dans la tête. Bonne intrigue !
    Evy est très intelligente ça se ressent. Cette discussion avec Arold, elle trouve l'excuse de partir vite fait bien. Elle en sait peut-être bien plus qu'elle ne le prétend ! 
    Ouille ! un feu, en espérant qu'il n'emporte pas avec lui les habitants du manoir...

     

    2
    Lundi 26 Mai 2014 à 13:25

    Un incendie ! Allumé par l'un des enfants ? Je ne vois qu'une possibilité : tenter de libérer Eunice et Amarice....

    Le mystère est toujours aussi épais, et la narratrice sait parfaitement maintenir le suspens !

    1
    Lundi 26 Mai 2014 à 12:21

    Bertrand aussi voit Amarice, décidément ça ne peut pas être une coïncidence... Je me demande se que ça cache et si Evy et dur envers lui c'est qu'elle en sait plus qu'elle le prêtant... Et voilà qu'un incendie se déclare, mais qui a fait ça? Vivement la suite j'adore.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :