• IV Ludo et Sarah

     

    Même le lilas blanc a une ombre

    IV.  Ludo et Sarah

     

               A force de tourner en rond dans sa chambre pendant des heures, de ruminer devant l'écran de son ordinateur, Cassie à l'impression de devenir folle et ce n'est pas l'entretien "non officiel et amical" qu'elle vient d'avoir avec le psy rencontré au centre médico-légal, Harrold Denoël, qui a pu lui changer les idées.

     

    IV

     

               Cassie s'ennuie et il  lui tarde de reprendre les cours, retourner au lycée, retrouver ses potes. Demain.

               Heureusement, l'arrivée impromptue de Ludo, son ami de toujours, ...

     

    IV

     

            ... la met en joie.         

                       - Hey!  Cass'... comment 'va?                   

     

    IV 

     

                      - Nickel et toi?

                        Pareil à lui-même, n'y mettant pas les formes, Ludo grince:

                      - Oh moi, tu sais, je n'ai pas disparu pendant trois jours...

                       Cassie sourit et sur le même ton que lui:

                       - Tu n'as pas disparu?  En voilà une bonne nouvelle, dis donc...!

                   - Non, sérieux, Cass', qu'est-ce que t'as fichu?  On ne parle que de ça au lycée et moi, je suis comme un con, j'ai beau être ton meilleur ami, je ne sais pas quoi répondre.  Alors, je me suis dit que j'allais venir constater les dégâts de visu.

                       - Comme tu peux le voir, je n'ai pas changé et je reviens en classe demain.  Ils verront que je vais bien.

     

    IV 

     

                        - Ooh cool, demain!

                       Mais là, après avoir fait traîner le "ain" de "demain", Ludo se met à se tortiller d'une fesse sur l'autre, étrangement mal à l'aise.  Cassie le regarde mieux.  

                         -  Quoi?  Qu'est-ce qu'il y a?

                         - Je ne sais pas trop comment te le dire.

     

    IV

     

                         -  Wesh... balance, Ludo!

                         Ludo inspire un peu trop fort puis presque en bégayant: 

                       - Ecoute, Cassie, je ne sais pas comment te le dire et Sarah ne voulait pas t'en parler de suite mais...

        Cassie lui sourit pour encourager son ami, mal à l'aise à l'idée de tout ce qu'ils avaient dû supporter aussi, pendant son absence.

         Ludo pince ses lèvres charnues.

                         -  Mais je ne voudrais pas que tu l'apprennes par quelqu'un d'autre.  Ecoute, Cassie...

    Oui et bien, elle écoute, Cassie.  Elle est même toute ouïe, là.

                     -  Enfin, voilà.  Sarah et moi on s'est vu pendant ... et on s'inquiétait pour toi et ...

     

    1.2

     

                             -  Bref, on est ensemble, maintenant.

     

    1.2

     

                                     Ah!

                                  - Ah!  se contente de répondre Cassie.

                       Ce n'est pas comme si Cassie était étonnée de l'événement.  C'était même plutôt ce que l'on pourrait appeler un non événement.  Il aurait fallu être sourd et aveugle pour ne pas avoir remarqué que depuis plusieurs semaines, ils se tournaient autour, ces deux-là.  

                       Ludo s'étonne:

                           -  "Ah!"  c'est tout ce que tu en dis?

                            - Ben ouiais...

                           - T'es pas fâchée, hein, Cass?  Tu sais, c'est arrivé comme ça, quoi.  Bang!  ... Sarah et moi, on te promet: ça ne changera rien et promis on ne te...

     

    IV

     

                            Cassie le coupe, sur un ton taquin.

                            -  Arrête, Ludo.  Il n'y a pas de malaise.  Je suis sûre que si les rôles avaient été inversés, moi aussi, je lui aurais sauté dessus.  Sarah est super.

                                -  Hé!  Mais ce n'est pas moi qui lui ai sauté de dessus, c'est elle qui...

                                 Cassie éclate de rire.

                              -  Mais oui, c'est ça!  A vous, les hommes, ce n'est jamais vous!  Pauvres petites choses...

                        

    IV

     

                              Qu'il est bon de rire, Cassie en oublierait ses côtes cassées et ses bleus à l'âme, son rire se mêlant à celui de son ami.  Quelques secondes valent de l'or lorsque reculent comme marée descendante les souvenirs qui taraudaient tant Cassie jusque là.

                              La voix de la mère de Cassie les fait sursauter.  

                             "Tu manges avec nous, Ludo?"

                             Ludo sourit et répond aimablement:

                            "J'ai déjà mangé mais je vous accompagne, si ça ne vous dérange pas, Madame Holporth."

                             "Tu ne nous déranges jamais, Ludo.  C'est avec plaisir."

     

    IV

     

                             Et effectivement, le repas se déroule avec plaisir pour tous.  Pour la première fois depuis son retour, Cassie voit sa mère sourire, son père rire et Ludo, pareil à lui-même, taquiner les uns et les autres.  C'est vraiment une perle, ce jeune homme et Cassie a beaucoup de chance de le compter parmi ses amis depuis tout ce temps.

                              Avec nostalgie, pendant quelques instants, Cassie se retrouve être cette petite fille blagueuse qui riait à gorge déployée avec son petit copain de l'époque, son Lulu, comme elle l'appelait.  Mais que ça fait du bien, cette légèreté et ce retour en arrière.

     

    IV

     

                             Lorsque déjà arrive l'heure à laquelle Ludo doit prendre congé, Cassie se glisse et se serre contre lui.  Ludo répond avec plaisir à l'étreinte inattendue de Cassie  puis doucement, comme s'il n'osait pas:

                                -  Ça fait du bien de te retrouver, Cassie.

                                  Et il ajoute, en chuchotant:

                                - Tu ne me raconteras pas ce qui s'est passé, hein? Pourquoi t'es partie comme ça? 

     

    IV 

     

           Cassie réfléchit un moment, à l'abri, dans les bras de son ami; celui en qui elle a toute confiance, celui qu'elle aime depuis toujours, elle est tentée de tout balancer, elle aussi.  

            Mais lui raconter quoi?  La première volée de coups dans le parc?  L'étourdissement?  La perte de conscience?  Le retour à la réalité, dans le noir complet, ses cris étouffés par un bâillon, l'odeur de son propre sang?  Sûrement pas.

          La peur, la douleur, les coups, les côtes cassées, le noir, la peur encore?  Sûrement pas.  

          Lui raconter comment elle s'en est sortie?  Lui raconter encore qu'elle les a reconnus?  Qu'elle sait qui ils sont?  Et ce qu'elle compte faire? Sûrement pas.

          Supporter qu'il doute de la vérité?  Lui pose mille questions?  Élabore cent théories?  Sûrement pas! 

          L'important c'est qu'elle soit là, qu'elle aille bien, non?  

          Alors, elle se serre plus fort contre lui, tente de contrôler les tremblements qui lui parcourent le corps et aussi doucement qu'il lui a parlé, elle lui répond:

                 "Ne t'inquiète pas.  Ne t'inquiète plus.  Je vais bien."

     

    IV 

     

                            A regret et faisant semblant d'y croire, Ludo se détache de Cassie et sur un :

                                - A demain, Cass'!

                          Il s'éloigne, le cœur lourd, les jambes en coton.  

     

    IV 

     

                        Est-ce le "sois prudent sur le chemin" étranglé est spontané que Cassie lui a lancé qui le rend à ce point vacillant?  Le ton de sa voix? L'impression oppressante que dorénavant tout a changé, que ce que cache Cassie est bien plus important qu'elle ne le laisse paraître?  Comment savoir?  Ludo serre les poings.  Puisque Cassie ne parle pas, il ne peut rien pour elle et ça, c'est vraiment frustrant!

                         

    IV 

     

                                Pendant un long moment après le départ de son ami, Cassie reste assise sur le banc, plongée dans ses pensées.  Elle se dit qu'il est encore temps de faire demi-tour, qu'il est encore temps d'aller trouver sa mère ou son père, de leur avouer tout, de leur raconter son agression, de leur dire que ce n'est pas de leur faute, qu'elle n'a jamais voulu disparaître.

     

    IV

     

                                     Oui, un long moment, Cassie hésite encore, elle en rêve même; mais elle sait au fond d'elle-même que c'est déjà trop tard, qu'elle ira jusqu'au bout, quoi qu'il lui en coûte, quoi qu'il en coûte à ses proches et peu importe le temps, la manière, les doutes, les angoisses, les dangers et le prix à  payer.    

     

     

    « III. Cassie persiste et signeV. Cassie, le centre d'attention de tous »
    Pin It

  • Commentaires

    5
    Pythonroux
    Dimanche 26 Juin 2016 à 09:45

    Ah ben, elle est super têtue cette petite. Le pauvre Ludo, il n'a qu'une envie, la protéger et l'aider mais Cassie a décidé de s'enfermer seule dans sa vengeance.

    A suivre... ;)

    4
    Mercredi 27 Avril 2016 à 13:39

    Ah, je me dis à chaque chapitre, que vas-t'il se passer ? Et là, tu prends le temps de poser un peu Cassie et de nous faire découvrir son entourage amical. J'apprécie déjà beaucoup Ludo. Reste Sarah maintenant à connaître (j'adore ce prénom^^).... Mais en même temps, je doute... Et si ses amis n'étaient pas aussi "clean" qu'ils en aient l'air ? Et, puis on ne la connait pas non plus très bien Cassie, ni ses parents.


     


    Bon, je m'en vais attendre la suite. Addictif, comme d'habitude ♥


    Edit : je suis fan de ta maison. J'adore les petits détails de décoration que tu mets pour donner l'impression qu'elle est occupée depuis longtemps.


     

      • Vendredi 29 Avril 2016 à 13:36

        Pour l'instant, c'est vrai, j'installe mes personnages et il y en a beaucoup - j'espère pas trop :o - donc, forcément, on ne les connait pas encore, ni les uns ni les autres. :)  J'ai choisi en plus de faire des chapitres plutôt courts pour éviter de noyer l'histoire.  J'espère que la suite te plaira.

         

        Pour la maison, merci beaucoup et en fait, pour être honnête, cette maison est occupée depuis un petit temps. :o  Cassie y a été conçue, est née là-bas et y a vécu une enfance heureuse. :D 

         

        Encore merci de me lire <3, Agathe, je suis très touchée à chaque fois par tes commentaires. ♥

    3
    Mercredi 27 Avril 2016 à 12:46

    ♥♥ tu m'émerveilles toujours autant, quel plaisir la lecture de ton blog;les sentiments sont s'y bien posés, les images justes, je suis bien ♥ et je vais attendre la suite .... à toi maintenant. ♥

      • Vendredi 29 Avril 2016 à 13:30

        Oh merci beaucoup, Mich ♥  Promis, la suite bientôt :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :