• XXXIII. Le maître du jeu

    Même le lilas blanc a une ombre

    XXXIII.  Le maître du jeu

     

     Lola

    Lola a posé son thé glacé devant elle, écoutant le silence.  Le silence, son compagnon de jeu le plus impertinent et le plus sauvage qu'elle ait connu.  C'est dire à quel point son existence fut, de tout temps, exaltante.

     Lola

        Ces dernières semaines avaient été épuisantes pour Lola.  Depuis l'enlèvement de Cassie Holporth et son évasion, Lola n'avait plus dormi que d'un œil, à l'affût d'une idée, de ses angoisses, du silence bien sûr aussi, toujours, sentant, sans arriver à la nommer, une menace.

           Et effectivement, son instinct ne l'avait pas trompée.  Il y avait d'abord eu le départ  précipité d'Emilie; ensuite la mise à l'écart de Yann, par ses soins et enfin, Louis qui avait perdu la tête. La bande s'effilochait, les uns après les autres quittaient le navire et Lola se retrouvait seule.  Seule pour constituer une bande, c'était peu quand même.  Cette histoire ne répondait plus à ses attentes.  Elle y avait cru mais non, il était temps de passer à autre chose.  Et Julia avait fini par accepter sa requête.

                         "Mon ange, je ne peux pas te demander ça.  Ce serait un trop gros sacrifice.  Tu as toujours été ma préférée, tu le sais."

    Lola

                            "Je t'en prie, Julia, ce sera mon moment de gloire!  Le plus intense, le plus fou.  Accepte, s'il te plait. Comme disait Louis, c'est nous qui décidons quand ça s'arrête.  Je ne vais pas laisser les flics me serrer ou prendre le risque qu'ils te serrent alors que je peux mettre fin à tout ça avec panache."

                                  "Tes parents seront verts..."

                                   Lola se crispa.

                            "C'est le but quand même.  Que mes parents sachent!  Et si je reste cachée, ils ne sauront jamais.  Et si tu me sauves, ils ne sauront jamais.  Fais-moi confiance, Julia.  Laisse-moi finir la partie comme je l'ai décidé."

    Lola

    Le silence s'étirait à nouveau.  Julia frissonnait, Lola en faisait autant.  Les sourcils se froissaient puis se défroissaient et enfin, Julia capitulait: 

    "C'est d'accord, Lola.  C'est toi qui décides ..."

    Lola

                      L'apothéose!

    Lola

            Lola frissonne doucement.  Quel moment exquis que celui qui précède l'action.  Ne pas confondre vitesse et précipitation, Lola n'avait jamais affectionné ni l'une ni l'autre.  Elle aimait prendre son temps, faire les choses les plus sales le plus proprement possible.  Elle était perfectionniste, Lola, dans tout ce qu'elle entreprenait.  L'idée lui était venue après l'entretien avec les inspecteurs chargés de diligenter l'enquête sur le "suicide" de Yann.  Ils s'en étaient donnés à cœur joie, ces deux-là, surtout l'homme, l'inspecteur Hol, dont elle connaissait la réputation.

     

    Lola

                                  "Ainsi, mademoiselle, vous avez contacter l'urgence de la police pour témoigner de la présence louche de jeunes dans le hangar, à quelques pas de chez vous.  Lorsque vous dite "jeunes"- dites-vous "jeunes" d'ailleurs? - à combien faisiez-vous référence, exactement?  Un seul?"

    Lola

                "Avez-vous reconnu les jeunes?  Vous connaissiez Yann, n'est-ce pas?  Lui non plus vous ne l'avez pas reconnu?  Pourtant, il est en cours avec vous.  D'ailleurs, à ce sujet, vous connaissez bien Louis Van Laer, non?  Non.  Non?  Ah bon, j'ai entendu dire pourtant que vous aviez téléphoné chez lui...  Vous appelez des gens que vous connaissez pas, mademoiselle?...  Bien sûr, vous ne vous en souvenez plus...un problème de math, peut-être... Oui, je vois."

    Lola

                            Ah oui, ça, il voyait clair, cet inspecteur.  Et il n'avait pas épargné Julia non plus.

                             "Oh non, Madame, je ne me permettrais pas de juger votre travail.  Je sais que vous n'êtes pas la seule éducatrice du lycée, bien sûr, vous ne pouvez pas vous occuper de tout le monde. Mais bon, vous êtes quand même attitrée à cette année tout particulièrement et pourtant, Emilie, élève à problème, boursière, avec une mère en détention ne fait pas partie de vos protégés, pas plus que Yann ne le faisait alors que plusieurs dossiers de maltraitance ont été signalés à votre service...  En revanche, vous me dites que vous voyiez régulièrement Louis Van Laer, élève sans problème, mais que vous jugez dysfonctionnel émotionnellement parlant...  Pourquoi n'en avez-vous pas référé à son père?  ... ah oui, bien sûr, une question de confiance entre les élèves et vous.  Mais dites-moi, Julien Clove, vous dialoguez très souvent avec son contrôleur judiciaire et là, vous n'hésitez pas à lui transmettre des rapports.  J'en ai lu, l'un ou l'autre, ils sont loin d'être complaisants...  Non, je ne dis pas que vous êtes incompétente, bien sûr que non.  Et je ne pense pas que cela soit un problème de négligence non plus...."

    Lola

    Bref, Lola et Julia avaient senti, sans s'être consultée, la menace que représentait Hol et son enquête. Il fallait agir, couper l'herbe sous le pied à ces inspecteurs et c'était bien ce que comptait faire Lola.  Elle s'occuperait de Hol.  Julia avait promis en contrepartie qu'elle s'occuperait de Cassie.  

    Lola

    Tout sera alors pour le mieux, dans le meilleur des mondes, Lola en est convaincue.  C'est elle qui décide de la fin, c'est elle, le maître du jeu. 

     

     

    Lola

     

     

     

     

    « XXXII. Faute avouéeXXXIV. Hospitalité oblige »
    Pin It

  • Commentaires

    6
    Pythonroux
    Jeudi 1er Décembre 2016 à 18:43

    Oh là là, toujours aussi méchamment doué pour manipuler les esprits faibles, notre chère Julia.

    Dommage qu'il fallait qu'un adulte soit présent pour la prise du témoignage de Lola... celle-ci a logiquement fait appel à Julia... et maintenant, elle se sent investie d'une mission. "Mettre Hol hors d'état de nuire à Julia" bien qu'elle ne se rend pas compte qu'elle est manipulée.

    Julia, comme j'aime ce personnage, elle me fait penser à Hol mais du côté noir ^^. Elle, c'est le chevalier noir des histoires et lui, c'est le chevalier blanc.

     

    Vivement la suite.... j'ai pleins d'idées qui fourmillent sur celle-ci

      • Vendredi 2 Décembre 2016 à 11:10

        Effectivement, Julia a mené sa barque de main de maître.  Espérons pour elle que son embarcation ne prenne pas trop l'eau.  Personne n'est à l'abri d'une avarie.

        C'est vrai, Julia est l'ombre de Hol.  J'adore cette image.

        Merci encore un grand merci à toi de me suivre, Pythonroux, pour ton enthousiasme et tes encouragements.  Merci merci ♥♥

    5
    Mercredi 30 Novembre 2016 à 15:34

    Il est des personnes dont tu crois qu'elles sont inoffensives jusqu'à ce qu'elles te poignardent dans le dos. Je pense que Lola fait partie de cette catégorie de personnes.


    Vu comme tu nous l'a présenté au début, je pensais vraiment qu'elle était le maillon faible de la bande, celle qui pourrait craquer à tout moment. Ben, finalement, elle cache bien son jeu cette petite. Je me demande même si c'est pas Lola qui a eu le plus de "nerf" dans cette bande.


    Maintenant, reste à savoir ce qu'elles manigancent, Julia et elle. Pourvu qu'elles ne s'en prennent pas à Karine, la femme de Walter. Et que veulent-elles faire à Cassie ?


    Tu me mets les nerfs en pelote tongue. Vivement que tout soit dénoué.


    Comme toujours, j'aime ♥♥♥

      • Jeudi 1er Décembre 2016 à 10:46

        C'est souvent ceux qui paraissent le plus fragiles qui le sont le moins.  Lola a paniqué au début, elle craignait avoir été trahie mais c'était elle aussi qui osait aller au devant de Louis, déranger son petit monde.  Je ne pense pas qu'aucun autre n'aurait osé.

        Pour Hol et Cassie :/  

        Merci merci à toi ♥♥♥  J'attends toujours avec impatience tes commentaires, je suis très touchée vraiment - oui, je sais, je me répète :p

    4
    Mercredi 30 Novembre 2016 à 11:11

    Que d'histoires sur ton blog ! 

    Je suis bien incapable de faire une histoire avec les sims hihihi 

    J'admire . 

    Bises et bonne journée 

    Nicole

      • Jeudi 1er Décembre 2016 à 10:42

        Merci de ton petit mot et de ton passe, Nicole ♥♥ Belle journée à toi aussi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :