• VIII. Cassie, retour à la bibliothèque

     

     

    Même le lilas blanc a une ombre

    VIII.  Cassie, retour à la bibliothèque

     

                     Dimanche 15 heures

     

                     Le téléphone de Cassie se met à sonner.  Un peu stressée, elle observe son portable: un numéro inconnu s'affiche. 

     

     

                   Après quelques secondes d'hésitation, elle décroche et une voix douce, masculine lui parvient:

                "Hey!  Cassie!  C'est Julien.  Qu'est-ce que tu fais?  Je suis devant la bibliothèque!  Je t'attends, là."

     

     

                  D'abord éberluée, Cassie se retient de rire.

                  "Mais, Julien, c'était hier qu'on avait rendez-vous à la bibli, pas aujourd'hui!"

     

     

                  "T'es sûre?  Oh bah, c'est pas grave: aujourd'hui, hier, c'est pareil.  T'arrives?  Ça fait déjà une heure que je t'attends, moi."

                    Cassie s'agace.  M'enfin!  C'est qu'il utilise le ton du reproche, cet impudent.  C'est lui qui n'est pas venu hier, quand même.

                    "Ecoute, non, Julien.  Je ne viens pas.  J'ai fini le travail, je te le montrerai demain."

                    Julien se mord les joues.

                "Ah ben non, Cassie, moi aussi, j'ai préparé quelque chose et je voudrais te le montrer.  Si tu veux, je passe chez toi..."

     

     

                    Décidément, quand il a une idée en tête, celui-là!

                     "Ma grand-mère est là, Julien, et ..."

                    "T'inquiètes, j'aime bien les vieilles dames...  Puis, on ne dérangera pas, on aura qu'à aller dans ta chambre."

                      Mais enfin!  Cassie hallucine là, c'est quoi cette histoire de chambre?

                      "T'as eu comment mon num', Julien?"

               Julien soupire.  Il ne va quand même pas lui révéler qu'il s'est introduit dans la base de données du lycée et a consulté quelques fiches de ci de là.  Mentir ou ne pas mentir; décidément, il en revient toujours à la même question.

                       "Je ne t'entends pas Cassie.  Tu viens ou j'arrive?"

     

     

                       Cassie soupire, elle n'arrivera pas à s'en débarrasser, c'est clair.

                      "Ok, j'arrive.  Je serai là dans vingt minutes."

     

     

                    Un peu plus de vingt minutes plus tard

                                  "T'as amené ta grand-mère?  Mais pourquoi?"

                                  "Ben, tu m'as dit que t'aimais les vieilles dames, non?"

     

     

                        En fait, Cassie n'avait pas vraiment eu le choix.

                        Elle avait annoncé à sa petite famille qu'elle devait aller rejoindre Julien à la bibliothèque.

                       "Je dois aller faire un tour à la bibliothèque.  Julien Clove a besoin de moi pour notre travail de géo."

     

     

                Et la grand-mère de Cassie s'était écriée:

               "Je vais t'accompagner.  Ce serait vraiment trop bête que tu te perdes en y allant ou en revenant." 

                "Ce n'est pas la peine, Mamy.  Je vais me débrouiller."

                Mais la vieille dame avait répliqué:

               "J'insiste, Cassie.  Tu sais, il faut être vigilant dès les premiers signes de la maladie d'alzeimer. Et crois-moi, Cassie, se perdre en faisant son footing, c'est un signe qui ne trompe pas."

                          

     

                      Bizarrement, cette remarque avait mis en joie les parents de Cassie.  Il faut dire que le repas avait été quelque peu arrosé.

                   Bref, Julien ne peut que faire contre mauvaise volonté bon cœur.  Il y a la grand-mère de Cassie, et bien, il ferait avec.  D'un pas décidé, il entre dans la bibliothèque, Cassie à ses côtés.  

     

     

                  Pendant que la vieille dame choisit un livre, Cassie...

     

     

                    ...et lui s'installent à une table, s'échangeant leur devoir respectif.

     

     

                    De toute façon, Julien sait que son devoir est bien meilleur que celui de Cassie, alors, il laisse son esprit vagabonder.  D'accord, il voulait être seul avec Cassie mais malgré tout, la bibliothèque n'est pas l'endroit rêvé pour engager une vraie conversation.  Brr, il avait pourtant tout essayé pour ...  il est rappelé à la réalité par la voix chaude et enthousiaste de Cassie.

                       "Ton devoir est génial, Julien.  Tu es vraiment doué pour rédiger."

     

     

                  "C'est vrai, je me débrouille plutôt bien."

                  "Tu n'es pas très modeste comme gars non plus", sourit Cassie.

                 Julien adore quand Cassie sourit.  Quand Cassie sourit, son cœur frissonne.

     

     

                          "Hé!  Tu m'écoutes, Julien?  On pourrait fusionner ton projet et le mien: on garde ton style et on prend ma forme.  Parce que bon, niveau ..."

                           Julien, pris d'une inspiration soudaine, coupe Cassie:

                       "Ou alors, je mets mon nom à côté du tien sur ton devoir et on va à la falaise.  Il parait qu'il y a une petite fête là-bas, cet après-midi."

     

     

                             "Non, Julien, on est là pour bosser, alors on bosse..."

                             Une petite voix se fait entendre à l'autre bout de la table:

                            "Moi, je suis plutôt d'accord avec ce jeune homme.  Tu devrais y aller, Cassie.  Tu as besoin de te divertir.  Et franchement, ce qui te manque vraiment, si tu veux mon avis, c'est un petit copain et ce garçon m'a l'air..."

                                  "Mamy!!!!"

     

     

                          "Quoi?  J'ai tort, peut-être...?  Même Monsieur, ici, te le dirait.  Il fait trop beau aujourd'hui.  Il faut en profiter.  Si tu n'en profites pas à seize ans, tu n'en profiteras jamais, ma petite fille!"

                                         Et voilà que le monsieur en question se mêle de la discussion.

                                  "Ça, c'est vrai.  Elle a raison votre grand-mère... surtout, qu'il est fini votre devoir, plutôt deux fois qu'une même, si j'ai bien compris."

     

     

                             "Et bien, puisque Monsieur est d'accord, allons-y!"

                             Julien voit Cassie se lever, ébahi.  Décidément, il adore cette fille.

     

     

                               Courant derrière Cassie, après avoir ajouté son nom sur le devoir de Cassie, il entend à peine la grand-mère lancer:

                                "Je viens te chercher à 20 heures précises, Cassie."

                                En revanche, il ne rate rien du:

                                 "Vous avez intérêt à veiller sur ma petite-fille, jeune homme."

     

     

                        Oh pour ça, elle peut lui faire confiance, la grand-mère.  Julien n'est pas prêt de lâcher Cassie, ni d'une semelle ni des yeux.

     

     

     

    « VII. Cassie, le premier pasIX. Cassie et Julien »
    Pin It

  • Commentaires

    5
    Pythonroux
    Dimanche 26 Juin 2016 à 12:16

    Je l'aime pas ce Julien mais pas du tout... beau en apparence mais moche à l'intérieur... j'ai peur de connaître les raisons qui l'oblige à avoir un contrôleur judiciaire....

    Et quel menteur/baratineur, ce type c'est vraiment incroyable mais personne ne voir rien.

    4
    Lundi 16 Mai 2016 à 20:45

    Eh bien, quand il veut quelque chose, il est crampon le Julien !!! J'espère que c'est juste parce qu'il est attiré par Cassie, et non parce qu'il prépare un mauvais coup, si il est impliqué avec Louis... A suivre donc.

    Et j'aime bien la mamie de Cassie. Elle n'a pas la langue dans sa poche, la dame :-)

    Toujours fan. ♥♥♥

      • Lundi 16 Mai 2016 à 20:50

        Merci beaucoup, Agathe ♥♥  

        Julien sait ce qu'il veut et il fait tout pour atteindre son but.  Espérons, comme tu le dis, que ses projets ne soient pas vils.  Et la grand-mère de Cassie ose tout :o, elle n'a pas sa langue dans sa poche.  J'espère que j'aurai l'occasion de la faire intervenir ici et là dans le futur.  

    3
    sakura5192
    Lundi 16 Mai 2016 à 15:17

    L'avantage d'avoir attrapé le coeur de Julien, c'est qu'il est tellement collant que personne ne cherchera des noises à Cassie. Enfin, sauf s'il est dans le coup avec les autres méchants... :/

      • Lundi 16 Mai 2016 à 17:45

        Julien serait effectivement un allié hors pair pour Cassie, comme tu dis si...

        Merci beaucoup, Sakura ♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :