• Chapitre XVI : Ainsi est heureux Anatole Lol

    Le lundi matin arrive toujours trop vite, n'est-ce pas mon cher Anatole?

    Oui et non, comme dirait ma mère, si nous n'avions pas la semaine, nous profiterions moins du week-end.

    *sourire en coin*

    Aujourd'hui, c'est sortie scolaire au commissariat.  Cela me ferait presque rire si j'avais le coeur à ça.  

    Chapitre XVI :

    Vivement ce soir, quoi!

    *soupir*

    Tu m'as l'air affamé, mon cher Anatole.

    Cette sortie au commissariat m'a ouvert l'appétit, effectivement.  La nourriture qu'on te sert là-bas est encore plus infâme que celle que je mangeais bambin.

    Chapitre XVI :

    Tu as une humeur de gnou aussi, dis-moi.

    Ouiais, je voulais être tranquille chez moi après cette visite de l'enfer mais non, il a fallu que Manu et Evaline ramènent des potes avec eux.  C'est fatigant.  

    Ta belle Divine te manque aussi, c'est cela?

    Je l'ai invitée.  Je l'attends mais je vais être frustré, ça va m'agacer de ne pas pouvoir la serrer contre moi.  Ma vie est redevenue nulle, morne et pourrie.

    N'aurais-tu pas un peu tendance à exagérer ton malheur, mon cher Anatole?

    Je ne le pense pas, non.  Et tu as vu les têtes de nos invités?  Non mais franchement...

    Chapitre XVI :

    Tout d'abord, une nana ado qui se balade en pyjama.  Non, mais vois la dégaine...  

    *soupir dégouté*

    Et ma soeur qui traficote dos à dos avec ... avec un loup garou... Mais où a-t-elle la tête?

    Chapitre XVI :

    Et ils ont vraiment l'air de bien s'entendre, dis donc.

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

     Ils se comportent comme des amis, hein, rassure-moi?

    Ta soeur, Evaline, est une très jolie jeune fille.  Je suppose que son ami ne serait pas contre une petite idylle.

    *grognement*

    Evaline est beaucoup trop jeune pour ça!

    Tu dis n'importe quoi, tu ne te souviens pas comment tu t'es jeté sur Divine sitôt l'adolescence à tes portes, mon cher Anatole.

    Divine et moi, c'est différent.  Dans cette famille, seule Lina se comporte correctement, comme une enfant de son âge doit se comporter: devoir et déguisement.  

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Je trouve malgré tout que Lina a le regard triste, mon cher Anatole.

    C'est parce qu'elle est désabusée par le comportement d'Evaline et de Manu.  Il y a des choses que les jeunes enfants ne devraient pas voir.  Mais bientôt, tout cela va changer, parole d'Anatole!

    Déjà, je vais m'occuper de cette petite pimbêche qui drague mon frère.  Je vais lui dire un mot ou deux.

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Voilà, je pense qu'elle a compris qu'elle n'a pas intérêt à faire souffrir Manu. C'est une bonne chose.

    Excuse-moi, voilà ma Divine!!

    *s'enfuit en courant*

    Chapitre XVI :

    C'est tellement bon de la serrer contre moi et c'est une telle torture aussi.

    Oh, mon cher Anatole, je suis si désolé...

    Ne t'inquiète pas, Gamin, ça va aller.

    Chapitre XVI :

     

    Je vais en profiter pour prolonger le plaisir d'être avec Divine en jouant un peu de la guitare pour elle.  Elle est tellement divine, Divine, lorsqu'elle joue elle aussi de la musique.

    Chapitre XVI :

    Ouh... il y a du changement dans cette famille plan plan: Ma mère abandonne -enfin - ses habits de deuil!

    Chapitre XVI :

    En même temps, je ne suis pas certain que ma mère ait toute sa tête, nous sommes quand même aux portes de l'hiver, là.  

    Des choses changent peut-être dans ta famille, mais tout ne change pas, mon cher Anatole.  Ton papounet fait encore une apparition enamourée.

    Chapitre XVI :

    Mon père? Encore!  Mais j'y pense, peut-être que ma soeur, Lolita, est de passage aussi?!  Je vais voir.

    *s'enfuit en courant*

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Je trouverai un jour le moyen de la ramener parmi nous.  Elle est partie si tôt, ma soeur.

    Tu as vraiment un coeur généreux, mon cher Anatole.

    Ne sois pas bête, Gamin.  Bien sûr que non, le grand Anatole n'a pas un coeur généreux.  Tout est intéressé chez lui, chaque mot, chaque acte.  Ressusciter Lolita, ce sera démontré à tous que personne n'est plus fort que le grand Anatole Lol et même pas la mort elle-même. 

    Lina continue à m'inquiéter, sais-tu, mon cher Anatole.

    Chapitre XVI :

    Ne t'inquiète pas pour elle.  Elle est comme mon père, ermite.  Tu sais, les ermites ne sont pas les sims qui respirent le plus la joie de vivre.

    Sans compter que ma mère a voulu bien faire et convoquer des tas d'invités pour son anniversaire.  Elle se ressource avant l'épreuve.

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Oh quelle surprise, ta belle Divine est là, évidemment.

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

     

    Avec l'anniversaire de ta soeur, Lina, ta maman réalise son rêve et souhait à long terme.  Voilà encore une bien jolie journée, mon cher Anatole.

    Mouais...

    *grimace sceptique*

    Chapitre XVI :

    Ta maman fête ça à sa façon...

    Ne me dis pas qu'elle fait encore un enfant?

    *rire*

    Mais non, elle fête ça devant une tarte au citron, son mets préféré.

    Chapitre XVI :

    Et que complotent mes frère et soeur, dis-moi, Gamin, le sais-tu?

    Chapitre XVI :

    Sans doute que Manu s'inquiète plus que toi de l'humeur sans cesse nostalgique et triste de  Lina.

    Manu ne s'intéresse jamais aux autres, Gamin.  Il est trop égoïste et stressé.  Il fera un parfait second porte-couteau: brut et sans poids ni intelligence.  Il ressemble tellement à mon père.  Et il a hérité de son "non don artistique" d'ailleurs. Il a beau peindre depuis des années, ses oeuvres manquent toujours tellement de maturité!

    Chapitre XVI :

    Ta soeur, Evaline, en revanche, se débrouille en sculpture, non?

    C'est vrai, elle ne se débrouille pas mal; mais elle n'est qu'au début du chemin; elle n'a pas encore vraiment trouvé un sens artistique à la sculputure.  

    Pourquoi dis-tu cela?

    Vois par toi-même: Quelqu'un de "normal" pourrait-il trouver un quelconque figuré artistique à un panier à linge sale?

    *rire enjoué*

    Chapitre XVI :

    Effectivement, on peut juste en déduire qu'Evaline a un sens pratique qui surpasse tout sens artistique.

    *rit de bon coeur*

    *rit de bon coeur*

    Oh voici qu'apparaît un gateau d'anniversaire?  Qui vieillit?  Oh si seulement, cela pouvait être moi.  J'en ai assez d'être un ado.

    Non, c'est Kyla, ta maman qui devient une vieille dame aujourd'hui.

    Ouch!  Quel choc!  Déjà?

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

     

    Ce qui est agréable c'est de penser que je vais -enfin- pouvoir dormir tranquillement toutes les nuits, sans guetter l'arrivée de mon père, chaud boulette à concevoir des mouflets avec ma mère.

    Kyla, ta maman, apparemment a décidé de ne pas juste arrêter d'enfanter: elle prend sa retraite aussi.

    Pour mon estomac, c'est une moins bonne nouvelle, celle-là, évidemment. Mince alors! 

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Pour conclure cette journée particulière, vous pourriez peut-être, mon cher Anatole, offrir un petit concert à votre maman?

    Je vais faire mieux que ça, je vais l'inviter - ne t'inquiète, j'ai mis des boules quiès - à venir nous rejoindre sur "scène".

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

     

    Et voilà, toute la famille en âge de jouer d'un instrument réunie autour de leur passion commune.  Merci, mon cher Anatole.  Tu es un bon fils.

    La flatterie ne me va pas au teint, Gamin.  Arrête ça, tout de suite.  Je suis ce que je suis: un être maléfique qui n'agit jamais pour la beauté du geste.  Sache-le.

    *grimace de dégoût*

     Tu parlais de ton père, je pense que ta mère va à sa rencontre.

    Je peux à présent te dire que j'en suis ravi.  

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Il ne manque pas d''air, le père-là: voilà qu'il a l'air surpris par l'allure de ma mère.  Quelle impudence alors que ça fait des mois que ma mère supporte son état de fantôme.

    Chapitre XVI :

    Ou alors il se réjouit de constater que bientôt ils seront réunis.

    Qu'il ne soit pas trop pressé, hein.  Ma mère a encore de beaux jours devant elle, à passer parmi les siens.  Waouw...  quel pénible, mon père.  Il m'aura agacé même au-delà de la mort.  C'est une vraie plaie, ce gars-là!

    Oh!  Mais que se passe-t-il?  Encore un gâteau????  Chouette... Qui fête son anniversaire, encore ce soir?

    Chapitre XVI :

    C'est ton jour, cette fois, mon cher Anatole!

    Wéééé!!!  Hip hip hourraaaaa!!!!!

    Ne perdons pas de temps, alors!!!!

    Chapitre XVI :

    Je fais mon voeu, évidemment...

    J'imagine que ce voeu a à voir avec la belle Divine.

    Tais-toi, Malheureux, tu vas me porter la poisse.

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Vive moi!!!

    Chapitre XVI :

    Vive moi!!!

    Chapitre XVI :

    Vive moi!!!!

    Oh! ça va ... on a compris: Oui, vive le grand Anatole Lol!  Vive lui qui devient jeune adulte!!!

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Ouch!  Magnifique!  Je deviens plus beau gars à tous mes anniversaires!  Où est Divine??

    Ah la voilà, la voici: si merveilleuse.  Ma Divine...

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Hum rhummmm... Mon cher Anatole, il me semble que Divine a vieilli prématurément et qu'elle est devenue adulte.  Je pense que peut-être, tu devrais te tourner vers une personne de ton âge... 

    Ne pense pas, Gamin, surtout ne pense pas, s'il te plaît.

    C'est à toi que je pense, vois-tu, elle va vieillir vite et toi, tu seras toujours jeune et beau et...

    Arrête... je ne t'entends pas, je ne t'écoute pas.  Tu penses à toi, tu ne penses pas à moi quand tu dis ça.  Moi, je veux Divine, toi tu n'as jamais voulu que j'aie Divine.  Alors, maintenant, ferme-là.

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Non, Anatole, ne fais pas de demande en mariage...  je t'en prie: pour ton bien. 

    Chuuuut...

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

     

    Elle a dit "oui", c'est merveilleux.  Mon coeur est transporté de joie au paradis où naissent et roucoulent les rêves roses.

    Ne te précipite pas, mon cher Anatole.  Prends le temps, bon sang, de réfléchir à l'avenir!

    Divine est la femme parfaite pour le grand Anatole. Et du temps, tu me l'as dit, nous n'en avons plus beaucoup...  Le grand Anatole Lol se marie ce soir.  C'est décidé.

    Ne voudrais-tu pas une belle cérémonie avec des invités, une pièce montée????

    Non!  Tout ce que veut le grand Anatole Lol c'est Divine, l'avoir à lui, près de lui, toutes les heures et les années prochaines.  Mon coeur éclate si je la vois repartir chez elle, ce soir.  Dorénavant, il y aura toujours Divine: Là où sera Anatole, il y aura Divine.  C'est ainsi, c'est écrit et dit depuis le jour où mon regard a croisé le sien.  Maintenant, tais-toi, Gamin.  Ne gâche pas ce moment si important pour moi.

    ...

    Chapitre XVI :

    Elle, Divine, te prend toi, Anatole Lol pour légitime époux; accepte, mon cher Anatole cet anneaux, gage de la fidélité et de l'amour éternel de Divine.

    Chapitre XVI :

    Toi, Anatole Lol, prends Divine, ici présente, pour légitime épouse; qu'elle accepte cet anneau, symbole de ta fidélité et de ton amour éternel pour elle.

    Chapitre XVI :

    Vous êtes unis par les liens sacrés du mariage, mon cher Anatole.  Félicitations.

    Quel bonheur!

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

     Un petit relooking s'impose, non?

    *rire*

    C'est ce que Divine vient de me susurrer!  Tu vois, Gamin, vous pourriez très bien vous entendre, tous les deux, si tu y mettais un peu du tien. 

    Chapitre XVI :

     

    Vous formez un bien joli couple, mon cher Anatole.

    Oui, ma femme est magnifique.  Je suis le plus heureux des hommes, crois-le, Gamin.

    Je te crois, mon cher Anatole, et espère que rien ne viendra gâcher ce doux bonheur.  Sois-en convaincu, toi aussi, mon cher Anatole.

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

    Chapitre XVI :

     

    (à suivre...)

     

     

    « La famille d'Anatole Lol: sixièmeLa famille d'Anatole Lol: septième »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :