• XXVII. Monsieur Luigi mène l'enquête

     

    Même le lilas blanc a une ombre

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

     

             Monsieur Luigi était  assis à son endroit préféré dans le parc d'Oasis, il n'était pas si tard, à peine milieu d'après-midi, et même si ses yeux et ses idées nageaient dans quelques volutes d'alcool, celles-ci n'étaient pas si intenses qu'il ne vit pas arriver près de l'ancienne mine, d'abord Yann puis Julia Foison.

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                        Même si la mémoire de Monsieur Luigi n'était plus la même qu'à ses quinze ans, il se souvenait que par un soir, un peu plus chaleureux que les autres, il avait promis à son jeune ami, Julien, de l'avertir si d'aventure quelqu'un revenait à la mine.

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                      Evidemment, son jeune ami, ne l'avait pas cru, même lui avait eu du mal à se croire, parole d'ivrogne ne vaut, c'est bien connu.  Néanmoins, parce que, justement, on n'était que milieu d'après-midi et que les volutes d'alcool n'avaient pas encore anesthésié totalement Monsieur Luigi, celui -ci se leva lorsque la dame au foulard sortit la première de la mine. 

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                          Euh oui, Monsieur Luigi était sensé prévenir Julien, pas s'approcher de la dame mais Monsieur Luigi était surtout un pauvre hère, sans toit, sans argent, sans bien et sur lui, nul moyen de prévenir son ami; à moins d'allumer un grand feu, en espérant que les signaux de fumée parviennent jusqu'à son destinataire.

                         Euh non, Monsieur Luigi ne comptait pas, non plus, dérober le portable des mains de la dame pour prévenir son ami.  Il avait beau être un clochard alcoolique, Monsieur Luigi ne volait, s'il devait voler, que de l'argent, jamais des biens personnels.  Depuis longtemps, aucun usurier n'acceptait plus de prendre en dépôt un objet qu’amenait Monsieur Luigi.. 

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                              Monsieur Luigi avait décidé de percer le mystère de l'identité de la dame au foulard et ensuite, il tenterait de s'en souvenir avant de livrer le nom à Julien qu'il devait revoir un des ces soirs.  Oui, un de ces soirs, mais impossible de se rappeler lequel.  Il n'empêche que cela ne pouvait être que bientôt puisque le gamin revenait toujours, un jour ou l'autre, au même endroit, au soleil couchant confier une bouteille de riche alcool avec quelques petits pains au vieillard.  C'était une bonne habitude, pensait Monsieur Luigi.  Il aimait cela, même s'il n'aimait pas se souvenir du premier jour de leur rencontre.  Le gamin l'avait trouvé, ramassé, boursouflé de coups, saignant de la tête aux pieds avec probablement quelques fractures de ci de là.  Quatre mômes lui étaient tombés dessus à la nuit tombée et Monsieur Luigi était tellement rond qu'il n'avait pu se souvenir que des coups et des rires des gamins.  Bref, Monsieur Luigi attendit que la dame termine sa conversation.

                           "Oui, mon ange, tout le flacon que je t'ai donné."

                            "..."

                            "... dans un verre de bière, ce sera parfait."

                             "..."

                              "Merci à toi, mon ange."

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                  La meilleure façon de suivre quelqu'un est de le précéder.  Monsieur Luigi n'ignorait rien de ce principe.

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                                Une fois arrivé à l'embranchement, il pila et s'arrêta net, espérant que la gazelle qui le suivait lui foncerait dedans.  Malheureusement, celle-ci contrôla parfaitement sa course et son regard, peu avenant, se fixa sur Monsieur Luigi.

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                                Elle se dirigeait vers lui mais Monsieur Luigi ne paniqua pas puisque tel était son plan : obtenir l'attention, mendier, recevoir quelques sous, insister pour obtenir le nom de sa bienfaitrice.

                      "Oh, ma bonne dame, vous n'auriez pas une petite pièce pour un vieillard affamé?" 

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                                      La dame au foulard se pencha vers lui, et comme on réprimande un enfant :

                                 "Serait-ce vous rendre service, Monsieur?  ...  Non,  je ne le pense pas."

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                                    Monsieur Luigi tenta bien d'insister, il fit même à Julia ses petits yeux de chien battu.

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                                     Evidemment, cela resta sans effet sur notre Julia qui avait, cet après-midi-là, bien d'autres chats à fouetter que celui-là.

                                          "Monsieur, vous avez deux bras, deux jambes comme moi.  Je ne vois pas ce qui vous empêcherait de gagner honnêtement votre vie.  Veuillez ne plus m'importuner où je vous les brise aussi sec. Croyez bien que de nous deux, c'est vous qui en serez le plus désolé."

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                            Euh oui, Julia n'était pas la femme la plus généreuse et la plus sympathique de la terre.  Nous nous en doutions un peu mais Monsieur Luigi en resta, lui, la bouche ouverte et faillit en oublier la raison pour laquelle il l'avait apostrophée même si heureusement, au dernière moment, il recouvra sa tête et se mit à courir afin de recoller à l'arrière-train de Julia.  En fait, il parvint à  la rattraper parce qu'une jeune fille interpellait la femme.

                                       "Hey, Ju!" 

                                       "Oh!  Justine, je suis désolée..."

                                    C'est vrai qu'elle avait l'air vraiment désolée, Julia.  Désolée que la jeune fille soit en avance, désolée de devoir lui annoncer de vive voix - elle préférait les sms pour ça, Julia - qu'elles ne pourraient pas se parler de suite vu que Julia avait prévu de s'occuper de Louis.

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                               La jeune fille, pourtant, malgré l'avertissement de Julia se lança dans un tirade de plaintes et de gémissements dont Monsieur Luigi ne saisit que quelques mots comme "mère... ennui... n'en peux plus... il faut que ça finisse... tu m'as promis, Ju."

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                                      Monsieur Luigi s'approcha de quelques pas.  Il avait tellement l'habitude d'être transparent pour les gens qu'il ne lui sembla pas qu'elles le remarqueraient.  Et effectivement, Julia répondait à la jeune fille, sans prendre garde à lui:

                                          "Je te l'ai promis et nous le ferons ensemble, Justine.  Evidemment que tu as raison d'être en colère.  Elle mérite une bonne leçon et cette leçon, je te promets que ce sera toi qui la lui donneras.  Tu me fais confiance, n'est-ce pas?"

                                                         "Bien sûr, Ju... mais..."

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                        Et la jeune fille continua ses jérémiades, tandis que Julia s'impatientait et que Monsieur Luigi répétait à l'infini dans sa tête "Ju, elle s'appelle Ju.  Ju c'est un drôle de nom pour une femme.  Ju.  Ju comme jus d'orange, comme Ju.  Ju quoi.  Oui, Ju, elle s'appelle Ju."

                        Lorsque Ju finit par enlacer Justine, Monsieur Luigi en était arrivé à la conclusion que percer le mystère de l'identité de cette femme à moitié ne pouvait suffire.  Aussi décida-t-il de pousser plus avant ses investigations. 

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                                         Ainsi, il la suivit quand elle sortit du parc.   Les ombres de Windenburg, très vite, entourèrent Monsieur Luigi qui n'aimait pas la ville pour cette raison.  Il préférait, de loin, Oasis, ses étendues désertiques et ce soleil qui semblait toujours hésiter à se coucher.  Monsieur Luigi vit Julia entrer dans la bibliothèque. 

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                                             Elle en ressortit presque de suite et Monsieur Luigi la vit une fois de plus se saisir de son portable.  Il n'entendait pas ce que la femme disait, il était bien trop éloigné, même si, avouons-le, Monsieur Luigi avait malgré tout une ouïe très fine pour son âge. 

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                              Toujours très motivé, Monsieur Luigi continua à filer la dame au foulard en répétant sans cesse "Ju, elle s'appelle Ju.  Quel drôle de nom pour une femme..."  La persévérance paya puisque Julia finit par rentrer dans une maison qui semblait être la sienne.  Elle en avait les clés en tout cas.  Monsieur Luigi, à présent, connaissait la moitié de l'identité de cette femme et son adresse.

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                     Las, tout à coup, la vieillard se laissa tomber sur le premier banc venu.

    XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

                                  Cela devait faire deux bonnes heures au moins que notre ami n'avait plus ingurgité d'alcool et les volutes de bien-être qui enfumaient son crâne se dissipaient peu à peu, ne laissant à Monsieur Luigi que ce vide, abondant, qui rongeait son existence et lui tordait les boyaux.   Dans sa poitrine soudain, l'écho du néant revint et Monsieur Luigi, tétanisé, ne parvenait plus qu'à grande peine à respirer.  Un peu de gnôle, un litron...  voilà tout ce qu'il réclamait soudain.  L'alcool était son sauveur, celui qui le maintenait en transe, celui qui comblait son existence, qui lui donnait un sens et donnait à sa carcasse et à l'univers tout entier l'allure d'un hologramme qui seul lui plaisait, dans un monde qu'il ne comprenait plus, qu'il n'avait jamais compris et qu'il vomissait dès qu'il arrêtait de boire.

                                        A peu près à l'heure où Julia sourit à Lola...    

                                         "Je veux qu'ils le trouvent, mort, oui."

    XXV.  Le baiser de judas

                                                        A peu près à l'heure où Lola frissonna,...

    XXV.  Le baiser de judas

                                                        A peu près à l'heure, où Dana répondit à son époux paniqué... 

     

                              Oui, à peu près à cette heure-là, Monsieur Luigi décida qu'il était l'heure de trouver à boire, oui à peu près à cette heure-là, alors que le corbeau venait encore de se glisser dans une centaine de foyers, il donnait cette fois à ses lecteurs un article de journal vieilli, deux photos, celle d'une mère, Claire Van Laer, et d'un fils, Louis Van Laer, et deux questions. 

     XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

     

           "Telle mère, tel fils?"
                             

    XXV.  Le baiser de judas

    "Les maladies mentales sont-elles héréditaires?

                                               Oui, c'est à peu près à cette heure-là que Monsieur Luigi quitta le banc où il s'était assis et qu'il se mit en marche, calculant fiévreusement, la main enfoncée dans la poche de son gilet, combien de pièces s'y étaient perdues, abandonnant le monde du réel, le cœur joyeux et impatient comme celui d'un enfant le jour de Noël. 

     XXVII.  Monsieur Luigi mène l'enquête

    « XXVI. Le baiser de judasXXVIII. Louis face à lui-même »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    sakura5192
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 06:48

    Intéressante filature, mais j'ai bien peur qu'il n'ait pas été aussi discret et invisible qu'il le croyait...

    Quant à Louis...c'est clairement lui qui aurait tué sa maman ?! O-o

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :