• Chapitre VIII : Jour J - 15

     

    Les orphelins de l'Apocalypse

     

     

     

    Chapitre VIII : Jour J - 15

     

                Après l'école, ce jour-là, Elizabeth prit prétexte de profiter d'un des derniers beaux jours de l'été, de la piscine au manoir.

     

    Chapitre VIII : Jour J - 15

     

                    A première occasion, alors que tous étaient occupés, peu attentifs à elle, Elizabeth s'éclipsa.

                    Elle monta discrètement les escaliers jusqu'au grenier.

     

    Chapitre VIII : Jour J - 15

     

                       Et doucement, Elizabeth s'approcha du miroir. 

     

    Chapitre VIII : Jour J - 15

     

                 Ce n'était évidemment pas son reflet qu'elle cherchait dans le miroir, ce qu'elle cherchait, c'était l'Enfant, celui de son rêve, avec ses lunettes rondes qui tentait chaque nuit de lui parler, lui semblait-il.

     

    Chapitre VIII : Jour J - 15 

     

                  Elizabeth soupira, mi déçue, mi rassurée.  Personne n'apparaissait.  Elle s'apprêtait à reculer lorsque son image parut plus trouble.  Elizabeth fronça les yeux, tentant d'adapter sa vision qui se brouillait.

                      

    Chapitre VIII : Jour J - 15

     

                   Lorsque le trouble devint presque douloureux, Elizabeth ferma les yeux.  Un instant plus tard,elle les rouvrit et elle la vit.  Elle vit l'enfant dont parlait Madame Alexa, Elizabeth en était sûre même si elle ne pouvait confirmer qu'elle portait bien des chaussures rouges, seul son visage lui apparaissait mais aussi clairement que si l'enfant avait été effectivement en face d'elle.

     

    Chapitre VIII : Jour J - 15 

     

                    Le décor autour de l'enfant devint plus net et Elizabeth distingua une porte derrière la petite fille. 

     

    Chapitre VIII : Jour J - 15

     

                        La petite fille se laissa détailler, sans broncher, à peine inclinant son visage d'un côté puis de l'autre.

                      Il aurait été prudent qu'Elizabeth s'éloigne du miroir, n'avait-elle donc tiré aucune leçon de ce qui était arrivé à l'assistante sociale, dans ce même grenier, face à ce même miroir?

                      Elizabeth n'avait jamais été prudente et à cet instant, sa soif de savoir était trop grande et demandait à être satisfaite immédiatement, quitte à le regretter.  Elle s'obligeait juste à ne pas poser les mains sur le miroir.  Elle se souvenait qu'Alexa, avant d'être touchée par le coup avait eu ce geste malheureux.

                     La voix qui résonna ne retentit que dans la tête d'Elizabeth.  Au dehors, le silence était juste parfait, à peine troublé par le piaillement de quelques oiseaux à l'extérieur.  

          "Je suis Eunice, je suis de ceux que tu appelles Carl, Cyril, Bertrand, Sophie et Evy.  Tu as déjà rencontré Amarice, n'est-ce pas?"

             Le regard d'Eunice se fixa à celui d'Elizabeth.

          "Je peux t'offrir ce que tu désires, ce que tu veux de toutes tes forces.  Cela, je peux te l'offrir.  Le veux-tu?" 

     

    Chapitre VIII : Jour J - 15

     

                  Le souffle d'Elizabeth se fit court, son cœur se mit à battre à la volée, la faisant trembler des pieds à la tête.

                  "Mais de quoi parles-tu?"

                   "Je te parle de ce que je peux t'offrir..."

                   Une lumière douce envahit le miroir.

                  "Vois l'avenir qui pourrait être tien, si tu le veux, ainsi que tu le veux." 

     

    Chapitre VIII : Jour J - 15 

    Chapitre VIII : Jour J - 15Chapitre VIII : Jour J - 15Chapitre VIII : Jour J - 15

     

              "Harrold ne m'aimera jamais  ainsi, Eunice."

                 "Il le fera, si je le veux."

               "..."

            "Nous sommes liées, tu es venue à moi, tu m'as appelée, j'ai répondu à ton appel.  Ton avenir sera tel que je te l'ai montré ou ainsi..." 

     

    Chapitre VIII : Jour J - 15

     

                   "Imagine le pire qui puisse arriver à tes proches et multiplie-le puissance mille." 

                Elizabeth paniqua, le corps en proie à une sensation si bizarre qu'il était compliqué de l'expliquer et même plus tard, beaucoup plus tard, elle n'y parviendrait pas.  En désespoir de cause et d'argument, elle hurla:

              "Tu n'existes pas...!  Tu n'es qu'une hallucination!"

           Elizabeth voulait se détacher du miroir, de la vision mais elle regarda l'enfant se déplacer, malgré elle.

              "Je t'attendrai ici.  Apporte-moi un objet qui appartient à l'un d'eux." 

     

    Chapitre VIII : Jour J - 15

     

                Il y eut un zig, un zag et Elizabeth se retrouva à nouveau seule, face à son reflet.

     

    Chapitre VIII : Jour J - 15

     

     (à suivre...)

     

     

     

    « 2. Une nouvelle demeure3. Intra muros »
    Pin It

  • Commentaires

    8
    Maya
    Lundi 18 Août 2014 à 14:33

    Tiens, cela faisait longtemps que je n'avais pas commenté ici ! Désolée -_- 

    C'est impressionnant à quel point tu arrives à nous tenir en haleine ! Que va faire Elizabeth? That is the question ! J'adore l'ambiance que tu instaures dans ton histoire ! ^^ 

    7
    Samedi 16 Août 2014 à 23:16

    Merci beaucoup à toutes pour vos commentaires qui me touchent beaucoup.  J'ai tenté de travailler sur le visuel et je suis contente que le rendu vous plaise.

    Kaon, bien sûr que ton avis compte.  Tu dis : "parce que je vois leur relation comme celle d'un oncle et sa nièce," , c'est pourquoi Elizabeth répond à Eunice, après avoir vu son union possible avec Harrold, que celui-ci ne l'aimera jamais ainsi.  Quant à Elizabeth, elle ne confirme pas qu'Eunice a vu juste dans son désir d'être aimée d'Harrold amoureusement et non amicalement :)

    Et oui encore, Harrold avait les cheveux gris au moment de sa rencontre avec Elizabeth mais il n'était alors que fraîchement adulte ...  ceci dit, le temps passe et n'est plus si loin le moment où Harrold va devenir senior... :o  mais ceci est un élément qui fait partie de l'histoire à venir.

    6
    Samedi 16 Août 2014 à 21:08

    C'est un peu malsain d'unir Elisabeth et Harrold à mon goût. Pas seulement parce qu'Harrold a connu Elisabeth alors que ses cheveux étaient déjà grisonnants et qu'elle était enfant mais également parce que je vois leur relations comme celles d'un oncle et sa nièce, j'ai presque l'impression de voir une relation œdipienne. Enfin, après, ce n'est que mon avis, il ne vaut pas grand chose et je me trompe sans doute. 

    Eunice est mesquine, je l'aime beaucoup. 

    Un chapitre admirablement bien écris, je suis contente de retrouver ton récit. 

    5
    Samedi 16 Août 2014 à 12:59
    Sylvania

    Un petit bijou cet épisode, comme tous les autres. Avec tellement d'attentes, d'interrogations en suspens...
    Mmm je me régale autant que devant un bon livre ! Et les illustrations, surtout celles montrant Eunice, sont de toute beauté, parfaitement en accord avec l'atmosphère dégagée dans le texte.

    J'aime, j'aime, j'aime ♥

    4
    Samedi 16 Août 2014 à 10:46

    Eunice doit être la petite fille la plus flippante du monde sims. Et pauvre Elizabeth qui se retrouve au milieu d'un chantage pas possible. Sans oublier son amour à sens unique avec Harrold... Non mais vraiment la curiosité est un vilain défaut et Eunice vient de le rappeler douloureusement à Elizabeth.

    J'espère qu'un des enfants (peut être Amarice qui à l'air plus doux et plus gentil qu'Eunice) ou Harrold aideront Elizabeth sinon ça sent vraiment le roussi pour elle ! :S

    En tout cas félicitation pour l'ambiance que tu as réussi à instaurer dans l'épisode. Ca peut faire bizarre de dire ça pour un Sim mais Eunice dégage vraiment une aura flippante et à la fois envoutante. Vraiment hâte d'en savoir plus sur elle et sur ses intentions.

    3
    Samedi 16 Août 2014 à 10:35

    J'adore tout simplement, c'est si bien écrit. Voilà un grand dilemme qui s'offre à la belle Elisabeth. Que va-t-elle faire ? Croira-t-elle se que Eunice lui a dit ? Suivra-t-elle son coeur ou la raison ? Vivement a suite !

    2
    Samedi 16 Août 2014 à 09:33

    J'en ai le souffle coupé ! Comme Elizabeth a du l'avoir face à cette mystérieuse Eunice. Cette cruelle Eunice...
    Alors comme ça Elizabeth est amoureuse du bon Docteur....
    Voilà une nouvelle intéressante, mais Elizabeth pourrait bien regretter que les enfants aient deviné le secret enfoui au plus profond d'elle...
    En même temps, faire souffrir ses proches ? Des proches elle n'en a guère notre Elizabeth, en tout cas à qui elle tienne vraiment.

    Vite la suite !

     

    1
    Samedi 16 Août 2014 à 09:30

    oh quel suspense. Quand  Eunice a parler du souhait d'Elisabeth, j'ai pensé tout de suite à Harrold ♥

    Pauvre Elisabeth, mais que cherche Eunice, que veut-elle aux enfants et qui sont-il? autant de questions que je me pose...

    Un superbe épisode pleins de mystère, j'ai hâte de connaitre la suite.. trop même. bisous ♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :