• XXXVI. En attendant demain

    Même le lilas blanc a une ombre

    XXXVI.  En attendant demain

     

                Monsieur Luigi est sorti un instant et Julien l'a rejoint.

    Julien et Monsieur Luigi

                    "Ta tante m'a proposé de dormir ici, mes vêtements ne sont pas secs."

                    Julien sourit.  Le repas s'était bien passé.  Cela faisait bien longtemps qu'un dîner auquel assistait toute la famille se passait sans cri ni raillerie.  C'était reposant, et même agréable.

    Julien et Monsieur Luigi

               "C'est un plaisir de vous avoir parmi nous, Monsieur Luigi."

                      Le vieil homme sourit.

                "Ne va pas te faire d'idée, hein gamin.  Demain à l'aube, je partirai."

    Julien et Monsieur Luigi

               "Bien sûr, Monsieur Luigi, mais cela ne m'empêche pas de vous remercier."

                 Le silence se serait installé si Monsieur Luigi n'avait penché la tête sur le côté et interrogé son petit protégé.

                   "Tu veux me raconter ce qui ne va pas?"

               Mentir ou ne pas mentir? Julien hésite un instant puis finit par raconter sa dispute avec Cassie.  Monsieur Luigi l'écoute en silence.

                     "Je vois.  Qu'est-ce qui t'a mis le plus en colère?  Qu'elle ait décidé de se venger seule?  Qu'elle ne t'ait rien dit?  Qu'elle se soit mise en danger?"

                         Julien ne répond pas, se contente de hausser les épaules.

    Julien et Monsieur Luigi

                  "Pauvre petite, quand même, si tu y réfléchis.  Elle a du mérite quelque part.  Tu ne trouves pas?  Puis elle est sacrément tordue.  Ça doit être ça qui t'a plu chez elle, non?"

                       Si Monsieur Luigi pensait faire rire le jeune homme avec cette petite pointe d'humour, c'est raté.  Julien ne moufte, ni sourit.

                            "Cette bande, c'est celle qui vous a attaqué.  J'en suis sûr, Monsieur Luigi."

    Julien et Monsieur Luigi

                             "Je l'avais compris, gamin."

                              Julien soupire.

                          "J'étais tellement en rage que je n'ai même pas demandé qui étaient les deux autres."

                                "Ce n'est pas grave."

                                Monsieur Luigi attend puis à force d'attendre, il finit par se lasser.

                                 "Bon, alors, tu me demandes ou pas ce que j'ai appris?  Je n'en peux plus, moi!"

                                Cette fois, Julien sourit.

    Julien et Monsieur Luigi

                                  "Ah quand même!  Alors voilà, je t'avais dit que je surveillerais la grotte et..."

                                     "Et?"

                                  "Et ce fut payant.  J'ai vu la bonne femme avec son foulard y entrer avec un gamin, roux, aux longs cheveux..."

                                  Yann probablement.  Julien est tendu, attends la suite.

                                  "Ju', elle s'appelle.  Ta cousine la connaît, elle lui a parlé dans le parc."

                                   "Ju?"

                                 Julien se creuse les méninges, fronce les sourcils pendant que le vieil homme embraye:

    Julien et Monsieur Luigi

                            "Ju', oui, comme jus d'orange.  Je sais c'est bizarre comme prénom pour une femme.  Alors je l'ai suivie.  Et j'ai trouvé où elle habite.  Sur la petite placette, dans la vieille ville.  Au numéro un."

                                    Les mains de Julien deviennent moites.  Un nom, un visage se sont imposés à lui.

                                     "Vous êtes certain, Monsieur Luigi?"

                                     "Oui, mon gars."

    Julien et Monsieur Luigi

                                     Julien ne veut pas devant son ami tirer des plans sur la comète.  Il veut d'abord vérifier si ce qu'il a en tête correspond à la réalité.  Il ne connaît pas l'adresse précise de Julia Foison. Mais cela lui semble soudain si évident qu'il manque une respiration.  Il se souvient de leurs "entretiens", du fait qu'elle avait convoqué Cassie juste après son agression, de ses propos bizarres, de ses appels de pieds incessants. Julien avait relégué l'histoire et cet intérêt à l'espèce de plaisir malsain que beaucoup de personnes ressentaient pour lui.  Un mauvais garçon, ça attire toujours les foules.  Tout comme les récits d'une gamine en perdition comme semblait l'être Cassie.

                                           "T'as une idée, gamin?"

                                             "Je ne veux rien dire sans être sûr, Monsieur Luigi."

                                             "Je comprends."

                                        Cette fois encore, le silence aurait pu s'installer mais Julien l'en empêche.

    Julien et Monsieur Luigi

                                         "Vous m'avez demandé ce qui m'avait mis le plus en colère contre Cassie, Monsieur Luigi.  Je crois que  je me sens coupable, je savais que ça ne tournait pas rond et j'ai laissé Cassie me mentir.  J'aurais pu empêcher qu'il arrive malheur à Sarah; mais je l'ai laissée me mentir parce que ça m'arrangeait.  Je lui en veux pour ça et je m'en veux pour ça.  J'étais surtout en colère contre moi mais c'est elle qui a pris.  Oui, je me sens coupable de ce qui est arrivé."

                                          "Ah ça, la culpabilité est bien la pire des compagnes.  Tu sais, gamin, c'est triste mais je crois que tu dois te faire à l'idée que tu ne pourras pas sauver le monde entier."

    Julien et Monsieur Luigi

                                          Julien déglutit péniblement.  C'était déjà ce que sa maman lui répétait, peut-être ces derniers mots, d'ailleurs autant qu'il s'en souvienne, qu'elle lui ait dit, le soir fatidique, en le quittant sur le seuil de la maison.

                                             "Je le sais."

                                         Monsieur Luigi frissonne.

                                      Il hésite.  Il regarde ce gentil jeune homme assis à ses côtés, qui souffre mille maux.  La vraie vie, c'est vraiment nul; qu'est-ce que ça fait mal!

                                    Un haussement d'épaules et un petit rire en coin plus tard Monsieur Luigi se frappe sur les cuisses.

                                        "Allez mon gars, j'ai envie d'un bon petit verre.  Je me demande si ta tante ne cacherait pas l'une ou l'autre petite bouteille d'un bon vin... comme celui que tu m'as amené la dernière fois.  J'espérais qu'il y en ait à table, figure-toi.  Et non...  Quel dommage!"

                                            Julien sourit et mène son ami au bar.  Il a bien droit à un petit verre, Monsieur Luigi, voire deux.

    Julien et Monsieur Luigi

     

                       Alors que Monsieur Luigi et Julien profite de la douceur du soir, au numéro un de la vieille ville, Julia est descendue à la cave.

    "Voilà, mes anges.  Madame Julia s'est faite toute belle pour vous annoncer la grande nouvelle: c'est ici que tout s'arrête, mes anges.  Le moment est venu pour votre Julia de disparaître."

    Julien et Monsieur Luigi

                          Julia soupire.

                      "Cela a vraiment été un plaisir et un honneur que de cheminer à vos côtés, mes anges, de vous éclairer comme seule la sainte lumière peut le faire.  Mais la flicaille colle au train de votre adorable Julia.  Il est temps pour elle de partir, de recommencer tout à zéro.  Ne soyons pas tristes.  C'est un jour nouveau qui s'annonce."

    Julien et Monsieur Luigi

                              Julia se racle la gorge et se place derrière le micro qu'elle a descendu auprès de ses anges.   

    Julien et Monsieur Luigi

                               "Le show se termine demain.  Un dernier hommage à vous, mes cadavres consumés, mes jeunes asservis, mes anges tirés à la courte paille." 

                                La voix cristalline de Julia s'élève:

    ♫♪♪♪♫ Jeunesse influençable en 'zik', en sap
    Problèmes de santé, normal, [...] 
    À quinze ans, déjà en boite, on s'en fout, nous, on s'éclate
    D'abord, on s'aime puis on se casse, derrière nos vices, nous, on se cache
    Jeunesse influençable en 'zik', en sap  ♫♪♪♪♫

    Julien et Monsieur Luigi

                                  Julia s'éclate, s'amuse puis se recule, s'éclaircit à nouveau la voix.

                                    "Encore deux détails à régler et M'ame Julia met les bouts.  Je vous aime mes anges."

     

    Julien et Monsieur Luigi

                                    Doucement, Julia sans se détourner, compose un numéro.

                                    "Hey!  Justine!  Demain midi, passe à mon bureau, j'ai ce que tu veux pour ta mère et toi.  Dans un verre.  Elle n'y verra goutte, veille à ce qu'elle en boive jusqu'à la dernière goutte."

                                      Chanter des vers, ça inspire toujours Julia.

    Julien et Monsieur Luigi 

                                      "Voilà.  Il me reste Cassie à éliminer, mes anges.  Pour vous.  Demain.  Puis je pars."

                                     Un dernier sourire, un dernière note de musique, un petit pas de danse, peut-être...

                                       "Trois petits tours et puis s'en va...  Julia." 

    Julien et Monsieur Luigi

                Pendant que Julia exécute la danse parfaite, Justine, elle, est restée pensive un instant après avoir raccroché son portable. 

    Justine 

                                     Demain, c'est le grand jour.  Les mains de la jeune fille sont moites tout à coup.  Elle pense à Louis.  C'est Louis qui a poussé pour elle la porte de Julia Foison.  Immédiatement, Julia a lu en Justine comme dans un livre ouvert.  Et ce soir, elle a prononcé les mots tant attendus.                                 

                   "Elle n'y verra goutte, veille à ce qu'elle en boive jusqu'à la dernière goutte."

    Justine

                                        Enfin, la douleur de Justine va s'apaiser.  Justine a hésité très souvent et même tout récemment, se désespérant d'attendre le feu vert de Julia, elle avait imaginé, à la façon Louis, se glisser la nuit dans la chambre de Laurine, un couteau coincé dans son poing et l'abattre de cent coups.  

                                         Mais Justine est bien trop lâche.  En finir, oui, mais lâchement.  Evidemment.  Tuer la mère.  C'est tout ce qui pourra la libérer du fardeau, Julia le lui a dit, l'a compris.  Ensuite, Justine en terminera avec elle-même et cette existence qui ne rime à rien.  Un instant son esprit dérive par-delà le magnifique paysage que lui offre la nuit.  

    En entendant Julien dans le couloir qui regagne sa chambre, Justine pense à Julien, l'air de rien.  Sa poitrine se serre.  Peut-être devrait-elle emmener Julien avec elle pour ce dernier voyage?  Ce serait miséricordieux de sa part.  Le libérer de tout le poids de ces mensonges et de ses souffrances.  Oui.  Sans doute, aucun.   Justine se promet d'en parler à Julia demain et peut-être acceptera-t-elle, Julia?  Oui, évidemment qu'elle devrait accepter, mais Justine décide qu'elle se pliera à sa décision.  L'important c'est en finir avec sa mère.  

    Justine

     

                          C'est bien Julien que Justine a entendu dans le couloir et entrer dans sa chambre, voisine de la sienne.

    Julien et Monsieur Luigi

    Celui-ci a fini par abandonner son ami à son ivresse,devant un verre de vin.  Sans doute ce soir, Monsieur Luigi terminera-t-il la bouteille de vin, avant d'en vider une autre?

    Julien et Monsieur Luigi

              Julien est entré dans sa chambre et s'est installé devant son ordinateur.  Avant de vérifier s'il peut trouver l'adresse de Julia, il est entré dans le dossier "Montagnes"; un message de Miranda l'y attendait.

              "Est chez elle.  Est au mieux vu les circonstances." 

    Julien et Monsieur Luigi

               Le jeune homme fixe l'écran, un peu moins inquiet, un peu plus rasséréné.  Cassie va bien!  Il vérifie si à tout hasard elle serait en ligne.   Non.  Alors, il l'imagine endormie et ça lui fait du bien.   Evidemment, il ignore dans quelle détresse se trouve encore Cassie, cette nuit.  

    Julien et Monsieur Luigi 

             Il ignore que ce n'est pas seulement ce regard d'incompréhension, ces quelques mots que sa maman lui a murmuré, alors qu'elle aurait dû les hurler:

             "Non, mais, Cassie, tu as vu dans quel état tu rentres?  Je ne te reconnais plus, ma fille.  Qu'est-ce qu'il t'arrive, bon sang?!"

    Julien et Monsieur Luigi

                             Ni uniquement ce moment d'égarement qui avait réuni plus tôt deux cœurs brisés.

    Julien et Monsieur Luigi

                               Non, ce qui brise aussi et surtout Cassie, c'est toute cette tendresse que Ludo lui a témoignée, cette étreinte douce au moment où Cassie s'éloigne, refuse ses baisers, lui dit, en pleurant, que c'est mal, que c'est trop tôt, que c'est trop tard, qu'elle ne peut pas; ces quelques mots soufflés, murmurés, chuchotés:

                                "Moi non plus... Ce n'est rien, Cassie.  Moi non plus, je ne peux pas, je n'aurais pas dû... Pardon, Cassie."

    Julien et Monsieur Luigi

                         Pardon?  Non, c'est elle, Cassie, qui aurait dû demander pardon.  Pardon à la terre entière.  Pardon pour ses mensonges, ses trahisons, ces gens qu'elle a blessés...  Pardon!  Et la main de Ludo qui a serré si fort la sienne alors qu'il la ramenait à la maison, encore sanglotante à ses côtés.  Cassie ne mérite pas une telle douceur, une telle tendresse.  Alors Cassie pleure sur elle-même, sur celle qu'elle a été et voudrait redevenir, celle qui était capable de susciter tant d'amour et d'affection. 

    Julien et Monsieur Luigi

                            Cassie voudrait courir auprès de ses parents, les serrer contre elle et les supplier de lui pardonner.  Cassie voudrait appeler Sarah, lui demander pardon, voudrait courir chez Julien, en pleine nuit - et alors? - et le supplier de lui pardonner.  Pardon.  Pardon.  Qui pourrait lui offrir son pardon?  

    Julien a raison, elle est comme eux.  Cassie ne mérite ni pardon ni amour.  

    Alors quel espoir lui reste à Cassie?  Qu'est-ce qui pourra mettre fin à son tourment?  Qui le pourra?

    Cassie se couche ce soir, toute habillée, toute abîmée, plus cassée qu'elle ne l'a jamais été.  Frissonnante, fiévreuse, comme un animal sauvage, elle se roule en boule et attend l'oubli.

    Julien et Monsieur Luigi

          Julien, lui, donc, après un détour pas très catholique au dossier personnel de Julia Foison revient au doc' "Montagnes" et cette fois écrit, déterminé, à l'adresse de Miranda:

              "Encore besoin de toi. M'aider à entrer chez J. Foison - n°1 place de la vieille ville.  Demain 14h00, t'attendrai."

    Julien et Monsieur Luigi

                A aucun moment, Julien ne doute que Miranda vienne, l'aide à nouveau.  Non, il pense juste que quatorze heures, c'est l'heure parfaite.  L'heure où Julia assiste aux conseils de classe.  Ensuite, lorsqu'il aura trouvé ce qu'il cherche - que cherche-t-il? - il ira trouver Hol.  Simple et efficace.  Il en profitera pour demander à Miranda de supprimer toutes les traces du corbeau, il sait qu'elle en est capable.  Si Julien ne peut sauver Cassie, au moins, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour la protéger.  Voilà, la protéger.          

                  Titubant de fatigue, de nervosité, Julien rejoint sa couche,...

    En attendant demain

                   ...pose la tête sur son oreiller.

    En attendant demain

                     Aujourd'hui, il n'a aucun bon souvenir auquel se rattraper avant de glisser dans le sommeil mais des projets pour le lendemain: trouver le moyen de neutraliser Julia Foison.  Oui, demain.  Demain est un autre jour.  Demain, tout ira mieux.  C'est sûr.

    « XXXV. Elle est où, Cassie? Elle est où?XXXVII. Demain est là »
    Pin It

  • Commentaires

    5
    Samedi 1er Avril à 16:58

    Elle est vraiment frappadingue la Foison ! C'est fou comme tes mots soulignent si justement la folie de cette femme... Et que dire de Justine ? Elle ne m'inspire que du mépris... Vouloir attenter à la vie de ses parents, mais quelle horreur !!

    Comme Agathe, je pense qu'elle a besoin d'une bonne psychothérapie !

      • Samedi 1er Avril à 17:42

        Une vraie méchante complètement à l'ouest, c'est sûr, la Foison :/  Quant à Justine :/  elle est très loin dans sa douleur.  Trop loin sans doute.  Encore merci, Parthenia ♥♥

    4
    Pythonroux
    Jeudi 8 Décembre 2016 à 07:37

    J'espère bien que Julien arrivera à arrêter Julia avant que celle-ci ne disparaisse pour recommencer dans une autre ville et surtout qu'il arrive à sauver sa tante et sa cousine.

    Beau travail de Monsieur Luigi ^^ il a donné toutes les informations nécessaire à Julien.

    C'est dur la vie et les remords pour notre petite Cassie :(

    J'adore toujours autant cette superbe histoire.

    3
    Mardi 6 Décembre 2016 à 09:59

    Mais quelle pourriture, que cette Julia Foison ! Apparemment, vu comment elle réagit, elle n'a pas l'air d'être à son coup d'essai. Combien d'autres jeunes vies a t'elle ainsi sacrifiées ?


    Quand à Justine, c'est plus d'un psychologue ou d'un psychiatre qu'elle aurait besoin. Tant de souffrances dans cette jeune fille. J'espère qu'elle ne va pas aller jusqu'au bout de son envie d'en finir avec sa mère et qu'un sursaut de conscience l'atteindra.


    Est-ce vraiment une bonne idée, Julien d'aller tout seul chez Julia ? Ne pouvais-tu pas discuter des tes soupcons à Walter Hol plutôt ?


    Quand à Cassie, pauvre âme brisée... Peux-t'elle encore demander de l'aide ou est-elle trop enfoncée dans son désespoir pour ne plus pouvoir en parler ? J'ai de la peine pour elle...


    Bon, tout cela n'est pas joyeux. On approche de la fin et je me demande bien comment cela va se terminer... Sûrement pas dans un joli nuage rosé et plein de paillettes.... J'ai peur qu'il y en a qui restent sur "le carreau"...


    C'est si triste et en même temps si humain... Ils vont me manquer tes personnages, Eulaline, quand cela sera fini... ♥♥♥

      • Mardi 6 Décembre 2016 à 11:36

        Julia en tient une belle couche, c'est clair.  Elle est le personnage le plus flippant de cette histoire, c'est sûr.  Je pense qu'elle en tient pas le compte des jeunes qu'elle a aidé à en finir. :/

        Pour Justine, l'espoir fait vivre.  Parfois, tu es tellement enfermée dans une douleur, dans la souffrance, que tu perds les pédales.  C'est ce qui lui arrive, bien aidée par Julia et Louis, aussi, même si j'en ai moins parlé.

        Julien veut produire des preuves à Walter.  Il pense qu'il aurait plus de chance d'être entendu de cette façon-là.  Malgré tout, il a conscience de la fragilité du témoignage de Monsieur Luigi.

        Cassie :/

        Oh merci ♥  tu ne peux pas me faire plus plaisir que me dire que mes personnages sont devenus presque "réels".  Imaginer qu'ils puissent manquer à quelqu'un d'autre que moi me touche énormément ♥♥

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :