• Chapitre XVIII : Ainsi Anatole Lol devient père

    C'est dans le calme que la vie de la famille d'Anatole attend le prochain nouveau-né.  Mon cher Anatole continue à minauder avec sa Belle.  Mais dorénavant, je sais que même s'il n'y paraît pas, Anatole veille.

    Chapitre XVIII :

    Il refuse obstinément cependant de me parler et m'ignore de bien vilaine façon.  N'étant pas du bois qui se brise, je ploie à sa volonté, sachant pertinemment qu'un jour ou l'autre, son ego surdimensionné se sentira obligé de se raconter à nouveau.

    Je sais d'ailleurs que même si sa colère fut violente, il entendit ce que je lui expliquais puisqu'il a repris ses funestes recherches entre deux massages à sa Divine, délaissant un temps sa guitare.

    Chapitre XVIII : 

    Chapitre XVIII :

    Quant aux autres membres de la famille, ils vaquaient à leur activité préférée sans vague ni ressac.

    Lina imite sa soeur dans la recherche absolue de l'utilité de l'art, sculptant une chaise.  Si Anatole n'était pas si coincé, nous aurions pu en rire tous les deux.

    Chapitre XVIII :

    Le beau Manu continue à chercher son style en peinture.  Je me demande ce qu'Anatole m'en aurait dit s'il n'était pas aussi buté... Anatole?

    *...*

    Chapitre XVIII :

    Il semble quand même un peu dérangé, ce garçon, non?  Mon cher Anatole?

    *....*

    Adeline, elle, c'est toi, mon cher Anatole qu'elle semble vouloir imiter.  Elle se partage d'égale façon entre les explosions et les jeux de construction.  Comme c'est mignon, tu ne trouves pas?

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

    ....

    Divine, elle, a décidé de se lancer dans l'écriture de bandes dessinées et s'attelle à la tâche, je dois dire avec passion, ce qui m'étonne assez, dois-je le préciser?

    *grimace sceptique* accueillie par *lever de sourcils dédaigneux*

    Chapitre XVIII :

    Apparemment, j'obtiens une réaction lorsque je parle de Divine.  Mon cher Anatole, dois-je raconter que tu as offert un bien joli à cadeau à Divine?

    *...*

    Je le dis quand même: Divine a reçu un ordinateur portable holographique, qu'elle adore.  

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

     Tu es si gentil et prévenant, mon cher Anatole.

    *larme à l'oeil*

    Ne dis pas n'importe, quoi, Imbécile!  Le grand Anatole Lol n'est ni gentil ni prévenant.  Il est calculateur et intéressé.

    Et tu es tellement crétin que tu as oublié de parler de ma soeur, Evaline.

    M'enfin, j'allais le faire!

    Oh! Ne chigne pas; c'est encore plus agaçant!

    Je te sens tendu, mon cher Anatole.  Serait-ce parce qu'il se murmure dans la communauté Sims que tu manquerais d'épaules pour mener de front ta quête du mal, du grand Changement et ta vie de famille?

    Je ne suis pas tendu!

    Et c'est quoi cette histoire de murmure?  On fomente un complot pour me renverser?  Qui sont ces impudents qui mettent en doute le pouvoir infini du grand Anatole Lol?

    Excuse, gamin, un anniversaire se prépare.  Nous parlerons de tout cela plus tard.

    Chapitre XVIII :

    Evaline devient adulte.  C'est émouvant.

    Tu as les hormones qui te titillent, Gamin.  Des larmes à l'oeil pour un anniversaire? Il y a un anniversaire à toutes les pages dans mon histoire.  

    *rit de bon coeur*

    Mais où est Divine?

    Chapitre XVIII :

    Divine?  Je l'ai vue partir pour l'hôpital.

    Chapitre XVIII :

    Quoi?  L'hôpital????

    *panique* *panique*

    Le bébé arrrriiiiiive... le bébé arrrriiiiiiiive....

    *part en courant au milieu de l'anniversaire* 

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

     Alors, mon cher Anatole?  Tu as des nouvelles de ton épouse?

    Oui.

    *voix étranglée*

    Je suis papa, Gamin.  Je suis papa du plus beau de tous les bébés que la l'univers n'ait jamais accueilli...

    Chapitre XVIII :

    Oooooh... un garçon!  Super!  Je souhaite la bienvenue au grand Azazel Lol, donc.

    Non, en fait, il s'appelle Arnaud.

    Arnaud?  Genre Arnaud le crapaud?

    Ben oui, je n'ai rien pu faire.

    *soupir dépité*

    *rit de bon coeur*

    C'est très joli, Arnaud.  Ne t'inquiète pas, mon cher Anatole.

    Je ne suis pas inquiet.  Je suis étrangement détendu et je n'hésite même pas à poser mon fils sur des coeurs roses.  Il faut que je fasse gaffe quand même, c'est vrai que je deviens un peu bisounours.  

    Chapitre XVIII :

    Il faut que j'aille mettre un peu d'ordre dans le salon.  Il y a mon fidèle lieutenant, le vampire Dante, qui se charge de terroriser le quartier pour moi qui se fait remonter les bretelles par ma mère.  Quel caractère, celle-là, en vieillissant.

    *rit de bon coeur*

    C'est bien une des seules qui ne s'inquiète pas d'être la cible d'un vampire.  

    Chapitre XVIII :

    Voilà, j'ai demandé à tout le monde de partir.  Il ne me reste plus qu'à féliciter Evaline pour son anniversaire et lui demander quand elle compte quitter la maison.

    Anatole!

    Chapitre XVIII :

    Elle n'envisage pas de partir tout de suite.  Tant mieux, une telle beauté peut me rapporter gros.  Elle pourra rallier à ma cause plus d'un membre de notre communauté.  C'est parfait.  Je peux aller me coucher; demain, c'est la remise des diplômes.

    La remise des diplômes pour Evaline?

    Cette remise des diplômes a lieu pour Evaline et moi.  A tout t'avouer, apparemment, il y aurait eu un hackeur qui aurait mis le bazar dans le système informatique de l'hôtel de ville, ce qui aurait retardé ma propre remise des diplômes mais m'a rapporté quelques dossier compromettant sur le maire.

    *sourire en coin*

    Anatole!!!

    *sourire innocent*

    Le matin arrive vite et sous l'oeil amusé de Monsieur Crocodile, les futurs diplômés et toute la famille se rendent à l'hôtel de ville pour la fameuse cérémonie.

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

    Et voilà, mon cher Anatole ressort avec le précieux graal...

    Chapitre XVIII :

    Mais qu'est-ce, mon cher Anatole, cet ordinateur portable à tes pieds?

    Ne sois pas curieux, Gamin, c'est un très vilain défaut.

    *sourire rapace*

    Ma chère lieutenante va s'en occuper.  Il ne faudrait pas que l'on voit que je le ramasse.

    *sourire innocent*

    Chapitre XVIII :

    Allez, tout le monde au parc pour fêter cette double belle réussite.  C'est moi qui régale!!

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

    Cette fois, je préfère ne pas me mêler au concours.

    Pour sûr, tu avais été totalement humilié la dernière fois, mon cher Anatole.

    Blablabla...  Allez, je meurs de faim, je rentre.

    Chapitre XVIII :

    Aurais-tu renoncé à demander à ta douce de s'occuper de la cuisine afin de satisfaire ton estomac, mon cher Anatole.

    Apparemment, Divine n'est pas très attirée par tout ce qui salit et qui prend du temps.  La cuisine n'est pas l'art le plus propre et le plus rapide qui existe.  J'ai préféré ne pas insister.

    Evidemment...

    *moue moqueuse*

    Eh!  Qui est-ce?

    Chapitre XVIII :

    C'est Evaline, tu ne reconnais plus ta soeur?

    Tu as encore mangé du clown, toi.  Je ne te parle pas de ma soeur, je te parle du gars qu'elle a ramené chez moi, sans me demander la permission.

    Anatole!  Ta soeur est adulte, elle habite ici aussi et elle a le droit d'inviter qui elle veut.

    Ce n'est pas ce que je te demande, Gamin.

    *regard furieux*

    C'est Lucien.  

    Et que fait Lucien dans la vie, Gamin?

    Apparemment, il drague et embrasse ta soeur, je dirais.

    Chapitre XVIII :

    *secoue la tête*

    Elle est beaucoup trop jeune pour tout ça.  Elle n'est encore nulle part dans la vie.  Si ce n'est pas calamiteux de se comporter de la sorte.

    Mon cher Anatole, dois-je comprendre que ta nouvelle devise est "faites ce que je dis pas ce que je fais".

    Effectivement, cela me semble judicieux comme devise.  Qu'on m'obéisse et le monde se portera bien mieux.

    Allez, dodo, demain: tu auras encore la larme à l'oeil, Gamin.  Mon fils grandit!  Et oui, le temps passe tellement vite...

    *rire moqueur*

    Tu ne vas pas saluer ton père?

    Chapitre XVIII :

    Non, le gredin semble plus intéressé par la cuisine que par ma mère depuis qu'elle a vieilli.  Il ne mérite que mon mépris.  Il faut dire qu'elle-même ne s'éveille plus beaucoup depuis un temps certain.  Elle est très fatiguée et veille beaucoup sur mon fils.

    Chapitre XVIII :

    A ce sujet, tu as vu le merveilleux sourire qu'elle a lorsqu'elle tient mon fils.  Tu vois que j'avais raison!  Le grand Anatole Lol a toujours raison.  Sache-le, Gamin!

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

    Oui, mon cher Anatole, tu avais raison.  Je dois l'admettre.  

    Oh!  Que se passe-t-il?

    *panique* *panique*

    Chapitre XVIII :

     *rire enjoué*

    Non, mon cher Anatole, Divine n'est pas enceinte.  

    Ouf et dommage en même temps.  Mais que fait-elle alors?

    Elle se demande par quel miracle sa jambe a pu entrer dans votre table de chevet.

    Ouch... C'est dangereux, ce truc.  Cela pourrait m'être utile, tiens.

    *sourire perfide*

    Allez, il est temps de lancer le traditionnel "Happy birthday, to youuuuu, mon ange..."

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

     Ouf!  Quel beau gamin!!!

    *yeux exorbités*

    Je suis trop doué quand même en fabrication de marmots.

    Tu dois tenir ça de ta mère...

    Chapitre XVIII :

     Ooooh...

    *attendri*

    Regarde le regard de pervers qu'il a : J'adore!!!  Quel monstrueux enfant!

    *gonfle sa poitrine de fierté*

     Arnaud ressemble beaucoup à sa mère, effectivement.

    Emploierais-tu le second degré, Gamin?  Si tu as un message à me faire passer, passe-le.  

    Chapitre XVIII :

     Mais comme il est mignon...  Va lui parler, Gamin.

    Je ne parle qu'à toi, Anatole, tu le sais. 

    Chapitre XVIII :

    Chapitre XVIII :

    Divine a l'air vraiment épanouie, mon cher Anatole.  

    Chapitre XVIII :

    Evidemment qu'elle est épanouie, Divine.  On ne peut qu'être épanoui d'avoir l'immense honneur de vivre avec le grand et merveilleux Anatole Lol!

    *rit de bon coeur*

    Chapitre XVIII :

    Il faut aimer les anniversaires aussi...

    Hé!  Mais c'est que tu me ferais presque sourire avec tes vannes à deux simflouzes, Gamin!!!!

     

    (à suivre...)

    « Chapitre XVII : Ainsi sait Anatole Lol sans qu'il y paraisseLa famille d'Anatole Lol : huitième »
    Pin It

  • Commentaires

    2
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 20:53

    Merci beaucoup pour ton petit mot, Hellotis. 

    Anatole pourrait encore me surprendre... Je ne sais pas du tout quel genre de père, il va devenir.   Je trouve personnellement qu'il ne s'en occupe pas beaucoup, de son fils...

    1
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 18:55

    Très mignon, Arnaud. Je suppose qu'Anatole va lui apprendre les bases de la morale, revue par lui. J'attends ses plans machiavéliques avec impatience.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :