• Chapitre XII : Révélations

    Je profitai d'un soir où maman était au boulot pour m'installer à mon ordinateur et prendre des nouvelles de ma jumelle.

    J'eus de la chance, Lilou était connectée.

    Chapitre XII :

    Hey!  Ma Biche, comment vas-tu?  Ici, c'était la folie.  Je suis désolée mais je n'ai pas pu me connecter plus tôt.  

    Il faut que je t'annonce la grande nouvelle: Babou a eu des jumelles!!!  Elles s'appellent Faustine et Aline.  Elles sont trop choux.  

     

      

    Chapitre XII :

    Tu veux dire que je suis devenue tata????

    Oh!  ça, c'est trop bien!!!

    Raconte, le papa c'est Khang?  Elle doit se marier?  Elle est mariée?

    Je suis trop contente pour elle.  

     

    Chapitre XII :

     

     

    Oui, elle est mariée.  C'était une cérémonie plutôt intime.  Babou avait une robe noire.  Elle était éblouissante.

    Et la pièce montée était délicieuse.  Je me suis régalée.

    Et Ivan était là aussi.  Je voudrais tellement que tu le rencontres.  Je suis certaine qu'il te plairait.  Il est tellement adorable.  

     

    Chapitre XII :

    Je n'en doute pas.  Si tu es amoureuse de lui, c'est au moins parce qu'il est adorable.

    Ici, c'est le train-train.  

    Papa a engagé une nouvelle domestique.  Bof, elle n'est pas très gaie et est de moins bon conseil que mon Raymundo. Mais Zabou l'aime bien, elle.  

     

    Chapitre XII :  

     

    Chapitre XII :

    Moi, j'ai surtout remarqué que depuis qu'elle est là, les bouquins disparaissent. Elle fait semblant d'aller les ranger dans la bibliothèque et pouf, ils disparaissent.  J'ai cherché dans l'inventaire de la famille mais non, rien.  C'est agaçant. 

    Chapitre XII :

     

     

     

    Chapitre XII :

     

     

    Et comment va Méline?  Elle se débrouille bien?  Elle a l'air gentille?

    Et ma Zabou?  Tout se passe bien pour elle?  Elle a des amis?  Et ses recherches sur la machine à remonter le temps progressent?

     

     

     

    Chapitre XII :

     

    Méline va très bien.  Elle est trop adorable.  Je l'adore.  

     

       

    Chapitre XII :

    Chapitre XII : Mais alors, c'est une sacrée petite nana, crois-moi.

    Tu aurais dû la voir sur le petit jouet électrique.  Elle me fait un peu penser à toi.  Un sacré caractère et elle a beau être à peine plus haute que trois pommes elle    sait déjà ce qu'elle veut et nous le faire comprendre!!   

     

     Chapitre XII :

    Chapitre XII :

     

     

    Chapitre XII :

     

    Oooh, c'est vrai qu'elle est minouche... 

    Et Zabou?  Raconte... 

     

     

    Chapitre XII :  

     Alors, ma Zabou est toujours occupée.  

    Elle a des amis, bien sûr, dont je ne me souviens plus du nom; quelle soeur indigne, je fais.  Puis elle bosse beaucoup: pour l'école et son projet aussi, bien sûr. 

     

     

    Chapitre XII :

    Chapitre XII :

    Chapitre XII :  

     

    Chapitre XII :

     

    Moi ce que j'aime le plus, c'est :  Papa qui m'a emmenée au dépôt pour vendre mes inventions!  Oyez, Oyez, braves gens...

     

    Chapitre XII :

     

     

    Chapitre XII :

     

    Oh Zabou, comme je suis contente de te voir...

     

     

     

     

    Chapitre XII :

    Hello, ma soeur...  Tsst... Laisse-moi raconter.  Donc ce que j'aime c'est aussi : Voir Lilou se faire massacrer par Philippe au jeu vidéo   Bon sang, Lilou, qu'est-ce qu'tu fais???

     

    Chapitre XII :

     

     

    Chapitre XII :

     C'est le doux câlin pour m'aider à faire des beaux rêves de Lilou.  Elle a des pouvoirs magiques, ma soeurette. 

     

    Chapitre XII :

     

     

    Chapitre XII :

    C'est croiser le petit copain de ma soeur en caleçon.  Meuh oui, tu as encore changé de coiffure, mon petit gars!!!  Non, non, je ne reluque pas tes précieux attributs. 

     

     

    Chapitre XII :  

    Chapitre XII :

    Ecouter répéter le nouveau groupe de musique de papa.  J'adore trop Lola, la nouvelle, elle déchire.  Vas-y, cocotte, donne-toi, bouge ton corps!

     

     

     Chapitre XII :

    Chapitre XII :

    Ecouter papa et Lilou embêter Anna-Lola pendant les repas et elle qui se sauve en répétant: "je ne vous entends pas, je ne vous entends pas..." et papa qui susurre "Elle est suscpetible, hein"... Allo, la terre,            Anna-Lola, c'était pour rire!!... 

    Chapitre XII :

     Chapitre XII : Faire un gros câlin à Méline pour qu'elle sente que je l'aime très fort; même si mon rêve ultime serait d'arriver à retourner dans le temps pour connaître maman et l'empêcher de nous quitter. 

    Chapitre XII :

     

     

     Moi aussi, j'aurais aimé ça et en même temps, je ne pus l'écrire car nos vies auraient été tellement différentes dans une famille parfaite et nous n'aurions pas été les mêmes, sans compter que je n'aurais jamais rencontré Ivan. 

    Je me sentis un peu coupable de ressentir ça, je me sentis égoïste de ressentir ça.  Finalement l'avenir qui était mon présent aujourd'hui m'avait appris que du mal pouvait naître le bien voire le meilleur.

    Probablement la réflexion de Lilou n'était pas si éloignée de la mienne parce que son clavier restait muet, tout comme le mien.

    Un long moment passa.

    Puis Lilou reprit pied:

     

    Chapitre XII :

    Et il y a eu aussi l'anniversaire d'Anna-Lola.

    Je ne m'y attendais pas du tout.  Je pensais qu'elle était contaminée par papa et qu'elle était devenue elle aussi une "créature sans âge".  C'est pourtant bien     ça le principe, non?

     

    Chapitre XII :

    Chapitre XII :

    Chapitre XII :

      

     Oui, c'était ça.  Un lien essentiel, vrai et pur entre un quidam et une créature sans âge provoque la contamination du quidam.

      

    Chapitre XII :

    Peut-être que nous nous sommes trompées. 

    Ils ont l'air tellement amoureux tous les deux.  Ils se font des poutous sans arrêt.

     

     

    Chapitre XII :  

    Chapitre XII :

      

    C'est ça pourtant le problème: le lien essentiel, vrai et pur...

                                   Ouvrez vos mirettes, les filles. 

      

    Chapitre XII :

    Chapitre XII :

     

    Chapitre XII :

     Et il n'y a pas qu'Anna-Lola ... Gardez vos mirettes ouvertes, les filles.

     

    Chapitre XII :

    J'en restai sans voix, bouche ouverte.

    Et je n'étais pas au bout de mes surprises.

    Chapitre XII :

     

     Et tant que je suis aux révélations, je vous informe que j'ai demandé à papa pourquoi maman était partie.

    Je vous retranscris à peu près notre conversation. 

     

    Chapitre XII :

     

     

    Zabou: "Papa, tu m'as montré la pièce où tu gardes les souvenirs de maman.  Raconte-moi comment elle était."

    Papa: "Ta maman est la personne la douce et la plus gentille que je n'ai jamais connue.  Elle raconte les histoires comme une vraie conteuse du temps d'antan.  Elle aime la musique et plus que tout, elle vous adorait toutes les quatre."

    Zabou: "Alors, pourquoi elle est partie?"

    Papa: "Elle est partie pour nous protéger.  Maman est recherchée par les services spéciaux du gouvernement.  Je le savais lorsque je suis tombé amoureux d'elle.  Elle est partie parce qu'elle pensait que des agents l'avaient localisée."

    Zabou: "Ces gens veulent nous tuer?"

    Papa: "Ils ne nous trouveront pas, tu es en sécurité."

    Zabou: "Maman a fait du mal à quelqu'un?  pourquoi le gouvernement la recherche?"

    Papa: "Ils la recherchent parce qu'elle n'est pas comme tout le monde.  Tu sais, Zabou, c'est difficile à comprendre mais être une anomalie dans le monde peut menacer l'équilibre de ce monde."

    Zabou: "C'est ce que maman est?  une anomalie?"

    Papa: "Oui, une anomalie."

    Zabou: "Et moi, je suis une anomalie aussi?"

    Papa: "Je ne sais pas.  L'anomalie se révèle lorsque n'arrive jamais l'anniversaire de jeune adulte à adulte ou d'adulte à senior.  C'est une question de lien, vois-tu, d'amour.  Aucun lien n'est plus fragile que l'amour et aimer ne fait pas forcément un lien essentiel entre deux personnes; le lien d'amour peut être important, précieux mais pas essentiel.  Tu comprends ce que je veux dire?"

    Zabou: "Oui, je comprends.  En fait, si maman mourait, tu serais libéré du lien, tu n'aurais plus à chercher désespérément à nous et te sauver, je n'aurais plus à craindre d'être contaminée puisque tu ne serais plus une anomalie et mes soeurs non plus parce que toi, tu serais guéri et maman n'existerait plus."

    Il m'a souri et serrée très fort contre lui.  

     

    Chapitre XII :

    Papa: "Un jour, ma petite inventrice d'amour, tu trouveras peut-être une autre solution et mon plus grand désir pourra se réaliser: serrer ta maman contre moi, encore une fois, juste une fois.  Puis je la gronderai très fort de nous avoir abandonnés comme ça.  Moi, je voulais rester avec elle, même si le danger était immense.  Ce n'est pas bien, hein<?"

    Zabou: "Je ne sais pas, papa, si c'est bien ou pas." 

     

    Chapitre XII :

     

     Zabou, tu es incroyable.  Je ne sais pas quoi dire.  Nous avions raison. 

     

    Chapitre XII :

     Tu avais raison, Lou.  Tu avais tout découvert.

    On fait quoi maintenant? 


    Je ne savais pas!!!  Que pouvions-nous faire?  Il fallait que je réfléchisse.

    Je dus me déconnecter, maman rentrait du boulot.  J'embrassai virtuellement mes deux soeurs, nous nous promîmes de nous retrouver très bientôt et tout à coup Zabou ajouta:

    Chapitre XII :

     

    Ah zut, j'ai encore oublié un truc... Papa aimerait bien pouvoir te parler aussi sur internet et à Babou aussi.  Vous lui manquez vraiment beaucoup.

     

     

     

    (à suivre)

    « Chapitre XI : Trahison, marmaille et fleur bleueChapitre XIII : Le départ »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :