• Chapitre XIX : Ainsi se culpabilise Anatole Lol

    Alors, mon cher Anatole?  Quelles sont les nouvelles de ta petite famille.

    C'est le train-train qui fait tchuuuu-tchuuuu, Gamin.  

    Manu s'entraîne pendant des heures à sonner aux portes; il tourne un peu carré dans sa tête, celui-là.

    Chapitre XIX :

    Lina, selon toutes apparences, s'évertue à créer un cirque. 

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Ma mère agrémente le futur cirque de ma soeur de sculptures biodégradables.

    Chapitre XIX :

    Et Lina, d'ailleurs, a trouvé son clown pour présenter le spectacle.

    Chapitre XIX :

    Non, mais franchement, tu as vu sa dégaine à celui-là?

    *grogne*

    Et la petite qui s'étonne en choisissant un rigolo que celui-ci se comporte comme un rigolo et repousse ses avances.

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Quel mufle, celui-là!

    En parlant de mufle, tu sais, Gamin, l'ado qui se baladait en pyjama, Lynne, la petite copine de Manu, elle est devenue jeune adulte.  Elle ressemble à présent à un pom-pom-girl à la retraite.  

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    C'est vraiment la misère.  Je ne te raconte pas comme je me sens mal à l'aise entre une ado attardée et un chapeau boule.

    Finalement, il n'y a -contre toute attente - qu'Evaline qui se comporte mieux et prend en main l'éducation de mon Fils.

    Chapitre XIX :

    Et courageusement, elle écoute ma mère lui expliquer la meilleure façon de vider une citrouille.

    Chapitre XIX :

     Et ta divine épouse, mon cher Anatole, se porte-t-elle bien?

    Comme un charme, elle se porte, elle est splendide, mon fils la met en valeur.

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Je craque dès que je la vois prendre Arnaud dans ses bras, c'est bien simple.

    Chapitre XIX :

    Et Arnaud va bien?

    A vrai dire, ce gamin est un peu lent.  J'ai dû reprendre la main pour lui apprendre à ne pas traîner le derrière partout, le nez collé au sol; ma soeur ne s'en sortait pas.

    Chapitre XIX :

    Oh, excuse-moi, Gamin, je dois te laisser: Le clown vient d'arriver à la maison.

    Chapitre XIX :

     Je dois lui dire deux, trois mots, à cet abruti.  Il ferait un bon rabatteur pour minables dans ma troupe.

    Chapitre XIX :  

    C'est confirmé, ce garçon est un vrai abruti. On croit qu'il s'endort quand on lui parle, mais en fait, c'est tellement le vide se bouscule sous son chapeau melon, il est incapable de suivre une conversation et son organisme se met en pause pour ne pas dérailler.  J'espère que ma soeur va laisser tomber ce nul très rapidement.

    Oh mais n'est-il pas mignon, mon petit crapaud qui attend sa part de gâteau?!

    Chapitre XIX :

     Intellectuellement, il est un peu lent, ce gamin, mais il a de la prestance; ça, c'est sûr.  

    Et toi, tu n'assistes pas à l'anniversaire de Manu?

    Il n'y a pas le feu au lac, je veux tester ma nouvelle composition.  Divine est ma première fan.  Je vais lui faire écouter.

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Apparemment, elle apprécie toujours autant ta musique, mon cher Anatole.

    Apparemment, oui.  Divine est un ange tombé du ciel directement dans mes bras.  J'ai trop de chance, Gamin.

    *sourire ému*

    Allez, passons à l'ami Manu qui fête son anniversaire.

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

     Un commentaire, mon cher Anatole?

    Nous nous contenterons de dire qu'il aurait pu être un beau gars.

    *sourire en coin*

    Oup's... ma mère a sorti ses photos, je vais sauver ma belle.

    Mais tu es devenu un vrai prince, dis-moi.

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Et Divine t'en est reconnaissant, apparemment. 

    Chapitre XIX :

    Et pendant que tu roucoules, ta soeur continue à s'enticher de l'âne au chapeau boule.

    Chapitre XIX :

    Et Lynne a sorti sa plus belle tenue pour faire honneur à l'ami Manu, on dirait.

    *pouffe*

    Chapitre XIX :

     Mais quelle plaie, cette famille.

    Evaline a mangé trop de sucre, apparemment, elle.

    *lève les yeux au ciel, dépité*

    Quelle dégaine, je t'assure, c'est compliqué, Gamin, de vivre avec ces zigotos.

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    En même temps, tu as essayé de vivre sans eux et tu as tenu deux heures.  Tu t'en souviens?

    Le grand Anatole Lol a une mémoire infaillible, Gamin.  Evidemment qu'il s'en souvient!!  Et il se souvient aussi de tes jérémiades incessantes qui lui ont fait paraître quinze jours ces deux heures d'exil.

     Allez, tout le monde au lit.  Demain, c'est la remise des diplômes et surtout celui de l'ami Manu.

    Sauf si malencontreusement, il y avait encore eu un problème informatique...

    *sifflote*

    Non, non, ne t'inquiète pas.

    Ta maman, apparemment, se couchera un peu plus tard ce soir.

    Elle a raison d'en profiter.

    *sourire doux*

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

     Et comme tu l'as prévu, donc, mon cher Anatole, le lendemain consacre la réussite scolaire de l'ami Manu et toute la famille va fêter ça au parc, évidemment, pour ne pas changer.

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Oui, Gamin, c'est au parc que la famille aime se retrouver pour fêter les nouveaux diplômés.  Ceci dit, ma mère qui n'a pas beaucoup dormi la nuit préfère rentrer; d'autant plus qu'Arnaud, mon fils, ne nous a pas accompagné au parc.  Je déteste ces gens qui déposent leur bambin dans la neige.  Ah tiens, il faut que je note ça dans les directives à faire passer à notre cher maire.  Il m'obéit au doigt à l'oeil, celui-là.

    Chapitre XIX :

    Et pendant ce temps-là, allez, jeunesse.  On s'amuse, on profite de ce jour de congé...

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Oh mon cher Anatole, pendant que vous vous amusez au parc, il me semble que ta maman... passe de vie à trépas.

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

     C'est impossible, j'ai interdit à la faucheuse de pénétrer dans ma maison, si je n'y suis pas.

    La faucheuse a suivi tes instructions, mon cher Anatole.  Effectivement, elle n'est pas entrée.

    Chapitre XIX :  

    Ta maman supplie la faucheuse de t'attendre, Kyla ne veut pas mourir seule, mais la mort reste intransigeante.  Ce ne sont pas tes instructions, dit-elle, mon cher Anatole.  J'en suis désolé.

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    C'est fini, trop tard, mon cher Anatole.  Tu n'es pas arrivé à temps pour dire au revoir à ta mère.  J'en suis désolé...

    La faucheuse explique qu'elle n'est pas entrée, qu'elle a suivi tes instructions...

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Je ne peux que m'en prendre à moi-même.  J'ai agi comme un idiot.  Je n'aurais pas dû laisser rentrer ma mère seule.

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    J'ai vraiment agi comme un crétin.  

    Je décide de réunir ma fratrie pour un concert hommage à ma mère.  Avec un peu de chance, là où elle est, notre musique lui parviendra.

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    C'est très émouvant, mon cher Anatole.  Je suis persuadé, sais-tu, que ta maman ne t'en veut pas de ton absence.

    Anatole Lol a été peut-être été un mauvais fils; mais il se rattrapera, au moins en étant un bon frère, à partir d'aujourd'hui.

    Tu n'as jamais été un mauvais fils pour ta mère, mon cher Anatole.  Ne te flagelle pas, c'est inutile.

    Personne n'ose juger le grand Anatole Lol, Vermiceau.  C'est lui qui décide si oui ou non il agit bien.  Personne d'autre...  Alors, fais silence.  Je dois aller consoler une petite fille qui vient de perdre sa maman, bien trop tôt.

    ...

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

     

    Oh, maman, je m'en veux tellement!

    ...

    C'est l'ami Manu qui a l'air le moins accablé, je trouve, par la perte de cet être cher qu'était votre maman.  

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :

    Que sous-entends-tu par là, Gamin?

    Oooh, mon cher Anatole, je sais que cela ne t'a pas échappé...  J'ai vu la façon dont tu le regardais à la fin du concert.

    Chapitre XIX :

    Effectivement, je sens quelque chose de confus, de diffus... Mais je ne pourrais jurer quoi que ce soit à ce sujet.  L'ami Manu a toujours été différent, tu le sais.

    Excuse-moi, mais là, je dois m'occuper un peu de ma femme qui est ravagée de chagrin, elle aussi.  Elle aimait beaucoup ma mère.

    Chapitre XIX :

    Chapitre XIX :  

     Je l'ai quand même vue reprendre du poil de la bête devant son assiette tout à l'heure.

    Chapitre XIX :

    Tu es vraiment mauvaise langue, Gamin.  Et avouons également que tu n'as jamais beaucoup apprécié mon épouse; ce qui, entre nous soit dit, m'indiffère totalement.

    Chapitre XIX :

      Divine est et restera toujours mon souffle, ma vie, mon coeur, ma femme.  Et cela est un fait et rien ni personne ne pourra jamais changer cela.

    Je l'ai compris, mon cher Anatole, n'aie crainte.

    Anatole Lol ne craint rien, ni personne, Infâme insecte puant.  Trêve de blabla, il est l'heure de gagner notre lit.  Je suppose que nul fantôme ne viendra errer ce soir dans notre humble demeure, tout à la joie qu'ils doivent être d'accueillir ma chère mère.

    Bonne nuit, Gamin.

    Bonne nuit, mon cher Anatole.

    (à suivre...)

     

     

     

     

    « La famille d'Anatole Lol : huitièmeChapitre XX : Ainsi veille Anatole Lol »
    Pin It

  • Commentaires

    4
    Jeudi 26 Décembre 2013 à 15:38

    Ptite Mu, 

    Mouiiii... que mijote l'ami Manu? 

    Merci d'être passée!  

    3
    Jeudi 26 Décembre 2013 à 15:37

    Merci, Momoko Segawa, d'avoir laissé un petit mot.  La suite ne devrait pas trop tarder. 

     

     

    2
    Ptitemu
    Jeudi 26 Décembre 2013 à 00:25

    mais ... que mijote manu ?

    1
    Mercredi 25 Décembre 2013 à 22:28

    Oh... Anatole qui est triste car sa mère est morte :(

    Vivement la suite ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :